Formule 1 GP d'Arabie saoudite

Pourquoi Ferrari croit en ses chances de menacer Red Bull

En dépit du net retard face à Red Bull, l'atmosphère chez Ferrari est à l'optimisme en ce début de saison 2024 de F1, Frédéric Vasseur jugeant que son équipe est désormais en position d'être un véritable challenger si elle continue sur sa lancée.

Charles Leclerc, Ferrari SF-24 Sergio Perez, Red Bull Racing RB20

Après deux courses en 2024, Ferrari s'est clairement établi en seconde force dans la hiérarchie, derrière Red Bull. Le début de saison contraste avec celui de 2023 où la Scuderia n'avait pas affiché une si bonne forme à ce stade, puisqu'elle était à l'époque devancée par Aston Martin et Mercedes au championnat constructeurs.

Surtout, même si Red Bull demeure confortablement en avance, le sentiment est qu'en assainissant les bases avec sa SF-24, l'écurie italienne n'est finalement pas si loin que cela de pouvoir se poser en véritable menace. En cela, Frédéric Vasseur voit un scénario tout à fait différent de celui de 2023 où l'écart était selon lui trop important pour que des améliorations, même très efficaces, permettent à son équipe de jouer dans la même cour.

 

Interrogé sur la dynamique entre les deux constructeurs, le directeur de Ferrari a déclaré : "Je ne veux pas être pessimiste, car c'était un bon week-end et nous devons être optimistes et profiter de ces moments, mais il est clair que Red Bull est toujours devant. En qualifications, ils ont peut-être deux ou trois dixièmes d'avance sur nous, et un peu plus en course. Mais c'est difficile à estimer car nous ne savons pas s'ils ont poussé au maximum."

"Toutefois, le sentiment est plus positif parce que, si vous revenez dans cette zone [en termes d'écart], vous savez que si vous faites un pas en avant, vous pouvez mettre un peu de pression sur eux. Quand nous étions à une seconde, ça ne servait à rien, mais maintenant, avec ce bon départ, nous pouvons être là, nous pouvons nous battre. Je pense qu'à Djeddah, il était assez facile [pour eux] de dépasser parce qu'ils avaient une meilleure vitesse de pointe – c'était un choix – mais à certaines occasions, nous aurons d'autres opportunités."

"Je ne me concentre pas du tout sur le championnat, mais je pense que nous avons marqué quelque chose comme 45 points [49 en réalité] au total, et l'année dernière, après trois courses, nous en avions 25 [26 en réalité]", a ajouté le directeur français. "Il est important de prendre un bon départ."

Frederic Vasseur, Team Principal, Scuderia Ferrari

Frederic Vasseur, Team Principal, Scuderia Ferrari

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

"De plus, le fait que la voiture soit, je ne veux pas dire 'facile à piloter' – et de toute façon cela n'a rien à voir avec la performance – mais je pense que la voiture est aujourd'hui plus facile à piloter qu'il y a un an. C'est une bonne base pour le développement, parce qu'elle est beaucoup plus facile à lire pour les pilotes, il est donc beaucoup plus facile de comprendre où nous devons progresser, et dans cette situation, c'est une avancée pour nous en termes de vision d'ensemble."

L'un des problèmes qui avaient gâché les performances de la SF-23 était sa gestion des pneus sur les longs relais, qui avait déjà été nettement améliorée en fin de campagne 2023. Aussi, le travail se poursuit en 2024 avec l'ambition de continuer à avancer dans chaque pan de la performance. 

"La performance vient de partout, et vous ne trouvez jamais cinq dixièmes par magie avec une seule évolution. Si nous voulons rattraper notre retard, nous devons nous améliorer dans tous les domaines. C'est l'approche que nous avons adoptée l'année dernière, et elle a porté ses fruits. Nous avons fait un bon pas en avant, mais dans chaque domaine, il faut continuer à pousser."

"Il est certain que l'aérodynamique est un élément clé. Nous avons des améliorations en préparation, mais je suis sûr que c'est le cas pour tout le monde. La chose la plus importante est d'apporter des améliorations que fonctionnent sur la voiture, et je pense que c'est là que nous avons fait du bon travail l'année dernière."

Avec Jonathan Noble

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Bearman touché par un message de Vettel pour ses débuts en F1
Article suivant La F1 ne passera finalement pas aux pneus 16 pouces en 2026

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France