Q1 - Les deux Marussia et une Caterham en Q2!

La pluie représente la grande menace de ce début de séance de qualifications

La pluie représente la grande menace de ce début de séance de qualifications. Dès la Q1, personne ne doit perdre de temps pour passer un temps rapide en piste, l’intensité des précipitations menaçant de s’amplifier de minute en minute. Les gouttes tombent avec régularité plusieurs minutes avant le début de la Q1, humidifiant progressivement la piste.

Les pilotes se placent dans la ligne des stands pour pouvoir prendre la piste aussi vite que possible dans le but d’évaluer les conditions d’adhérence. Tous attaquent la Q1 en intermédiaires.

Les Mercedes sont les premières à établir une référence, Rosberg plaçant un 2’06.865 devant Hamilton, alors que la pluie semble perdre en intensité. Gutierrez intercale sa Sauber entre les deux Mercedes après quelques minutes, avant que les deux Red Bull ne prennent les commandes, Vettel tournant en 2’06.279, toujours en intermédiaires.

De nombreux pilotes sont vus dans les échappatoires, comme Maldonado, Sutil ou encore Hamilton. Les points de repères sont difficiles à trouver avec l’adhérence affectée par la piste humide mais pas détrempée.

Après 10 minutes de séance, les ingénieurs commencent à se demander si un passage aux pneus slicks ne serait pas avisé. Une décision difficile à prendre sur un circuit où le tour d’installation prend déjà plus de deux minutes à effectuer.

En intermédiaires, les chronos tombent de façon sensible, les Mercedes reprenant la tête avec des chronos tombés en 2’03.883 pour la monoplace de Rosberg.

Les petites équipes prennent le risque de se lancer en mediums slicks, n’ayant que peu à perdre, se sachant quoi qu’il en soit en fond de grille. Leurs temps sont scrutés avec attention par le reste de la pitlane, alors que les dernières minutes s’égrènent. Maldonado et Ricciardo sonnent la charge en prenant le commandement à deux minutes de la fin de séance. Leur temps est immédiatement amélioré par les deux Force India, Hülkenberg tournant en 2’01.597. les Mercedes reprennent la tête pour la troisième fois dans les derniers instants, Hamilton disposant d’une seconde pleine d’avance sur son coéquipier. Au drapeau à damiers, Fernando Alonso est encore dans la zone des relégables et compte sur son dernier tour lancé pour se qualifier. L’Espagnol conserve des nerfs d’acier et signe le meilleur temps absolu. Avec les slicks, Van der Garde place la Caterham en troisième position !

Grosse déception pour les Toro Rosso, restées sur le carreau, tandis que les Marussia se qualifient ! Pic, Gutierrez, Bottas, Ricciardo, Vergne et Maldonado ne disputeront pas la Q3.

 Grand Prix de Belgique
Les éliminés de Q1
#
Pilote / Ecurie
Tours
Temps
17   10 2:03.072
18   10 2:03.300
19   10 2:03.317
20   10 2:03.432
21   10 2:04.324
22   8 2:07.384

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso
Équipes Toro Rosso , Mercedes , Sauber , Force India
Type d'article Actualités