Première course avec le KERS pour Caterham à Melbourne

Mark Smith, Directeur Technique de l’équipe Caterham F1, nous explique en quoi le tracé de Melbourne représente des enjeux particuliers pour les teams

Mark Smith, Directeur Technique de l’équipe Caterham F1, nous explique en quoi le tracé de Melbourne représente des enjeux particuliers pour les teams. Le premier GP de la saison se court sous le soleil, mais n’a rien d’une semaine de vacances !

L’évènement de Melbourne pose le challenge habituel d’une course sur un circuit habituellement utilisé en tant que route publique. Cela signifie que l’adhérence du circuit évolue de façon significative durant le weekend et cela peut rendre difficile l’atteinte de l’objectif d’équilibre avant la course”, détaille l’ingénieur.

La température ambiante de Melbourne devrait se trouver dans la fourchette des 20°C, assez proche de ce que nous avons vu en Espagne en février, mais la nature du circuit est différente et place des demandes assez élevées sur les freins et la stabilité en entrée de virage. Maximiser la traction dans les virages à faible vitesse est aussi généralement un point de concentration”.

En Australie, l’équipe aura un petit bouton de plus sur le volant de ses monoplaces.

Dépasser est difficile, et le KERS et le DRS seront donc des outils importants pour Caterham F1 qui utilisera le KERS pour la première fois en conditions de course”, conclue Smith.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités