Préparation physique : Sainz connaît "l'hiver le plus rude" de sa vie

partages
commentaires
Préparation physique : Sainz connaît
Pablo Elizalde
Par : Pablo Elizalde
10 févr. 2017 à 11:30

Carlos Sainz a déclaré qu'il vivait la préparation physique la plus difficile de sa carrière en vue des contraintes de la saison à venir avec les nouvelles F1.

Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso pendant l'entraînement
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso lors d'un roulage au Karting Club Correcaminos de Recas
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso pendant l'entraînement
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso lors d'un roulage au Karting Club Correcaminos de Recas
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso pendant l'entraînement
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso pendant son entraînement au Karting Club Correcaminos à Recas
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso pendant l'entraînement
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso lors d'un roulage au Karting Club Correcaminos de Recas
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso pendant l'entraînement
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso lors d'un roulage au Karting Club Correcaminos de Recas
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso pendant l'entraînement

Avec plus d'appui aérodynamique sur les monoplaces de la saison 2017, les passages en virage se feront à plus grande vitesse que lors des précédentes saisons, entraînant donc de plus grandes contraintes physiques pour les pilotes, qui encaisseront plus de g.

Une grande partie de la préparation physique préalable au roulage de cette saison consiste donc en un renforcement musculaire, notamment au niveau du cou. Pour cela, Carlos Sainz enchaîne tous les jours une séance de crossfit de deux heures maximum puis une heure de natation. L'Espagnol admet qu'il s'agit d'une préparation à laquelle il n'a jamais été habitué.

"En 2017, la Formule 1 va plus loin. Ils veulent des voitures qui soient plus difficiles à piloter physiquement, donc nous, les pilotes, devons être prêts pour cela, et ce que nous avions en 2016 en termes de fitness n'est pas suffisamment bon pour 2017, donc ça va être une année très dure."

"Je pense sans aucun doute que c'est l'hiver le plus rude depuis que je suis en F1 et dans ma vie toute entière, en fait, parce que je n'ai jamais été dans la forme physique dans laquelle je serai en mars pour la première course."

"J'ai découvert le crossfit cette année. C'est plus que du crossfit, vraiment, parce que je le fais durer la même longueur qu'une course de Formule 1, donc c'est une heure et demie/deux heures avec un rythme cardiaque à 180/190 et on n'arrête pas de faire des trucs."

Sainz révèle aussi que le karting est partie intégrante de son programme d'entraînement, lors de sessions où il est équipé d'un casque spécial, alourdi de deux kilos, afin d'augmenter les forces g générées dans les virages.

L'Espagnol de 22 ans estime que son jeune âge est un atout face au défi des monoplaces 2017 mais que l'expérience des pilotes plus âgés pourrait jouer en leur faveur face à ces niveaux d'appui supplémentaires.

"D'un côté, je pense que l'on est à son pic physique à 21-22 ans et donc je pense que c'est un avantage. Mais d'un autre côté, des pilotes comme Hamilton, Alonso ou Räikkönen ont l'avantage d'avoir connu des forces g similaires en 2005, 2006 ou 2007."

Le challenge du cou

Aussi, Stoffel Vandoorne, qui fera ses débuts en tant que titulaire cette année, a indiqué que le renforcement des muscles du cou était un des points-clés de la préparation à la saison à venir mais aussi un exercice compliqué : "Je pense que le plus grand challenge pour les pilotes en 2017 sera les forces g au niveau du cou."

"Les vitesses de passage en virage devraient être bien plus importantes ; en tout cas, elles semblent vraiment bien plus importantes dans le simulateur. Mais, pour nous, savoir dans les faits comment cela va se ressentir sur le corps est extrêmement difficile, parce que nous ne pouvons pas reproduire fidèlement ces forces dans le simulateur."

"Cela veut seulement dire qu'il faut beaucoup s'entraîner pendant l'hiver afin de se préparer pour ce que nous anticipons. En fait, le cou est un des muscles du corps les plus difficiles à entraîner - il est fragile et facile à fatiguer, donc il n'y a pas d'activité spécifique que l'on peut faire pour l'entraîner proprement."

Article suivant
Ferrari et Pirelli contraints de mettre fin à leurs essais

Article précédent

Ferrari et Pirelli contraints de mettre fin à leurs essais

Article suivant

McLaren F1 confirme le partenariat avec BP/Castrol

McLaren F1 confirme le partenariat avec BP/Castrol
Charger les commentaires