Prost : La limitation des essais sera le challenge de 2014

La saison prochaine, l'ensemble des équipes du plateau fera face à un bouleversement de la réglementation technique, avec l'introduction des moteurs V6 Turbo

La saison prochaine, l'ensemble des équipes du plateau fera face à un bouleversement de la réglementation technique, avec l'introduction des moteurs V6 Turbo.

Ce changement considérable oblige les écuries à plancher dès à présent, et généralement depuis longue date, sur leur prochaine voiture, divisant leurs ressources.

Outre la contrainte financière que devrait poser l'arrivée du moteur 2014, la limitation des essais privés sera elle aussi décisive, comme le souligne Alain Prost.

"Autrefois, quand nous avions une nouvelle technologie, nous faisions beaucoup d'essais. Aujourd'hui, il y a seulement trois sessions d'essais au début de l'année. Cela va être l'un des plus gros challenge, c'est très difficile", souligne le quadruple Champion du Monde dans les colonnes d'Autosport.

Durant sa carrière, Prost a conquis 35 de ses victoires avec un moteur turbo dans le dos. Il estime que le retour de cette technologie pourrait changer la donne en ce qui concerne la manière de gérer les pneumatiques.

"Cela dépend des pneus de l'année prochaine, donc nous ne savons pas. On ne peut pas comparer les moteurs turbo de l'année prochaine avec ceux que nous avions dans le passé, avec un retard incroyable", tempère-t-il. "Quand vous avez de la puissance supplémentaire, le travail des pneus peut être un peu différent."

"L'année prochaine, les voitures seront très intéressantes. On va voir certains pilotes qui sont davantage curieux être plus proches des ingénieurs et de la technologie. Peut-être qu'ils pourraient en tirer un avantage, ou mieux comprendre que les autres."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Alain Prost
Type d'article Actualités