Le projet F1 d'Aston Martin confié à des ex ingénieurs Ferrari

Les rumeurs autour d'un engagement d'Aston Martin comme motoriste en F1 à partir de 2021 s'intensifient, alors que le constructeur britannique vient de recruter l'ancien ingénieur en chef de Ferrari, Joerg Ross.

Le projet F1 d'Aston Martin confié à des ex ingénieurs Ferrari

À partir de la saison prochaine, Aston Martin sera le sponsor titre de Red Bull en Formule 1, tandis que son intérêt pour fournir des moteurs à partir de 2021 est grandissant, à la condition que les conditions soient réunies. Le constructeur souhaite notamment des garanties concernant la réduction des coûts.

Après la proposition mise sur la table au début du mois pour la future réglementation moteur, le président d'Aston Martin, Andy Palmer, s'est dit "encouragé" par la direction prise. Dans le même temps, le recrutement de Joerg Ross a eu lieu. Ce dernier a travaillé au sein du département moteur de Ferrari en 2004 et 2007, et rejoint Luca Marmorini, lui aussi passé dans les rangs de la Scuderia à la fin des années 90. Jusqu'à présent consultant pour Aston Martin, Marmorini va désormais s'investir davantage.

"J'ai engagé Luca à plein temps pour nous aider à développer le concept moteur", révèle Andy Palmer à Motorsport.com. "J'ai pris Joerg Ross, qui travaille déjà pour moi sur notre développement moteur interne et qui est un ancien de Ferrari en Formule 1. Il travaillera sur le projet F1. J'ai donc deux bons profils pour réfléchir à notre concept."

Luca Marmorini a déjà commencé à travailler sur un projet de moteur F1 pour Aston Martin, qui compte sur son expérience pour le long terme. "Luca a débuté ses réflexions sur le concept la semaine dernière, donc ce sont les tout premiers jours", souligne Andy Palmer. "Mais c'est une bonne personne à avoir avec nous, lucide quant aux personnes avec qui nous devrions travailler, de par son expérience, et ça nous fera gagner du temps.

La proposition de réglementation moteur formulée par la FIA et les dirigeants de la F1 a été bien reçue par les motoristes indépendants, mais beaucoup moins par les constructeurs actuellement impliqués. Mercedes et Renault ont fait part de leurs craintes d'une course à l'armement, tandis que Ferrari a évoqué des menaces de départ.

"Je suis surpris qu'ils aient été aussi virulents, car je crois que ça avait été plutôt bien indiqué au cours de ces réunions", s'étonne Andy Palmer, qui a participé aux différents tours de table sur le sujet. "Je ne sais pas si ça les a surpris. Je ne crois pas qu'il y avait d'énorme surprise."

"Lors de ces réunions, il y avait les gens en place et les challengers. Les challengers sont sur la même ligne, ceux qui sont en place sont sur la leur. Mais tout le monde dans la pièce a admis que la discipline était détraquée. Et nous devons ramener du spectacle. Le divertissement se fait à travers les pilotes en course, pas grâce à la chaleur que l'on récupère dans un moteur."

Propos recueillis par Lawrence Barretto

partages
commentaires
Chronique Massa - Un adieu à la F1 mais pas une fin de carrière

Article précédent

Chronique Massa - Un adieu à la F1 mais pas une fin de carrière

Article suivant

Alfa Romeo Sauber : Choix forts et projet complètement nouveau

Alfa Romeo Sauber : Choix forts et projet complètement nouveau
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021