Pourquoi donc les Ferrari sont-elles rouges ?

Je vais peut être aller à l’encontre des idées reçues mais le rouge n'est pas la couleur Ferrari contrairement à ce que l'on croit !Enzo Ferrari n a jamais privilégié de teinte particulière

Je vais peut être aller à l’encontre des idées reçues mais le rouge n'est pas la couleur Ferrari contrairement à ce que l'on croit !

Enzo Ferrari n a jamais privilégié de teinte particulière .Ceux qui croient qu’une Ferrari doit être rouge confondent Ferrari de course et Ferrari de route .Le rouge était donné à Ferrari la marque du cheval cabré représentait l’Italie. Et oui les écuries avaient la couleur du pays d’où elles venaient jusqu’en 1968.

Le commendataire aimait décider du nom donné aux diverse teintes car une teinte de base se décline au fil des ans et des modes en multiple coloris qu il faut baptiser pour les différencier. Ainsi plus de 40 variétés de rouge depuis la création de la marque ont vu le jour :

scuderia, alfa romeo, amaranto, roma, bordeaux, cherry, monza, vivo, chiaro, cina, corsa, fioramo toreador, maya, cordoba, satinato , scuro, marrone....le dernier nuancier comprend ainsi 3 teintes : rosso corsa, rosso scuderia et rosso rubino.

Le seul élément de couleur à n’avoir jamais changé est l’emblème du cheval noir sur fond jaune .D’où la méprise selon laquelle le jaune serait la couleur officielle. Le jaune est la couleur de Modene, lieu de naissance d’Enzo Ferrari qu’il a repris comme teinte de fond pour le blason.

Ces dernières années pour être en accord avec Marlboro, le sponsor titre de Ferrari, la Scuderia a adopté un rouge plus orangé car depuis la création du championnat les Ferrari étaient plus rouge vif, voir même rouge bordeaux pour les différencier des Alfa Romeo.

Pour les Ferrari des années 50 , il était difficile de retrouver la couleur commercialisé car elles étaient habillés par divers carrossiers qui ne gardaient aucune trace des teintes choisies. Mais a la fin des années 50, quand Ferrari a commencé à produire en série, sur 1000 Ferrari vendues, 348 étaient grises, 154 exemplaires étaient bleus, 126 blanches. Le rouge (99 exemplaires) ne vient qu’en quatrième position devant le noir (70). Le jaune était très rare puisque seulement 10 exemplaires étaient coloré ainsi.

Dix ans plus tard, les goûts ont évolué et sur 1000 voitures commercialisées de 70 a 72 , le rouge était la teinte favorite des clients avec 231 exemplaire s.Venait ensuite le bleu (209), l’argent (156), le marron (67), le vert (58), le blanc (39) et l’or (36).

Aujourd’hui, la prédominance du rouge est encore plus marquée. Sur 1000 Ferrari produites, 421 sont rouges, 154 sont grises, 122 sont argentées , 101 sont bleues, seulement 74 sont jaunes et 64 noires. Des teintes comme le vert et le blanc ont quasi disparue (6 vertes, 5 blanches/1000).

Au fil du temps, même si le nuancier Ferrari propose un mêmenombre de teintes, environ 20, l’éventail de couleurs choisies par les clientss’est resserré. Et la proportion du rouge n’a cessé de croître : 10% en1960, 23% en 1970, 46% en 2000. Le rouge est ainsi devenu la couleur favorite.

Et il est vrai que le rouge leur va à ravir !

 

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités