Prost - "Il faut redonner une crédibilité à la F1"

Suite aux polémiques et au désintérêt de certains fans depuis l’introduction des unités de puissance V6 turbos hybrides, de nombreuses propositions ont fleuri pour tenter de rendre la F1 de nouveau "spectaculaire". Recalées par le Groupe Stratégique pour 2016, ces idées restent à l’étude pour l’horizon 2017. On parle le plus souvent de redonner de la puissance aux moteurs pour atteindre 1000cv ainsi que de concevoir des monoplaces plus larges, avec des pneus eux aussi aux dimensions plus importantes.

Interrogé par Motorsport.com au sujet de toutes ces propositions, Alain Prost se montre très réservé. Il craint notamment la précipitation, comme cela a déjà été le cas dans un passé récent selon lui.

"Je suis contre les idées trouvées comme ça sur le coin d’une table", prévient-il. "Il y en a eu beaucoup ces dernières années et je pense qu’elles ont beaucoup agit sur le fait que la F1 est un peu moins bien perçue, notamment les aides au pilotage, etc."

S’il est méfiant, "Le Professeur" suggère malgré tout que de nombreux points nécessitent d’être retravaillés. Il convient que de nombreuses améliorations peuvent être faites, à condition que tout cela puisse être réfléchi et structuré, dans le but premier de remettre le pilote au cœur du jeu.

"Je suis partisan de mettre à plat certaines choses, c’est sûr : enlever beaucoup d’aéro en rendant les voitures peut-être plus difficiles à piloter, ajouter certainement un peu plus de puissance, ça ne ferait pas de mal", évoque Prost. "Mais il n’y a pas que ça, il y a plein de choses à côté. Il y a des aspects sur l’aide au pilotage, ou même sur les communications radio dont on a parlé à un moment donné."

La F1 a manqué l’occasion de renouveler son public

L’autre point essentiel, sur lequel la discipline a manqué le coche lors de l’arrivée des nouvelles motorisations, concerne plus directement les fans. Prost regrette le manque de pédagogie dont il a déjà fait mention à plusieurs reprises en 2014, tout comme Claire Williams plus récemment, ainsi que le manque de renouvellement du public.

"Il faut redonner une image différente, une crédibilité à la F1, mais aussi faire des choses pour attirer les plus jeunes", insiste-t-il. "On n’a pas renouvelé le public et les fans de la F1. C’est aussi pour cela que les gens, d’une certaine manière, ont tendance à se lasser, car ce sont les mêmes. Les fans aiment bien le bruit, mais on a moins de bruit ; il y a la nostalgie des années 80. Il faut attirer d’autres gens pour qu’ils voient des choses nouvelles."

"C’est vrai que cette technologie des moteurs est fabuleuse, on n’en parle pas beaucoup, peut-être parce qu’on ne l’explique pas assez bien. Il faut remettre à plat certaines choses et comprendre pourquoi on en est arrivés là avant de dire simplement un truc qui va faire la différence, ce à quoi je ne crois pas trop."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Circuit Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Alain Prost
Type d'article Interview
Tags fans, moteurs, prost, réglement