Qualifs : Alonso comble de bonheur Ferrari et ses tifosi !

C'est l'Espagnol Fernando Alonso qui a réalisé la pole position devant Jenson Button et Felipe Massa à Monza

Qualifs : Alonso comble de bonheur Ferrari et ses tifosi !

C'est l'Espagnol Fernando Alonso qui a réalisé la pole position devant Jenson Button et Felipe Massa à Monza. Il réalise la premier pole position de Ferrari cette saison sur les terres italiennes.

Q1 :


La séance de qualifications du Grand Prix de Belgique se déroulera sous le soleil italien. La température ambiante est de 26°C, celle de la piste de 38°C, avec une force du vent à 1,5 m/s et un taux d’humidité à 36%.

Timo Glock s’élance en premier pour cette séance de qualifications. Il partira probablement de la dernière place demain puisqu’il a reçu une pénalité de cinq places sur la grille de départ étant donné que Virgin a brisé un scellé apposé sur la boîte de vitesses en changeant le différentiel.

Vitaly Petrov a copieusement gêné Timo Glock dans son premier tour rapide ce qui devrait valoir une pénalité au pilote russe. Michael Schumacher est le premier pilote à signer un temps de référence en 1:25.490 mais il est rapidement délogé par Nico Hülkenberg.

Jenson Button s’empare de la première place devant Rubens Barrichello et Nico Hülkenberg. Le champion du monde en titre est cependant rapidement battu par Lewis Hamilton qui a réalisé un temps en 1:22.830. Dix minutes de cette séance se sont déjà écoulées et seuls Robert Kubica et Adrian Sutil n’ont pas encore réalisé le moindre tour chronométré.

Pour sa première séance de qualifications au volant d’une Ferrari en Italie, Fernando Alonso se hisse à la première place provisoire de cette Q1. Le pilote espagnol améliore le temps de référence en 1:22.646 mais il est rapidement délogé par Felipe Massa. Les deux Ferrari sont aux deux premières places devant les tifosi.

Les pilotes Ferrari, McLaren Mercedes et Red Bull Racing sont aux stands pour cette fin de séance. Robert Kubica parvient à hisser sa R30 équipée du F-duct en cinquième position. Vitantonio Liuzzi n’a fait que trois tours et ne passera pas en Q2. Sa monoplace est victime d’un problème mécanique et il s’élancera de la 19ème place demain.

Cette première partie de la séance de qualification se termine avec un doublé Ferrari. Felipe Massa termine devant Fernando Alonso et Lewis Hamilton. Suivent Lewis Hamilton, Jenson Button, Robert Kubica, Sebastian Vettel, Mark Webber, Adrian Sutil, Nico Hülkenberg et Nico Rosberg complète le Top 10.

Les éliminés sont Jarno Trulli, Heikki Kovalainen, Vitantonio Liuzzi, Timo Glock, Lucas Di Grassi, Bruno Senna et Sakon Yamamoto.

Q2 :


Jaime Alguersuari et Adrian Sutil sont les premiers à entrer en piste pour cette deuxième phase des qualifications. Les autres pilotes entrent rapidement en piste pour tenter d’accéder en Q3.

A l’issue du premier tour chronométré, c’est Lewis Hamilton qui impose son rythme avec un tems réalisé en 1:22.497. Il devance Fernando Alonso, Jenson Button et Robert Kubica. Le pilote Renault réalise le meilleur temps dans le deuxième secteur et se hisse en troisième position, il confirme la bonne forme de Renault affichée à Spa-Francorchamps.

Fernando Alonso souhaite briller devant le public italien et il réalise un temps en 1:22.297, ce qui le place en première position. Il devance Lewis Hamilton d’un dixième et Felipe Massa de trois. Les pilotes Red Bull ne sont pas à la fête lors de cette séance de qualification puisque Mark Webber est septième et Sebastian Vettel neuvième.

Tous les pilotes sont aux stands afin de chausser les pneus tendres avant de retourner en piste pour réaliser un ultime relais afin d’entrer en Q3. Les éliminés à quatre minutes de la fin de cette séance sont Pedro de la Rosa, Jaime Alguersuari, Vitaly Petrov, Kamui Kobayashi, Sébastien Buemi, Michael Schumacher et Adrian Sutil.

