Q2 - Les cadors tombent comme des mouches, Toro Rosso brille

Will Stevens a surqualifié son équipier chez Manor lors de toutes les courses cette saison, mais l’attention de la Q2 est portée sur qui tracera sa voie jusqu’au top 10 de la grille de départ.

C’est uniquement avec la voiture de Massa que Williams attaque ces 15 minutes de séance, suite à la Q1 très décevante de Valtteri Bottas. En difficultés avec la mise en température des gommes, le team de Grove semble aussi en difficultés pour espérer atteindre la Q3 avec le Brésilien.

Tous les pilotes passent directement les gommes supertendres dès le début de la séance, y compris Vettel, qui arbore un design de casque différent ce weekend malgré la désapprobation de la FIA.

Le drapeau jaune s’agite après cinq minutes dans Ste Devote et impacte sur les temps aux tours des pilotes lancés : la responsabilité est à mettre sur le compte d’un problème mécanique rencontré par la McLaren de Fernando Alonso,  qui est contraint de s’immobiliser. C’est la fin de séance pour le double vainqueur du GP de Monaco.

Lewis Hamilton semble soudainement rencontrer des difficultés : après avoir été devant Rosberg pendant l’essentiel du weekend, le Britannique n’est pas heureux de ses pressions de pneus et concède 0’7s à son équipier après son premier run.

En fin de séances, les deux Toro Rosso se montrent toujours véloces, bien calées devant les Red Bull, qui évoluent à la limite du Top 10. Rosberg sort de piste à Ste Devote sans dégâts dans les ultimes secondes et provoque l’activation des drapeaux jaunes. De grosses têtes tombent au terme des 15 minutes : Alonso, Massa, Hülkenberg, Button et Grosjean ne prendront pas part à la Q3…

Pour la première fois de la saison, Pastor Maldonado se qualifie devant Grosjean, et accède à la Q3.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Sous-évènement Qualifications
Circuit Monte Carlo
Type d'article Résumé de qualifications
Tags monaco, q2, qualifications