Prost : Par rapport à Mercedes et Ferrari, Renault est "plutôt bien"

partages
commentaires
Prost : Par rapport à Mercedes et Ferrari, Renault est
Par : Fabien Gaillard
26 oct. 2018 à 21:33

Au terme de la toute première journée du Grand Prix du Mexique 2018 de F1, la surprise est clairement Renault, qui a signé des temps équivalents aux Mercedes et aux Ferrari, même si Red Bull reste largement devant.

Est-ce l'air de Mexico qui permet à Renault d'être à pareille fête ? Il est certain, en tout cas, que c'est la première fois de la saison que les R.S.18 font jeu égal avec les SF71H et les W09 un vendredi. Et même si l'on se gardera bien de tirer toute conclusion à un moment du week-end où tout le monde n'a pas libéré sa puissance maximale, le présage semble être bon, suffisamment pour que les troisièmes places de Carlos Sainz et la quatrième et la cinquième de Nico Hülkenberg donnent confiance à Alain Prost, conseiller spécial de l'écurie.

"Quand on voit les résultats : différents pneus, avec ou sans essence ou même en longs runs, on est plutôt pas mal", constate le quadruple Champion du monde, au micro de Canal+. "C’est un circuit [où] on s’attendait à être pas trop mal ; on a vu déjà depuis Austin que pas mal de modifications qui avaient été faites sur la voiture ont porté leurs fruits, même en étant revenu sur d'anciens réglages."

Lire aussi :

Bien évidemment, le fait que le circuit de Mexico soit en altitude, sollicitant plus mais nivelant aussi la puissance des blocs propulseurs, joue un rôle : "Avec l’altitude, ça nivelle peut-être un peu la puissance moteur. En tout cas on est bien : trois [moteurs] Renault dans les trois premiers, les Red Bull sont au-dessus du lot, pour l’instant en tout cas. Par contre, par rapport à Mercedes et Ferrari on est plutôt bien, donc on est contents. Les pilotes ne sont pas très contents de ce qui se passe parce qu’il y a beaucoup de dégradation des pneus, mais c’est pour tout le monde pareil."

"Ce qui est sympa, c’est de venir en fin de saison un peu devant et puis avoir un peu plus de marge au niveau des points pour la quatrième place au championnat. Maintenant, il ne faut pas toujours tout chercher à expliquer précisément. Ça nivelle peut-être un peu, l’altitude, mais regardez les Red Bull qui sont 1,3 seconde devant les Mercedes ou les Ferrari. Et puis ce n'est pas normal non plus […] car soit on a fait un meilleur travail, soit on est revenu avec un meilleur comportement châssis, ce que je crois, car énormément de choses ont été faites depuis Budapest je crois, qui n'ont pas toujours bien fonctionné."

"L’équipe est revenue à certains réglages, en a fait d’autres. Il suffit de pas grand-chose, et c’est bien d’être là en fin de saison car on travaille beaucoup pour la saison prochaine, il y aura un tout nouveau moteur [en 2019], une nouvelle structure moteur, qui nous permettra de gagner un peu en puissance. C’est génial, mais croisons les doigts."

Article suivant
Panne hydraulique mais journée presque parfaite pour Verstappen

Article précédent

Panne hydraulique mais journée presque parfaite pour Verstappen

Article suivant

Ferrari ne cache pas son jeu, révèle Vettel

Ferrari ne cache pas son jeu, révèle Vettel
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Catégorie Essais Libres 2
Équipes Renault F1 Team
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Réactions