Pourquoi Mercedes a changé d'avis sur la motorisation de Red Bull

Le directeur de Mercedes en Formule 1, Toto Wolff, a expliqué pourquoi le constructeur n'avait pas, contrairement à 2015-2016, envisagé de fournir ses moteurs à Red Bull.

Pourquoi Mercedes a changé d'avis sur la motorisation de Red Bull

Alors que le départ de son partenaire actuel, Honda, a été annoncé il y a quelques semaines, Red Bull évalue désormais la suite à donner à ce retrait. L'option privilégiée par la marque semble être celle d'un rachat de la propriété intellectuelle de la firme nipponne afin de fabriquer et exploiter elle-même les unités de puissance, au prix toutefois d'un gel réglementaire des moteurs à compter de 2022.

Mais si Red Bull ne se lançait pas dans l'aventure de la motorisation "maison", il faudrait, pour demeurer en F1, trouver un autre partenaire et face à une technologie turbo hybride complexe, la voie la plus raisonnable est de compter sur un constructeur d'ores et déjà présent en discipline reine. Renault est, ironie du sort, le choix le plus logique dans de telles circonstances, puisque le Losange ne fournira que son écurie d'usine à compter de 2021.

Lire aussi :

La piste Mercedes a rapidement été écartée. Non seulement l'entreprise de Stuttgart possède déjà trois clients pour 2022 (Aston Martin, McLaren et Williams) mais Toto Wolff a déjà fait part de son refus au cours du week-end du Grand Prix de l'Eifel. L'Autrichien n'a pas toujours été opposé à une discussion avec Red Bull à ce sujet, ce qui avait conduit à des négociations avancées en 2015 au moment où les tensions avec Renault étaient à leur paroxysme. Le conseil d'administration avait cependant à l'époque rejeté l'idée.

Interrogé par Motorsport.com sur les raisons de son propre changement de point de vue depuis 2016, Wolff a expliqué qu'un accord à ce stade n'était plus aussi intéressant sur le plan marketing et mettrait à mal les capacités de la branche moteur de Mercedes. "À l'époque, l'idée était que Mercedes et Red Bull pouvaient fonctionner ensemble sur le plan marketing."

"Nous étions intéressés par la plateforme que Red Bull offrait, car il s'agit d'une marque super cool et très innovante sur ce qu'ils font. C'est ce que j'ai dit à Christian [Horner, le team principal de Red Bull Racing], et si nous avions pu de quelque manière que ce soit lier les deux et trouver une alliance, quelque chose pour le conseil d'administration, cela aurait au moins permis de l'envisager sérieusement. Mais ça ne s'est jamais concrétisé."

"Aujourd'hui, c'est simplement un problème de capacité. Ces unités de puissance sont très compliquées. Nous sommes dans une situation où nous ne pouvons pas être continuellement en expansion, comme tout le monde chez Daimler. Du point de vue logistique, du point de vue des coûts, ce n'est pas possible pour nous de fournir un moteur à Red Bull. Et du point de vue marketing, aujourd'hui, les motoristes n'ont pas grandement bénéficié du travail avec des équipes."

"C'est la raison pour laquelle nous avons acheté l'écurie, et pourquoi nous ne sommes pas resté [un simple] fournisseur d'unité de puissance, et je pense que nous récoltons les fruits d'avoir une équipe. Ce n'est pas vraiment notre priorité de fournir des moteurs. Nous les construisons et nous les faisons courir dans nos voitures, et évidemment, pour refinancer les coûts, nous les fournissons aux clients."

partages
commentaires

Voir aussi :

Christian Horner aurait aimé voir António Félix da Costa en F1

Article précédent

Christian Horner aurait aimé voir António Félix da Costa en F1

Article suivant

Rosberg : Un départ de Wolff pourrait entraîner la chute de Mercedes

Rosberg : Un départ de Wolff pourrait entraîner la chute de Mercedes
Charger les commentaires
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021
La F1 de 2022 vue par les pilotes Prime

La F1 de 2022 vue par les pilotes

La présentation du modèle à l'échelle 1 mettant en lumière les changements pour la saison 2022 était avant tout un événement dédié aux spectateurs et fans de F1. Mais il a aussi intéressé les pilotes.

Formule 1
17 juil. 2021
Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1 Prime

Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1

Sur le circuit de Silverstone, théâtre du Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a dévoilé un modèle à l'échelle 1 d'une monoplace répondant à la réglementation de la saison 2022.

Formule 1
16 juil. 2021
Comment Schumacher a façonné l'équipement moderne des pilotes Prime

Comment Schumacher a façonné l'équipement moderne des pilotes

Vous vous méprenez si vous pensez que les avancées technologiques en Formule 1 se sont limitées aux voitures ces dernières années. Ce n'est pas seulement ce dans quoi les pilotes s'assoient qui évolue, mais aussi ce qu'ils portent.

Formule 1
14 juil. 2021