Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Le président de Ferrari nie "rupture" et "désaccords"

partages
commentaires
Le président de Ferrari nie "rupture" et "désaccords"
Par :
16 janv. 2019 à 10:35

John Elkann a pris la décision de clarifier la situation de la Scuderia Ferrari, après la multiplication de rumeurs ces derniers jours. Par une lettre ouverte adressée aux tifosi, il entend mettre un terme à l'onde de choc qu'a déclenché le départ de Maurizio Arrivabene.

Un peu plus d'une semaine après l'annonce du remplacement de Maurizio Arrivabene par Mattia Binotto, Ferrari a tenu à rassurer ses tifosi et souhaite mettre fin aux rumeurs qui entourent la Scuderia. Le président de la firme au cheval cabré, John Elkann, a choisi de diffuser une lettre ouverte publiée dans La Gazzetta dello Sport pour faire taire les spéculations.

Suite à la nomination de Binotto, plusieurs bruits ont couru pour affirmer qu'il s'agissait du coup d'envoi d'un profond remaniement technique et organisationnel à Maranello. L'avenir du directeur général Louis Camilleri a été mis en doute, tandis que l'hypothèse d'un retour de Stefano Domenicali, aujourd'hui PDG de Lamborghini, a également surgi. Rien de tout ça selon John Elkann, successeur de Sergio Marchionne, qui a également réfuté toute panique en interne.

Lire aussi :

"J'ai lu avec étonnement des mots et des opinions qui me sont attribués concernant Ferrari, mais qui n'ont jamais été prononcés et qui ne reflètent pas mes pensées", écrit John Elkann dans sa lettre aux tifosis. "Je me sens obligé de clarifier certains points, pour le bien des lecteurs et pour le respect de la vérité."

"La nomination de Mattia Binotto comme directeur de la Scuderia Ferrari ne représente pas un 'revirement' dans le management et ne découle pas de désaccords présumés au sein de l'équipe. Au contraire, c'était un choix fait par l'entreprise en accord avec Maurizio Arrivabene, qui a travaillé sans relâche pendant quatre ans à ce poste afin de ramener la Scuderia au niveau de compétitivité qu'elle mérite."

"Le travail de Mattia, qui avait déjà commencé pour préparer la saison qui va débuter, repose précisément sur ce qui a été fait ces dernières années. C'est de la continuité qui vise une évolution, certainement pas une 'rupture' par rapport au passé."

Revenant sur les allégations fragilisant Louis Camilleri, et tandis que Domenicali aurait fait savoir qu'il n'était pas intéressé par un retour chez Ferrari, Elkann martèle sa confiance en l'équipe dirigeante en place.

"Je rejette toute rumeur ou supposition qui laisse imaginer un retour au passé et d'autres changements dans notre organisation", insiste-t-il. "Mon engagement pour assurer la stabilité et la concentration chez Ferrari est total, comme celui du directeur général Louis Camilleri. Ensemble, et avec la contribution de tous les hommes et femmes chez Ferrari, nous atteindrons les objectifs que nous avons présentés publiquement à Maranello il y a quelques mois."

Avec Roberto Chinchero  

Article suivant
L'arrière commun Red Bull/Toro Rosso, "énorme avantage" pour Honda ?

Article précédent

L'arrière commun Red Bull/Toro Rosso, "énorme avantage" pour Honda ?

Article suivant

Les simulations pour 2019 ont montré le "pire résultat possible"

Les simulations pour 2019 ont montré le "pire résultat possible"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Boutique
Tags mattia binotto , john elkann
Auteur Basile Davoine