James Allen

Pourquoi les titres de Mercedes en 2017 sont les plus impressionnants

Parmi les louanges qui ont circulé cette semaine après le quatrième titre mondial décroché par Lewis Hamilton, le troisième avec Mercedes, peut-être que le facteur le plus significatif a été le moins remarqué.

Pour la première fois, les titres mondiaux des pilotes et des constructeurs ont été défendus avec succès par une équipe alors qu'il y a eu un changement majeur du règlement technique des châssis.

Quand on considère que, dans l'histoire récente de la Formule 1, les changements de règlement ont eu tendance à être introduits afin de mettre fin à une période de domination d'une équipe, cette prouesse réalisée par Mercedes est d'autant plus remarquable. Ce n'est certainement pas rien pour les membres de l'équipe, pour qui c'est la plus grande source de fierté dans les résultats de cette année. 

Michael Schumacher, Ferrari
Michael Schumacher, Ferrari

Photo de: Steve Etherington / LAT Images

La longue période de domination de Ferrari durant l'ère Todt/Brawn/Schumacher a pris fin avec un changement majeur de réglementation en 2005, qui a joué en faveur de Michelin, manufacturier de Renault : à la clé, la victoire en 2005 et 2006.

Red Bull était passé maître du diffuseur soufflé pendant l'ère des moteurs V8, mais lorsque les turbo hybrides ont fait leur apparition en 2014 et que ce diffuseur a été banni, l'équipe a perdu sa domination. 

Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB6 Renault, dans le parc fermé
Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB6 Renault, dans le parc fermé

Photo de: Steven Tee / LAT Images

Peu de choses changeront pour 2018, à l'exception du défi proposé aux aérodynamiciens pour incorporer le controversé Halo, visant à protéger la tête du pilote. La motorisation étant devenue primordiale en F1 depuis 2014, nous assisterons également à une convergence progressive de la performance des moteurs jusqu'à la nouvelle réglementation 2021. 

Ferrari avait une voiture très forte cette année, et a échoué dans sa quête de titre mondial en faisant face à une combinaison de problèmes de fiabilité moteur, particulièrement sur la Version IV du bloc, et d'erreurs de Sebastian Vettel, qui ont coûté des points.  

Une autopsie est désormais en cours en Italie, et la nervosité de Vettel sous la pression, notamment au départ à Singapour et à Mexico, est sous le feu des projecteurs. Sans parler de son geste à Bakou, où il a heurté Lewis Hamilton sous le coup de la colère derrière la voiture de sécurité. 

Le Champion du monde 2017 Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, Sebastian Vettel, Ferrari
Le Champion du monde 2017 Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, Sebastian Vettel, Ferrari

Photo de: Andrew Hone / LAT Images

La guerre psychologique a joué sa part dans le succès de Hamilton cette année. Sur la page Facebook de la F1, on peut voir Hamilton agacer Vettel pendant le briefing des pilotes à Mexico, et c'est un aperçu intéressant de leur relation. Hamilton était la victime de la guerre des nerfs face à son coéquipier Nico Rosberg en 2016, et c'est une des raisons pour lesquelles il a échoué, ainsi qu'à cause de problèmes de fiabilité.

Pour battre Hamilton et Mercedes la saison prochaine, aussi bien Max Verstappen et Daniel Ricciardo chez Red Bull que Vettel chez Ferrari devront être à leur meilleur niveau absolu dès le début et être parfaits dans la préparation, les qualifications et la stratégie de course pour décrocher le titre.

Il n'y a pas eu de récriminations jusqu'à présent, mais il n'est pas difficile de détecter une préoccupation sous-jacente quant à la capacité de Vettel à signer les résultats attendus pour Ferrari. Ce sera l'une des choses les plus intéressantes à observer la saison prochaine.

Pendant ce temps, le directeur de Mercedes, Toto Wolff, a évoqué la rencontre décisive qu'il a eue avec Hamilton après la perte de son titre face à Rosberg à Abu Dhabi. Il était alors furieux envers les consignes d'équipe lui demandant d'accélérer, alors que sa seule chance de l'emporter était de ralentir Rosberg devant le peloton.

Vettel, qui était alors le seul quadruple Champion du monde en piste, n'avait pas envie de doubler Rosberg, de le priver de titre et de faire de Hamilton un quadruple Champion du monde.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG, avec Toto Wolff, directeur exécutif, Mercedes AMG
Lewis Hamilton, Mercedes AMG, avec Toto Wolff, directeur exécutif, Mercedes AMG

Photo de: LAT Images

Pour Wolff, les origines du titre mondial de Hamilton en 2017 se trouvent dans cette réunion autour d'une table de cuisine : "Après un moment difficile à Abu Dhabi l'année dernière, nous avons vécu une longue soirée dans ma cuisine, au cours de laquelle nous avons exprimé toutes les frustrations et les problèmes qui avaient pris de l'ampleur au fil des années, puis nous les avons éliminés."

"Je pense que nous avons tous les deux ressenti un soulagement, et la relation est passée au niveau suivant. Il est parti en vacances pendant l'hiver, puis il est revenu avec un excellent état d'esprit." 

"Il est devenu plus fort au cours de l'année. La relation avec Valtteri est également un facteur important. Nous avons un formidable état d'esprit dans l'équipe. C'était une pièce importante du puzzle."

"Je travaille avec lui depuis maintenant cinq ans, et je ne l'ai jamais vu évoluer à un niveau aussi élevé.  La vitesse pure est spectaculaire. Il comprend les pneus et les possibilités de la voiture, qui n'a parfois pas été facile à piloter. Je n'ai jamais vu une performance aussi soutenue à ce niveau auparavant." 

Toto Wolff et Lewis Hamilton
Toto Wolff et Lewis Hamilton

Photo de: Mercedes AMG

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Type d'article Commentaire
Topic James Allen