Q1 - Gros pari perdant pour Lotus et Grosjean

Les qualifications du Grand Prix d’Inde débutent avec l’habituelle Q1, de laquelle seuls les 17 pilotes les plus rapides peuvent s’extraire pour voir la Q2

Les qualifications du Grand Prix d’Inde débutent avec l’habituelle Q1, de laquelle seuls les 17 pilotes les plus rapides peuvent s’extraire pour voir la Q2. Il fait 30°C dans l’air (37°C en piste) pour le lancement des hostilités sur le Circuit International de Buddh.

Après les essais libres, tous savent que la différence de temps au tour entre le pneu tendre et medium avoisine les 0.8sec au tour, et peu nombreux seront les pilotes à longtemps prendre la piste avec le composé le plus dur proposé par Pirelli, par ailleurs unique solution envisageable pour tirer les meilleures performances sur les longs relais de course.

Nico Rosberg est le premier à établir un temps significatif en medium en 1’26.622s au volant de la Mercedes. Räikkönen, auteur d’un petit blocage, concède deux dixièmes. Perez, victime d’un fort survirage, parvient à signer la référence en 1’26.552.

Les temps tombent de nouveau par la suite, Rosberg trouvant de nouveau trois dixièmes avec ses mediums sur celui du pilote McLaren. Après 11 des 20 minutes de séance, seuls Grosjean, Vettel, Webber et Alonso n’ont pas pris la piste. L’objectif est d’économiser les enveloppes pneumatiques et de bénéficier de moins de trafic sur une piste disposant de plus de dépôts de gomme.

Alonso et Webber prennent directement la piste en tendres, tandis que Vettel opte pour les mediums. Cela peut signifier que Ferrari ne prévoit pas de disputer la Q3 de façon poussée pour prendre le départ en medium en course.

Avec les tendres, Gutierrez confirme le niveau de performance des allocations Pirelli, plaçant la Sauber en P1. De façon surprenante, Alonso ne trouve qu’un dixième sur le chrono du Mexicain avec les mêmes pneus. Pire, Vettel parvient à signer un temps très similaire à celui d’Alonso avec le pneu medium.

Beaucoup de pilotes en tendres donnent des frayeurs aux leaders, comme Paul di Resta et Adrian Sutil avec les deux Force India. Grosjean a pris le parti de rester en medium durant toute la séance et est sous la menace des voitures en tendres.

Webber montre, en 1’25.665, de quoi sont capables les tendres, devant un très impressionnant Daniel Riccardo. Les temps ne font que tomber, et même Button place sa McLaren en P1 en fin de séance, devant Webber.
Le pari de Lotus avec Grosjean est perdant ; P17, il ne prendra pas part à la Q2, comme Maldonado, Bianchi, Van der Garde, Pic et Chilton.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Rosberg , Paul di Resta , Adrian Sutil
Équipes McLaren , Mercedes , Sauber , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités