Pourquoi la Haas diffère de la Ferrari malgré les critiques

Les origines de la Haas VF-18 ont été critiquées au Grand Prix d'Australie, certains acteurs et observateurs du paddock questionnant la validité de la relation technique qu'entretient l'écurie américaine avec Ferrari.

Force India et McLaren ont demandé une enquête sur la collaboration Haas-Ferrari pour assurer que les restrictions en vigueur sur le développement aérodynamique soient respectées.

Cependant, comme l'explique notre expert technique Craig Scarborough, il y a des différences claires entre la Ferrari SF71H et la Haas VF-18.

"Les performances d'une Formule 1 dépendent de l'aéro, et l'aéro de la Haas est très différente", estime Scarborough. "Il y a des zones comme les déflecteurs et les conditionneurs d'air qui sont très différentes de la Ferrari. Même le Halo est complètement différent de celui de Ferrari avec tous ces petits générateurs de vortex au-dessus et en dessous."

"C'est simplement un projet indépendant. On peut trouver des choses qui sont similaires à la Ferrari, mais de la même manière, on peut trouver des idées de Ferrari sur la Mercedes, la Red Bull, partout sur la grille."

Scarborough évoque également le scénario "inhabituel" des arrêts au stand Haas, puisque Kevin Magnussen et Romain Grosjean ont été contraints à l'abandon par une roue mal fixée à Melbourne, alors qu'ils évoluaient dans le top 5.

"La roue a déjà l'écrou qui tourne à l'intérieur. Il faut que la roue soit parfaitement droite par rapport à l'essieu. Puis, quand vient le pistolet pneumatique, si l'écrou est vissé, tout est bien serré. Mais si la roue est légèrement de travers et si l'écrou commence à être vissé par ce pistolets très puissant, il va juste être abîmé et la jonction ne se fera pas comme il faut", conclut-il.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Haas F1 Team , Ferrari
Type d'article Actualités