Ne manquez pas le GP d'Azerbaïdjan

L'Azerbaïdjan n'a rejoint le calendrier de Formule 1 qu'en 2016, mais après seulement trois éditions, il est devenu l'un des Grands Prix préférés des fans grâce à une conception de circuit originale qui produit des courses trépidantes.

Ne manquez pas le GP d'Azerbaïdjan

La volonté de la Formule 1 de conquérir de nouveaux marchés a conduit le championnat à Bakou, la capitale de l'Azerbaïdjan, en 2016, avec un circuit de six kilomètres en plein cœur du centre-ville, qui serpente dans son quartier culturel historique. Les deux kilomètres d'accélération le long de l'Avenue Neftchilar contrastent avec les virages à 90 degrés et la section étroite du circuit qui longe les vieux remparts de la ville, où la piste est à peine plus large qu'une Formule 1 moderne. Ce circuit est unique au monde !

Nico Rosberg a remporté le premier Grand Prix disputé à Bakou, se dirigeant vers son unique titre mondial de Formule 1 en 2016, et un an plus tard, le tracé a été le théâtre d'une collision houleuse entre Lewis Hamilton et Sebastian Vettel, alors adversaires pour le titre, pendant que Daniel Ricciardo remportait une improbable victoire depuis le dixième rang sur la grille. L'an dernier, Ricciardo s'est d'ailleurs retrouvé contraint à l'abandon, tout comme son coéquipier Max Verstappen, suite à un spectaculaire accrochage avec celui-ci ; les deux hommes s'étaient livré une bataille à couteaux tirés. Des débris ont ensuite provoqué une crevaison pour le leader Valtteri Bottas, à seulement deux tours du but, ce qui a permis à Lewis Hamilton, Champion du monde en titre, de l'emporter et de faire triompher un troisième vainqueur différent en trois ans, confirmant la réputation de Bakou : c'est la ville de l'imprévisibilité. 

Cette imprévisibilité a conduit ces dernières années à des résultats étonnants, Sergio Pérez étant monté sur le podium pour l'écurie Force India, un véritable outsider, en 2016 et 2018. En 2017, c'est son équipier actuel, le rookie Lance Stroll, qui avait créé la surprise avec Williams, pour ce qui reste le dernier podium d'une équipe parmi les plus victorieuses de l'Histoire. Le nombre élevé d'abandons donne également l'occasion à certaines équipes du bas de la hiérarchie d'obtenir un bon résultat, comme Sauber l'an dernier, qui a signé la sixième place grâce à Charles Leclerc, le Monégasque saisissant pour la première fois l'opportunité de briller devant le paddock de la Formule 1. Qu'est-ce que 2019 pourrait lui réserver maintenant qu'il est chez Ferrari ?

Beaucoup d'action, de la controverse, des accrochages et du suspense, voilà ce qui est garanti sur le circuit urbain le plus rapide du monde, où la mer Caspienne et la ligne d'horizon d'un Bakou en développement constituent un décor à couper le souffle. Son tracé atypique peut empêcher les pilotes de trouver le rythme, les équipes peuvent peiner à optimiser leurs réglages pour combiner un second secteur à fort appui avec les longues phases à fond, alors que les conditions souvent fraîches et venteuses peuvent conduire à des problèmes de mise en température des pneus et jouer des tours sur l'équilibre des monoplaces.

Fans et ambiance
Fans et ambiance

La position de Bakou au calendrier de la Formule 1 est également idéale : les équipes en savent suffisamment sur la performance des voitures pour cette quatrième manche mais il reste encore suffisamment d'inconnues et de points d'interrogation pour créer de l'intrigue, la nature unique de la piste pouvant de toute façon balayer ce qui était jusqu'ici pris pour acquis !

L'Azerbaïdjan s'est déjà fait une place au calendrier de Formule 1 et vous ne voudrez certainement pas le manquer ! Des places sont encore disponibles, à retrouver avec Motorsport Live.

partages
Racing Point doit faire preuve de patience jusqu'au GP d'Espagne

Article précédent

Racing Point doit faire preuve de patience jusqu'au GP d'Espagne

Article suivant

Fiabilité : Ferrari veut qu'Alfa Romeo utilise les nouvelles pièces

Fiabilité : Ferrari veut qu'Alfa Romeo utilise les nouvelles pièces
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021