Formule 1
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
09 oct.
Événement terminé
23 oct.
EL1 dans
09 Heures
:
47 Minutes
:
26 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
49 jours

Pourquoi Mercedes a changé d'avis sur la motorisation de Red Bull

partages
commentaires
Pourquoi Mercedes a changé d'avis sur la motorisation de Red Bull
Par :
Co-auteur: Luke Smith

Le directeur de Mercedes en Formule 1, Toto Wolff, a expliqué pourquoi le constructeur n'avait pas, contrairement à 2015-2016, envisagé de fournir ses moteurs à Red Bull.

Alors que le départ de son partenaire actuel, Honda, a été annoncé il y a quelques semaines, Red Bull évalue désormais la suite à donner à ce retrait. L'option privilégiée par la marque semble être celle d'un rachat de la propriété intellectuelle de la firme nipponne afin de fabriquer et exploiter elle-même les unités de puissance, au prix toutefois d'un gel réglementaire des moteurs à compter de 2022.

Mais si Red Bull ne se lançait pas dans l'aventure de la motorisation "maison", il faudrait, pour demeurer en F1, trouver un autre partenaire et face à une technologie turbo hybride complexe, la voie la plus raisonnable est de compter sur un constructeur d'ores et déjà présent en discipline reine. Renault est, ironie du sort, le choix le plus logique dans de telles circonstances, puisque le Losange ne fournira que son écurie d'usine à compter de 2021.

Lire aussi :

La piste Mercedes a rapidement été écartée. Non seulement l'entreprise de Stuttgart possède déjà trois clients pour 2022 (Aston Martin, McLaren et Williams) mais Toto Wolff a déjà fait part de son refus au cours du week-end du Grand Prix de l'Eifel. L'Autrichien n'a pas toujours été opposé à une discussion avec Red Bull à ce sujet, ce qui avait conduit à des négociations avancées en 2015 au moment où les tensions avec Renault étaient à leur paroxysme. Le conseil d'administration avait cependant à l'époque rejeté l'idée.

Interrogé par Motorsport.com sur les raisons de son propre changement de point de vue depuis 2016, Wolff a expliqué qu'un accord à ce stade n'était plus aussi intéressant sur le plan marketing et mettrait à mal les capacités de la branche moteur de Mercedes. "À l'époque, l'idée était que Mercedes et Red Bull pouvaient fonctionner ensemble sur le plan marketing."

"Nous étions intéressés par la plateforme que Red Bull offrait, car il s'agit d'une marque super cool et très innovante sur ce qu'ils font. C'est ce que j'ai dit à Christian [Horner, le team principal de Red Bull Racing], et si nous avions pu de quelque manière que ce soit lier les deux et trouver une alliance, quelque chose pour le conseil d'administration, cela aurait au moins permis de l'envisager sérieusement. Mais ça ne s'est jamais concrétisé."

"Aujourd'hui, c'est simplement un problème de capacité. Ces unités de puissance sont très compliquées. Nous sommes dans une situation où nous ne pouvons pas être continuellement en expansion, comme tout le monde chez Daimler. Du point de vue logistique, du point de vue des coûts, ce n'est pas possible pour nous de fournir un moteur à Red Bull. Et du point de vue marketing, aujourd'hui, les motoristes n'ont pas grandement bénéficié du travail avec des équipes."

"C'est la raison pour laquelle nous avons acheté l'écurie, et pourquoi nous ne sommes pas resté [un simple] fournisseur d'unité de puissance, et je pense que nous récoltons les fruits d'avoir une équipe. Ce n'est pas vraiment notre priorité de fournir des moteurs. Nous les construisons et nous les faisons courir dans nos voitures, et évidemment, pour refinancer les coûts, nous les fournissons aux clients."

Voir aussi :

Christian Horner aurait aimé voir António Félix da Costa en F1

Article précédent

Christian Horner aurait aimé voir António Félix da Costa en F1

Article suivant

Rosberg : Un départ de Wolff pourrait entraîner la chute de Mercedes

Rosberg : Un départ de Wolff pourrait entraîner la chute de Mercedes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing , Mercedes
Auteur Fabien Gaillard