Q1 - Deux Champions du Monde dehors d'entrée!
Fernando Alonso, McLaren MP4-30
Fernando Alonso, McLaren MP4-30 - diffuseur
Jenson Button, McLaren MP4-30

Avec les dizaines de places de pénalité attribuées à McLaren et Red Bull pour les nombreux changements techniques réalisés au niveau de l'unité de puissance et de la transmission, la physionomie de la Q1 est pour le moins différente de celle de nombreuses autres séances.

Aucun intérêt en effet, pour les pénalisés, d'aller utiliser leur allocation pneumatique en piste quand ces gommes peuvent être maintenues en vue d'une course qui s'annonce déjà difficile.

 

LIRE AUSSI – 50 places de pénalité pour McLaren

Les pilotes se lancent en piste sur une piste en cours d'assèchement. Il ne pleut pas, mais d'importantes zones d'humidité occupent toujours la piste après les précipitations de la matinée. Même avec les gommes intermédiaires, les pilotes sont sur des œufs dans les zones de freinage.

Roberto Mehri en sait quelque chose avec la Manor, après une embardée dans les graviers, pendant que les pilotes Toro Rosso et Mercedes commencent à placer des références devant.

Après quelques minutes, cependant, Williams estime qu'il est temps de lancer Massa et Bottas en piste avec les slicks (tendres), sachant qu'il faut de toute façon plusieurs tours pour faire monter le composé dans sa fenêtre d'exploitation optimal par ces conditions. Chez Sauber, Nasr est chaussé des supertendres mais doit encore prendre des précautions avec le retour de volant spectaculaire dans le cockpit au moment de rattraper les pertes d'adhérence.

 

Des changements à la pelle au commandement!

Bien vite, le supertendre est l'option N°1 pour la majorité des teams : Mercedes et Lotus ont également fait ce choix, poussant ainsi Williams à revoir sa copie et faire rentrer ses pilotes pour passer le composé le plus rapide.

Brillant dans ces conditions d'adhérence difficiles, Button prend le commandement de la séance à 5 minutes de la fin, devant le Mercedes. Les améliorations se suivent cependant à un rythme effréné et l'Anglais voit Verstappen lui prendre une seconde pleine…et 10 autres pilotes passer devant dans les 2 minutes suivantes!

Le festival d'améliorations se poursuit à un rythme difficile à suivre dans les ultimes minutes, avec une piste de plus en plus sèche : le public veut voir du pilotage et un vrai défi entre talentueux héros? L'humidité confirme une nouvelle fois que la recette est finalement simple!

 

 

Formule 1 - Les éliminés en Q1
 PiloteEcurieTemps
16   S. Pérez   Force India 1:12.522
17   J. Button   McLaren 1:12.632
18   K. Räikkönen   Ferrari 1:12.867
19   R. Merhi   Manor 1:14.071
20   W. Stevens   Manor 1:15.368

 

partages
Essais Libres 3 - Honda n'a pas besoin de la pluie pour boire la tasse

Article précédent

Essais Libres 3 - Honda n'a pas besoin de la pluie pour boire la tasse

Article suivant

Button s'est "vraiment amusé" en qualifications

Button s'est "vraiment amusé" en qualifications
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021