Pourquoi quatre pilotes ont été réprimandés pour des t-shirts

Michael Masi, le directeur de course, explique ce qui a poussé la FIA à réprimander quatre pilotes ayant porté des t-shirts pendant la cérémonie d'avant-course au Grand Prix de Hongrie.

Pourquoi quatre pilotes ont été réprimandés pour des t-shirts

Pour avoir porté des t-shirts lorsqu'il ne le fallait pas, Sebastian Vettel, Carlos Sainz, Lance Stroll et Valtteri Bottas ont tous été convoqués par les commissaires et ont tous été réprimandés. Cette sanction d'apparence insignifiante a pourtant une certaine importance, car l'accumulation de trois réprimandes entraîne automatiquement un recul de dix places sur la grille de départ lors de la course suivante.

Il a été reproché à trois de ces pilotes de ne pas avoir enlevé leur t-shirt We Race As One et à Vettel d'avoir porté un t-shirt arc-en-ciel "Same Love" lors de la seconde partie de la cérémonie d'avant-course, celle où est joué l'hymne du pays organisant la course. Les pilotes incriminés ont expliqué aux commissaires qu'ils avaient oublié d'enlever leur t-shirt en raison de l'agitation régnant avant le départ.

Lire aussi :

La convocation de Vettel, Sainz, Stroll et Bottas pour un tel motif a provoqué une pluie de critiques sur les réseaux sociaux, mais Michael Masi, le directeur de course, est catégorique : tous les pilotes connaissent cette règle et doivent s'y plier.

"Plus tôt cette année, nous avons clarifié les choses", a-t-il indiqué. "Et à la suite d'une discussion interne avec la FIA et la F1, nous avons convenu que nous continuerions à donner à tous les pilotes la possibilité d'avoir un moment pour montrer leur soutien à leur manière à We Race as One, mais que l'hymne national devrait être respecté avec les pilotes portant tous leur combinaison de course."

"Il a donc été précisé qu'une fois [la partie We Race As One] terminée, les pilotes devraient retirer leur t-shirt ou tout autre signe pour écouter l'hymne national dans leur tenue de course."

"C'est comme ça depuis un certain temps, et cela s'est produit pour la première fois [en Hongrie]. Il n'y avait pas seulement Sebastian, tous ont reçu une réprimande pour ne pas avoir suivi les instructions du directeur de course. [Les instructions] ont été respectées par un certain nombre de personnes, y compris les délégués et moi-même. C'était une infraction et c'est pourquoi [les pilotes] ont été réprimandés."

On peut alors se demander si un recul sur la grille de départ causé par une réprimande extra-sportive n'est pas une sanction disproportionnée. Motorsport.com a posé cette question à Masi, et l'intéressé à répondu que seules "deux réprimandes sportives et une extra-sportive" déclenchaient une pénalité. "Trois réprimandes extra-sportives ne provoquent pas [de pénalité]", a-t-il assuré.

partages
commentaires
Honda va vérifier si le moteur fissuré de Verstappen peut être réparé

Article précédent

Honda va vérifier si le moteur fissuré de Verstappen peut être réparé

Article suivant

Gasly auteur d'une belle remontée : "Ça aurait pu être mieux"

Gasly auteur d'une belle remontée : "Ça aurait pu être mieux"
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021