Pourquoi l'arrêt au stand de Ricciardo a capoté

C'est une belle opportunité de victoire que Daniel Ricciardo et Red Bull Racing ont laissé filer au Grand Prix de Monaco.

Pourquoi l'arrêt au stand de Ricciardo a capoté
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
(De g. à d.) : Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, et Sergio Perez, Sahara Force India, sur le podium
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, sur le podium
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12

Alors que Ricciardo avait dominé le début de course sous la pluie, un arrêt au stand chaotique lui a fait perdre la place de leader.

En effet, alors que Red Bull avait originalement décidé de lui faire chausser les pneus tendres, l'équipe a décidé au dernier moment d'opter pour les supertendres, mais ces pneus n'étaient pas prêts lorsque le pilote australien est rentré au stand, d'où un arrêt qui a duré 13 secondes.

Ricciardo a repris la piste à une seconde de son rival, qui avait effectué son changement de gommes un tour plus tôt, et n'est jamais parvenu à le dépasser lors du reste du Grand Prix.

"À Monaco, nous sommes installés avec le muret des stands à l'étage et le garage en bas", explique Christian Horner, directeur d'équipe. "Les pneus sont chauffés à l'intérieur et à l'arrière du garage, et malheureusement, le train de pneus qui a été demandé n'était pas à portée de main, il était au fond du garage."

"Il y a eu une bousculade entre les mécaniciens, qui étaient prêts avec les pneus tendres, les pneus jaunes. Et quand un changement a été demandé pour passer en supertendres, ces pneus étaient en fait au fond du garage. Ils n'ont pas pu être apportés à la voiture à temps, ce qui a probablement fait perdre 10 secondes lors de l'arrêt."

"Mais même malgré ce retard, ils sont sortis côte à côte, ce qui montre à quel point le tour de rentrée de Daniel a été rapide et le tour de sortie de Lewis a été lent. C'était donc très décevant pour toute l'équipe de perdre une victoire ainsi."

Des excuses

À l'issue de la course, Daniel Ricciardo ne cachait pas sa frustration, ayant perdu deux victoires possibles lors des deux derniers Grands Prix. L'écurie ne peut que reconnaître son erreur.

"En équipe, nous gagnons ensemble et nous perdons ensemble", poursuit Horner. "Tout ce que nous pouvons faire, c'est présenter nos excuses à Daniel pour ne pas lui avoir fourni un service suffisamment bon, ayant fait du très bon travail avec lui pour signer la pole."

"Il avait tout fait à la perfection en course. Même passer les intermédiaires, c'était la bonne approche pour arriver aux slicks. Malheureusement, cette erreur de communication entre le muret des stands en haut et la gestion des pneus nous a coûté."

"Malgré cela, il a eu une belle opportunité d'attaquer Lewis. Il a été très proche à la sortie de la chicane, à un moment, mais n'a pas eu l'opportunité de passer. Nous savons comme c'est dur de dépasser à Monaco, et en effet, la course a été perdue à cet arrêt au stand."

partages
commentaires
Vettel a perdu toutes ses chances dans le trafic

Article précédent

Vettel a perdu toutes ses chances dans le trafic

Article suivant

Ericsson et Nasr en désaccord après leur accrochage

Ericsson et Nasr en désaccord après leur accrochage
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021