Pourquoi les stars F1 échouent-elles en DTM ? (2/2)

Il n'est pas plus évident de réussir en faisant le chemin du DTM vers la F1

Il n'est pas plus évident de réussir en faisant le chemin du DTM vers la F1.

Bernd Schneider, le recordman de titres en DTM (cinq sacres, tout de même), n’a réussi à franchir le cap des qualifications en F1 qu’à neuf reprises. Il n’a en revanche jamais pu rallier l’arrivée d’un Grand Prix… Christijan Albers, pourtant redoutable en DTM, n’a pas montré mieux lors de son court passage chez Minardi ou Spyker.

Les uniques exceptions restent sans doute Giancarlo Fisichella, victorieux à trois reprises en F1 après avoir effectué une pige en DTM (sous l’appelation ITCC), et Paul di Resta, qui a bien su s'adapter aux contraintes de la F1. Néamoins, la carrière de l'Ecossais, qui compte une couronne DTM au compteur, prend une tournure difficile cet hiver, ne faisant plus l'unanimité dans le paddock et son équipe Force India.

D’autres éléments sont également à prendre en compte, à commencer par l’âge avancé des nouveaux arrivants. Véritable maison de retraite pour ex-pilotes de F1, le DTM est l’un des championnats de course automobile où la moyenne d’âge est la plus élevée. Mais les seuls à dépasser la barre des 30 ans et à avoir été titrés sont ceux qui comptent plus de 100 manches à leur actif (ou presque) !

Enfin, et ce n’est pas anodin, difficile de débarquer incognito dans une nouvelle compétition lorsque l’on s’appelle Schumacher, Frentzen, Häkkinen, Alesi ou Coulthard. Employeurs, fans et pilotes attendront toujours plus – et c’est bien normal – d’un homme qui s’était fait une place dans la catégorie reine du sport automobile. Tout pilote F1 décidant de se recovertir en DTM pour assouvir sa soif de roulage est donc prévenu...

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giancarlo Fisichella , Bernd Schneider , Christijan Albers , Paul di Resta
Équipes Force India
Type d'article Actualités