Le GP du Canada, un scénario "parfait" pour son promoteur

François Dumontier, promoteur du Grand Prix F1 du Canada, avoue que l’issue de l’épreuve de dimanche fut basée sur un scénario parfait.

François Dumontier, président et chef de la direction du Groupe de course Octane inc., promoteur du Grand Prix du Canada, a déclaré à Motorsport.com : “Ce n’était pas un scénario de rêve, mais il fut parfait. Lance [Stroll] compte ses premiers points en carrière ici dans le cadre du 50e anniversaire de la présence de la F1 au Canada, devant ses fans, et par une météo radieuse. On ne pouvait pas demander mieux.”

Dumontier ajoute que ce résultat vient à un bon moment. “Ces points de Stroll feront peut-être taire certaines critiques à son endroit. Ce fut, pour lui, un Grand Prix disputé sous haute pression. Il n’a pas craqué et a réalisé une superbe course. De plus, Lewis Hamilton remporte la victoire et Daniel Ricciardo termine troisième. Ces deux pilotes ont remporté leur première victoire en F1 ici à Montréal et ils sont très aimés du public.”

Stabilité assurée

Une bonne nouvelle du week-end concernait la signature de la prolongation du contrat du Grand Prix avec les nouveaux propriétaires de la F1, Liberty Media. “Maintenant, c’est vraiment officiel. Toute la paressasse a finalement été signée. Le Grand Prix du Canada possède désormais un contrat qui court jusqu’en 2029”, précise Dumontier. “C’est une excellente nouvelle. Cela va nous permettre de travailler avec la tête en paix, et de pouvoir planifier à long terme. De plus, ce contrat donne le feu vert à la Ville de Montréal pour procéder à la construction des nouveaux garages pour l’édition de 2019.”

Selon les informations que nous avons glanées au cours du week-end, le nouveau complexe des garages sera construit là où sont situés les garages actuels dont la démolition commencerait immédiatement après la course de 2018.

Une allée de circulation sera conservée le long du bassin et le complexe sera bâti le long de la pit lane et comprendra plusieurs étages avec les garages au niveau de la piste, les bureaux et hospitalités des écuries au premier étage et le paddock club au second. La tour de contrôle serait entièrement nouvelle et plus haute, et incorporera la salle de presse et les bureaux de la direction de course.

On peut souligner que la construction de ce nouveau complexe permanent fera économiser beaucoup d’argent au promoteur qui doit, chaque année, faire ériger, puis démonter des installations temporaires pour les quatre jours de l’épreuve.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Circuit Circuit Gilles-Villeneuve
Type d'article Actualités