Comment les designs F1 ont convergé pour 2023

Dès la deuxième année de la nouvelle réglementation technique, trois concepts principaux demeurent pour les pontons des F1.

Détails du "S-duct" de la Ferrari SF-23

La nouvelle réglementation F1 en 2022 impliquait que toutes les équipes devaient concevoir des voitures en partant d'une feuille blanche, sans possibilité de copier ce que les autres faisaient. Mais une fois que les voitures ont été rendues publiques, il était inévitable de voir les écuries se concentrer sur les meilleures idées, même si cela voulait dire changer de concept.

L'imposition d'un plafond budgétaire a toutefois limité les changements possibles au cours de la campagne 2022, les retouches les plus importantes étant toujours susceptibles d'être effectuées au cours de l'hiver. Au fur et à mesure que les F1 2023 ont été dévoilées, le degré de convergence dans certains domaines clés s'est avéré intéressant, tout comme les différences qui subsistent dans de nombreux détails.

Lire aussi :

À la veille des essais de pré-saison à Bahreïn, il apparaît que les équipes se sont rassemblées dans trois différents camps représentant les voies de développement clés.

Le concept de la "rampe"

La saison dernière, il ne fait aucun doute que le concept du ponton type "downwash" de Red Bull était la version qui, de l'avis de la plupart des équipes, offrait le meilleur "rapport qualité/prix". Pour 2023, Alpine, Alfa Romeo, Aston Martin, AlphaTauri, McLaren et Williams (et très probablement Red Bull lorsque la vraie RB19 sera dévoilée) se sont lancés dans la course à cette solution.

Le ponton de l'Alfa Romeo C43.

Le ponton de l'Alfa Romeo C43.

Cette partie de l'arbre de développement de la F1 comporte plusieurs branches, dont certaines sont issues de la solution plus conventionnelle de la rampe descendante utilisée par Red Bull et AlphaTauri. Cette solution a été adoptée par Aston Martin, McLaren et Williams en 2022, et Alfa Romeo a rejoint ses rangs en 2023.

Alpine avait commencé la saison 2022 avec un concept similaire, mais a pris une voie de développement divergente, tout en conservant la rampe. Cependant, une gouttière a commencé à se former lorsque la carrosserie de la section centrale de la rampe s'est enfoncée davantage vers l'intérieur.

Alors qu'Alpine a clairement travaillé dur pour développer ce concept en vue de 2023, il a manifestement attiré l'attention de plusieurs de ses rivaux, Aston Martin et Williams ayant incorporé cette caractéristique dans leur design pour cette saison.

Comme on peut s'y attendre, il y a encore beaucoup de différences entre ces modèles, car chaque équipe y injecte son propre ADN et travaille dans les limites du budget et des ressources dont elle dispose.

Comparaison entre les pontons des Williams FW44 et FW45.

Comparaison entre les pontons des Williams FW44 et FW45.

Dans le cas de Williams, cela s'est traduit par de nombreuses modifications des pontons. L'écurie a eu l'occasion de revoir totalement l'organisation des éléments internes, tels que les radiateurs, les refroidisseurs et l'électronique, en repartant de zéro avec le châssis 2023, en accord avec le nouveau concept. Cela se traduit par un dégagement beaucoup plus profond sous l'entrée d'air, tandis qu'une crête a été formée sur le flanc du ponton pour créer la gouttière qui alimente la rampe.

L'Alpine A523 vue de dessus.

L'Alpine A523 vue de dessus.

Alpine a manifestement continué à optimiser le concept sur lequel l'écurie a travaillé tout au long de l'année 2022, avec une modification des dimensions et de la forme de l'entrée, tandis que les sections du dégagement et de la gouttière ont également été affinées.

Aston Martin a cependant porté le concept à un tout autre niveau, avec le flanc du ponton qui n'est essentiellement qu'une façade permettant une version extrême de la gouttière dans la section centrale du ponton.

Lance Stroll, Aston Martin AMR23

Lance Stroll, Aston Martin AMR23

La solution de la "baignoire"

La solution de Ferrari avait impressionné lors de sa première apparition la saison dernière, car elle était très différente des formes auxquelles nous nous étions habitués ces dernières années. L'utilisation des ouïes de refroidissement à l'intérieur de la carrosserie en forme de baignoire était également caractéristique des nouvelles règles qui avaient permis leur inclusion.

La Scuderia a optimisé la profondeur de la partie creuse et de la section de l'arrière du ponton au cours de la saison, et a utilisé des plaques de recouvrement sur certaines des ouïes en fonction des exigences des circuits visités.

Le constructeur de Maranello n'a pas été ébranlé par les changements de concepts de la concurrence au fil de la saison dernière, il n'est donc pas surprenant qu'il ait continué à tracer sa voie avec un modèle similaire cette saison.

Détails du

Détails du "S-duct" de la Ferrari SF-23.

Cependant, comme prévu, il a quelques nouveaux tours dans sa manche, ce nouveau conduit latéral étant le plus remarquable (ci-dessus). Il est très probablement relié à l'entrée verticale inférieure à côté du châssis pour aider à attirer le flux d'air de cette région.

Haas avait déjà suivi la direction de Ferrari en 2022, lorsque sa carrosserie évoluée qui est arrivée au Grand Prix de Hongrie disposait également d'une solution plus proche de la baignoire. La VF-23 s'inscrit dans cette tendance, puisque Haas a optimisé son packaging interne et les surfaces aérodynamiques associées afin d'extraire davantage de performance du concept.

Le design "zéro ponton"

Mercedes a introduit et maintenu sa solution zéro ponton en 2022, tout en luttant contre d'autres problèmes plus importants. Et, bien qu'il y ait clairement une partie de l'ADN du design original dans la nouvelle W14, il y a aussi beaucoup de choses qui ont été modifiées.

Tout d'abord, l'entrée d'air est située plus en arrière que sur la W13 et est rectangulaire, plutôt que triangulaire, ce qui a évidemment une incidence sur la carrosserie qui l'enveloppe. Celle-ci, qui était auparavant vite plaquée le long de la voiture, se trouve désormais légèrement décalée vers l'extérieur sur une plus longue portion de la partie inférieure du ponton, tandis que la partie supérieure se resserre vers le capot moteur.

Si les ingénieurs de Mercedes ont manifestement été contraints de repenser le concept pour 2023 et peut-être, à certains égards, d'être plus conservateurs, il s'agit tout de même d'une disposition très différente de la rampe ou de la baignoire que nous voyons ailleurs.

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W14
Lewis Hamilton, Mercedes W13

Il ne fait aucun doute qu'il y a encore de la marge dans le Règlement Technique pour que toutes les équipes puissent s'exprimer, mais il est clair, au moins à ce stade, qu'il y a moins de voies de conception réussies que ce qui avait été envisagé à l'origine lorsque les équipes ont mis la main à la pâte.

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent McLaren veut éviter de mettre un Piastri "un peu rouillé" sous pression
Article suivant Essais hivernaux F1 2023 : mode d'emploi

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France