Une nouvelle fois, Michael Schumacher ne devrait pas se qualifier pour la Q3. Le septuple champion du monde est bloqué à la 12ème place derrière Adrian Sutil. Jenson Button réalise le deuxième temps mais Lewis Hamilton n’était pas sorti de son stand en fin de séance.

Fernando Alonso termine donc premier de cette deuxième phase des qualifications en Italie. Il devance Jenson Button, Lewis Hamilton, Felipe Massa, Sebastian Vettel, Mark Webber, Robert Kubia, Nico Hülkenberg, Nico Rosberg et Rubens Barrichello.

Les éliminés sont Adrian Sutil, Michael Schumacher, Kamui Kobayshi, Sébastien Buemi, Vitaly Petrov, Jaime Alguersuari et Pedro de la Rosa.

Q3 :


La lutte pour la pole position débute avec l’entrée en piste de Felipe Massa. Seuls Nico Rosberg, Nico Hülkenberg et Rubens Barrichello restent aux stands en ce début de troisième et dernière phase de qualifications.

Fernando Alonso réalise le tour le plus rapide en 1:21.962, c’est le premier à franchir la barre des 1:22 ce week-end, il pourrait bien offrir la première pole position de l’année à la Scuderia. Jenson Button est deuxième devant Felipe Massa et Lewis Hamilon.

A l’exception de Felipe Massa, les pilotes ayant déjà effectué un tour rentrent aux stands afin de changer de pneumatiques. Nico Hülkenberg et Rubens Barrichello entrent enfin en piste, seul Nico Rosberg n’a toujours pas signé de tour chronométré.

Tous les pilotes sont en piste et vont essayer de battre le chrono réalisé par Fernando Alonso. Le pilote espagnol rentre aux stands alors que ses concurrents sont encore en piste. Jenson Button ne parvient pas à le déloger et personne ne semble en mesure de le faire !

Fernando Alonso signe la première pole position de Ferrari cette année. Il devance Jenson Button et Felipe Massa. Suivent Mark Webber, Lewis Hamilton, Sebastian Vettel, Nico Rosberg, Nico Hülkenberg, Robert Kubica et Rubens Barrichello.

Pos Pilotes Ecuries Phase 1 Phase 2 Phase 3 Tours
01 F. Alonso Ferrari 1:22.646 1:22.297 1:21.962 23
02 J. Button McLaren 1:23.085 1:22.354 1:22.084 21
03 F. Massa Ferrari 1:22.421 1:22.610 1:22.293 25
04 M. Webber RBR 1:23.431 1:22.706 1:22.433 26
05 L. Hamilton McLaren 1:22.830 1:22.394 1:22.623 17
06 S. Vettel RBR 1:23.235 1:22.701 1:22.675 23
07 N. Rosberg Mercedes GP 1:23.529 1:23.055 1:23.027 23
08 N. Hulkenberg Williams 1:23.516 1:22.989 1:23.037 23
09 R. Kubica Renault 1:23.234 1:22.880 1:23.039 18
10 R. Barrichello Williams 1:23.695 1:23.142 1:23.328 26
11 A. Sutil Force India 1:23.493 1:23.199 16
12 M. Schumacher Mercedes GP 1:23.840 1:23.388 19
13 K. Kobayashi BMW Sauber 1:24.273 1:23.659 17
14 S. Buemi Toro Rosso 1:23.744 1:23.681 19
15 V. Petrov Renault 1:24.086 1:23.819 17
16 J. Alguersuari Toro Rosso 1:24.083 1:23.919
17 P. de la Rosa BMW Sauber 1:24.442 1:24.044
18 J. Trulli Lotus 1:25.540
19 H. Kovalainen Lotus 1:25.742
20 V. Liuzzi Force India 1:25.774
21 T. Glock Virgin 1:25.934
22 L. di Grassi Virgin 1:25.974
23 B. Senna HRT 1:26.847
24 S. Yamamoto HRT 1:27.020

partages
commentaires
F3ES - Signature fête son premier titre constructeur
Article précédent

F3ES - Signature fête son premier titre constructeur

Article suivant

Toro Rosso : Buemi et Alguersuari sont satisfaits

Toro Rosso : Buemi et Alguersuari sont satisfaits
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021