Formule 1
27 juin
-
30 juin
Événement terminé
11 juil.
-
14 juil.
Événement terminé
25 juil.
-
28 juil.
Événement terminé
01 août
-
04 août
Événement terminé
C
GP de Belgique
29 août
-
01 sept.
EL1 dans
7 jours
05 sept.
-
08 sept.
EL1 dans
14 jours
C
GP de Singapour
19 sept.
-
22 sept.
Essais Libres 1 dans
28 jours
C
GP de Russie
26 sept.
-
29 sept.
Essais Libres 1 dans
35 jours
10 oct.
-
13 oct.
Essais Libres 1 dans
48 jours
C
GP du Mexique
24 oct.
-
27 oct.
Essais Libres 1 dans
63 jours
C
GP des États-Unis
31 oct.
-
03 nov.
Essais Libres 1 dans
70 jours
C
GP du Brésil
14 nov.
-
17 nov.
Essais Libres 1 dans
84 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
Essais Libres 1 dans
98 jours

"Il pourrait y avoir des surprises" cette année, selon Pirelli

partages
commentaires
"Il pourrait y avoir des surprises" cette année, selon Pirelli
Par :
14 févr. 2017 à 13:11

Les interrogations concernant la hiérarchie 2017 ne seront levées que dans quelques semaines, alors que chacun veut exploiter au mieux la nouvelle réglementation technique de la Formule 1.

Une F1 Pirelli
Kimi Raikkonen, Ferrari teste les pneus Pirelli 2017
Paul Hembery, directeur Pirelli Motorsport
Une F1 Pirelli
Des pneus Pirelli
Pascal Wehrlein, Mercedes AMG F1 teste les pneus Pirelli 2017
Le stand Pirelli
Eric Boullier, directeur de la compétition de McLaren, Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1 Team
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing teste les pneus Pirelli 2017
Pascal Wehrlein, Mercedes AMG F1 teste les pneus Pirelli 2017
Paul Hembery, directeur Pirelli Motorsport avec les pneus Pirelli 2017

Nous sommes désormais à moins de deux semaines des premiers essais hivernaux à Barcelone, où apparaîtront en piste pour la première fois les monoplaces 2017. Des F1 au look nouveau, annoncé plus agressif et spectaculaire, et pour lesquelles les nouveaux pneumatiques aux dimensions accrues joueront une part importante.

Lors d'un événement organisé par Pirelli ce mardi à Turin, des acteurs majeurs du paddock F1 étaient réunis pour évoquer les enjeux de la saison à venir. La mise en place de la nouvelle réglementation technique fait énormément parler avant de connaître le verdict de la piste, qui ne sera probablement pas clair avant le premier Grand Prix de la saison à Melbourne. Tous ces changements seront-ils suffisamment importants pour modifier significativement la hiérarchie vue en 2016 ?

"Bien sûr, Mercedes avait l'avantage, mais ces changements ouvrent peut-être la porte à McLaren, à Red Bull, à Ferrari", estime Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport. "Il y a aussi d'autres équipes, comme Force India, qui ont toujours signé des performances intéressantes, ce qui signifie qu'elles travaillent très bien par rapport à leur budget. Pour cette année, il pourrait y avoir des surprises."

Red Bull espère faire le spectacle

Parmi les top teams, l'ambition est bien entendu de se rapprocher de Mercedes et de concurrencer le constructeur allemand qui a raflé les six titres mondiaux mis en jeu ces trois dernières saisons. Souvent décrit comme le probable challenger numéro un de la firme à l'étoile, Red Bull Racing s'emploie à préparer au mieux le match annoncé mais encore incertain.

"Nous allons essayer de donner du fil à retordre à Mercedes cette année, je suis sûr que ce sera pareil pour Ferrari", souligne Christian Horner, directeur de l'écurie de Milton Keynes. "Avec la nouvelle réglementation, la saison 2017 va être passionnante. Le rôle des pneus sera crucial, il y aura une nouvelle aérodynamique, les voitures iront cinq secondes plus vite, ce sera un grand spectacle pour les fans."

"La Formule 1 va vraiment bénéficier de l'investissement de Pirelli pour cette année. Cela va être une grande saison. Nous allons essayer de pousser Mercedes et Ferrari dans leurs retranchements, tout en prenant du plaisir. Espérons faire le spectacle."

McLaren veut retrouver sa place

Parmi les incertitudes figure également le niveau que pourra atteindre McLaren, après deux années difficiles qui viennent de s'écouler aux côtés de Honda, de retour en F1 depuis 2015.

"Nous rêvons tous d'être champions du monde pendant l'hiver, mais nous allons vite être confrontés à la réalité !", prévient Éric Boullier, directeur de la compétition de McLaren. "Nous nous sommes fixé nos propres objectifs, nous ne pouvons pas comparer à l'an dernier. En ce qui nous concerne, nous sommes en train d'atteindre nos objectifs." 

"Cela fait deux ans que nous ne sommes pas à notre place. Nous devons remonter. Avec Honda, nous sommes certainement sur une pente ascendante."

Article suivant
Renault recrute un ancien aérodynamicien Red Bull

Article précédent

Renault recrute un ancien aérodynamicien Red Bull

Article suivant

Pneus Pirelli 2017 : "Plus de spectacle" et "des pilotes plus heureux"

Pneus Pirelli 2017 : "Plus de spectacle" et "des pilotes plus heureux"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Boutique , McLaren Boutique
Auteur Basile Davoine