Un projet de nouvelle équipe F1 basée à Monaco se dévoile

Par l'intermédiaire d'un communiqué de presse publié ce lundi, l'homme d'affaires Salvatore Gandolfo a révélé l'existence d'un nouveau projet d'écurie F1 baptisé "Monaco F1 Racing Team".

Un projet de nouvelle équipe F1 basée à Monaco se dévoile
Charger le lecteur audio

Alors que les projets d'écuries en F1 se font relativement rares ces dernières années, à l'exception de celui de Panthera mais également de celui lié à l'écurie d'Adrián Campos (ce dernier étant récemment décédé), un communiqué publié ce lundi permet d'entrevoir une éventuelle future candidature portée par l'homme d'affaires Salvatore Gandolfo, fondateur et PDG de Monaco Increase Management (MIM Group), sous le nom de "Monaco F1 Racing Team".

Le nom de Gandolfo n'est pas inconnu car il faisait justement partie du ticket soutenant la candidature liée à Campos en 2019 et qui avait pour ambition de rentrer en Formule 1 à l'horizon 2021, en profitant des nouvelles réglementations technique et financière pour le faire à moindre coût et en espérant être compétitif. Cependant, si les règles financières sont bien entrées en vigueur cette année (et même à un niveau plus bas que celui qui était envisagé en 2019), la pandémie de COVID-19 a entraîné le report de la révolution technique à 2022.

Lire aussi :

Outre la question technique et financière, la signature des nouveaux Accords Concorde a amené sur la table une nouvelle donne à prendre en compte avec l'introduction du "ticket d'entrée" en F1 à hauteur de 200 millions de dollars. L'idée étant que forcer tout nouvel entrant à payer cette somme serait gage d'un engagement véritable et sérieux mais aussi une manière de protéger les intérêts et investissements des autres équipes déjà présentes (qui se répartiraient équitablement le montant versé).

Or, la semaine passée, Stefano Domenicali, le nouveau PDG de la Formule 1 a justement été amené à évoquer ce sujet devant une sélection de médias, dont Motorsport.com. Interrogé sur ce paiement de 200 millions de dollars à l'entrée, il a déclaré : "Je dirais que si quelque chose devait changer, nous en discuterions, nous avons le temps de le faire. Je crois que si nous voyons, disons, des cas où il faut aller plus loin dans la discussion concernant cet argent, je pense qu'il sera possible de le faire."

Une manière prudente d'envisager la possibilité d'en discuter que d'aucuns ont immédiatement traduit en volonté d'écarter un tel paiement, ce qui semble être à l'origine du communiqué publié par Gandolfo révélant ce nouveau projet. "L'actuel projet Monaco F1 Racing Team a été le premier à discuter activement de la possibilité d'une entrée en lice avec la gouvernance de la F1, dès 2019, et à mettre en place une structure en conséquence, réalisant le potentiel du nouveau règlement technique qui devait initialement entrer en vigueur en 2021 (et a ensuite été retardé en raison de la pandémie)", peut-on lire sur le site de MIM Group.

"Nous pensons que les récentes déclarations du nouveau PDG de la F1, Stefano Domenicali, qui suggère que les 200 millions de dollars de frais d'inscription pour les nouvelles équipes pourraient être supprimés, représentent un pas dans la bonne direction. Nous apprécions l'attitude ouverte de Stefano et de la FIA et sommes prêts à prendre les mesures nécessaires pour que notre demande soit finalisée."

Lire aussi :

Le projet était présenté en 2019 comme reposant notamment sur Daniele Audetto, passé auparavant à divers postes de direction au sein des écuries Ferrari, Arrows ou Super Aguri, et avait désigné Pascal Wehrlein (ancien pilote F1 et actuellement pensionnaire Porsche en FE) et Álex Palou (pilote IndyCar chez Ganassi) comme ses futurs pilotes, la carrière des deux hommes étant gérée par MIM Group.

Réagissant rapidement à cette candidature éventuelle quand elle avait été rendue publique en octobre 2019, la F1 avait alors indiqué de façon cinglante : "Suite à la publicité faite ces derniers jours par plusieurs entités qui ont fait part de leur ambition de participer au Championnat du monde de Formule 1 2021, bien que la F1 apprécie leur intérêt, nous pouvons confirmer qu'il n'y a aucune discussion sérieuse avec des personnes ou des sociétés concernant l'admission d'une nouvelle équipe."

partages
commentaires

Voir aussi :

Ricciardo ne va pas chez McLaren pour rigoler avec Norris
Article précédent

Ricciardo ne va pas chez McLaren pour rigoler avec Norris

Article suivant

La Formule 1 qui a lancé la domination Mercedes

La Formule 1 qui a lancé la domination Mercedes
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021