Ricciardo nie l'existence d'un pré-contrat avec Ferrari

Alors que les rumeurs l'envoient chez Mercedes ou chez Ferrari pour la saison 2019 de Formule 1, Daniel Ricciardo nie avoir déjà signé un pré-contrat avec la Scuderia.

Ricciardo nie l'existence d'un pré-contrat avec Ferrari
Le vainqueur Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Le vainqueur Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Podium : le vainqueur Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, le deuxième, Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1, le troisième, Kimi Raikkonen, Ferrari
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 et Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H battle
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing lors de la conférence de presse
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, avec des capteurs, devant Daniel Ricciardo, Red Bull RB14
Helmut Markko, Consultant, Red Bull Racing, félicite le vainqueur Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Podium : le vainqueur Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, le deuxième, Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1, le troisième, Kimi Raikkonen, Ferrari

Disputant actuellement sa cinquième campagne chez Red Bull Racing, Daniel Ricciardo a remporté six victoires en Grand Prix mais n'a jamais été clairement candidat au titre. Alors que son contrat arrive à expiration à la fin de la saison, des baquets pourraient justement se libérer chez Mercedes ou chez Ferrari, où l'avenir de Valtteri Bottas et de Kimi Räikkönen respectivement n'est pas assuré.

Le bruit courait même que Ricciardo avait signé un pré-contrat avec Ferrari, octroyant au Cheval Cabré les droits de négociation exclusifs pour une période donnée, mais l'Australien est catégorique : "Ce n'est pas vrai. Je suis en mesure de le dire."

"Je n'ai eu de discussions qu'avec Red Bull. Déjà l'an dernier, nous avons été très ouverts l'un avec l'autre, et ils font également savoir via les médias qu'ils ont envie de me garder. Nous avons eu des discussions à ce sujet. Je suis conscient d'autres rumeurs, mais il n'y a rien d'autre. Elles ne sont pas avérées. Du moins pas à ce jour. Certainement pas."

Pas question d'être numéro 2

Ricciardo ne cache pas qu'il souhaite disposer d'une monoplace suffisamment compétitive pour jouer le titre en 2019, mais pas à n'importe quelle condition. Pas question de jouer le rôle de numéro 2, alors que Red Bull traite généralement ses pilotes à égalité et que des doutes subsistent sur les conditions dans lequelles évolue Räikkönen chez Ferrari.

"Il y a certainement des choses pour lesquelles, où que je sois, où que j'aille, je m'assurerais toujours qu'il y ait de la clarté", indique-t-il. "Je ne voudrais pas aller dans une équipe où je n'aurais pas le sentiment d'avoir ma chance. Mon objectif actuel reste d'être Champion du monde, c'est mon but, mon rêve et quelque chose dont je crois vraiment être capable."

"Si quelqu'un me disait qu'il me laissait venir mais que je ne pouvais pas faire ça, ce ne serait pas attirant à mes yeux. Est-ce le cas quelque part ? Je ne sais franchement pas ce qui se passe dans d'autres équipes. Chez Red Bull, il y a toujours eu de très grandes clarté et équité depuis 2014, depuis que j'y suis. C'est certainement un environnement agréable, et j'attendrais cet environnement partout."

Lorsque Motorsport.com lui demande si la curiosité d'aller voir ailleurs prendra le dessus, Ricciardo répond : "Je ne sais pas. Je pense que la curiosité ne prendra pas l'ascendant sur les faits, concernant les options dont je disposerai et la voiture qui est la plus rapide, c'est vraiment ma priorité. Je n'irais pas ailleurs juste pour changer. Si je partais, je m'assurerais de penser que c'est potentiellement mieux, c'est tout."

Le pilote Red Bull n'est en tout cas pas pressé de trouver un accord, sachant ne pas être en difficulté sur le marché des transferts.

"Je ne crains pas vraiment de ne pas avoir de baquet l'an prochain, donc je ne pense pas devoir signer quelque chose demain pour être sûr de ne pas me retrouver les mains vides. Par conséquent, je pense pouvoir attendre l'été... Je ne pense pas devoir presser les choses d'ici là", conclut-il.

partages
commentaires
Photos - Jeudi à Bakou

Article précédent

Photos - Jeudi à Bakou

Article suivant

Stroll et Sirotkin consternés par les propos de Massa

Stroll et Sirotkin consternés par les propos de Massa
Charger les commentaires
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021