Qualifs - Débandade de Ferrari, Mercedes n'en demandait pas tant !

Le scénario des qualifications du Grand Prix d'Allemagne a été catastrophique pour les supporters de la Scuderia Ferrari, qui ont tout d'abord vu Vettel éliminé dès la Q1 sur problème moteur, puis Leclerc quelques instants plus tard, au début de la Q3 !

Qualifs - Débandade de Ferrari, Mercedes n'en demandait pas tant !

Q1 : Vettel neutralisé sans avoir pu signer de tour ! 

C'est par temps sec que se dispute la séance de qualifications. Immédiatement, la Q1 débute de manière inquiétante pour Vettel, dont la Ferrari rencontre des problèmes au niveau de l'exploitation de la puissance moteur. "Quelque chose a semblé exploser, pouvez-vous vérifier ?", s'enquiert l'Allemand dans la radio avant de revenir à allure modérée vers les stands, sans avoir établi de tour lancé. La voiture #5 voit son capot moteur démonté dans le garage et une nuée de mécaniciens s'activer ardemment, pendant que son équipier Leclerc installe la référence. Quatre minutes avant la fin de la séance, l'Allemand sort de son auto : le départ de son GP national se prendra du fin fond de la grille, la faute à un turbo défaillant !

Lire aussi :

Comme de coutume, Robert Kubica et son équipier George Russell se livrent la solitaire bataille déterminant l'attribution du dernier temps, distancés qu'ils sont du reste du plateau. Le prix de consolation revient une nouvelle fois au débutant britannique. Déception pour McLaren, avec l'élimination de Lando Norris, tandis que Kvyat passe de justesse mais voit l'autre Toro Rosso d'Albon, bloquée par son ami Norris, rester sur le carreau.

Eliminés en Q1 : Vettel, Kubica, Russell, Albon, Norris

 
P. Pilote Tours Temps Écart
1 Monaco Charles Leclerc 5 1'12.229  
2 Netherlands Max Verstappen 6 1'12.593 0.364
3 United Kingdom Lewis Hamilton 7 1'12.852 0.623
4 France Pierre Gasly 6 1'12.991 0.762
5 Finland Kimi Räikkönen 9 1'13.066 0.837
6 Finland Valtteri Bottas 7 1'13.075 0.846
7 Denmark Kevin Magnussen 6 1'13.103 0.874
8 Australia Daniel Ricciardo 6 1'13.131 0.902
9 France Romain Grosjean 8 1'13.146 0.917
10 Italy Antonio Giovinazzi 9 1'13.170 0.941
11 Germany Nico Hülkenberg 6 1'13.186 0.957
12 Mexico Sergio Pérez 6 1'13.194 0.965
13 Spain Carlos Sainz Jr. 9 1'13.221 0.992
14 Canada Lance Stroll 9 1'13.256 1.027
15 Russian Federation Daniil Kvyat 9 1'13.278 1.049
16 United Kingdom Lando Norris 9 1'13.333 1.104
17 Thailand Alexander Albon 9 1'13.461 1.232
18 United Kingdom George Russell 11 1'14.721 2.492
19 Poland Robert Kubica 11 1'14.839 2.610
20 Germany Sebastian Vettel 1    

Q2 : Verstappen sous pression, Ricciardo éliminé

Sur une piste toujours vouée à demeurer sèche, Hamilton est le premier à prendre la piste en Q2, chaussé des pneus mediums. Il est suivi par Leclerc, lui aussi équipé du composé jaune, et sur qui tous les espoirs de Ferrari reposent désormais. Le Monégasque réalise une petite erreur et ne va pas au bout de sa première tentative de tour lancé, tandis que Hamilton installe sa Mercedes aux commandes, 0''338 devant Bottas.

Vettel n'aura pas été le seul à connaître des soucis d'unité de puissance : c'est avant d'avoir pu signer un chrono lancé que Verstappen doit lui aussi rapatrier sa Red Bull au garage, 6 minutes avant le terme de la Q2. Le #33 est rapidement en mesure de reprendre la piste, chaussé des pneus tendres, : son tour d'installation s'opère au ralenti pour économiser les gommes avant de se lancer à l'assaut du chrono, et de sauver sa place avec un quatrième chrono. Une nouvelle fois solide, Räikkönen se qualifie en Q3 avec un rythme spectaculaire dans le second secteur, tandis que Renault ne qualifie qu'une de ses autos dans le Top 10.

Eliminés en Q2 : Stroll, Kvyat, Ricciardo, Magnussen, Giovinazzi

 
P. Pilote Tours Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton 6 1'12.149  
2 Monaco Charles Leclerc 4 1'12.344 0.195
3 France Pierre Gasly 3 1'12.385 0.236
4 Finland Valtteri Bottas 6 1'12.424 0.275
5 Netherlands Max Verstappen 5 1'12.427 0.278
6 Finland Kimi Räikkönen 6 1'12.519 0.370
7 Spain Carlos Sainz Jr. 6 1'12.632 0.483
8 Germany Nico Hülkenberg 6 1'12.766 0.617
9 France Romain Grosjean 6 1'12.769 0.620
10 Mexico Sergio Pérez 6 1'12.776 0.627
11 Italy Antonio Giovinazzi 6 1'12.786 0.637
12 Denmark Kevin Magnussen 5 1'12.789 0.640
13 Australia Daniel Ricciardo 6 1'12.799 0.650
14 Russian Federation Daniil Kvyat 6 1'13.135 0.986
15 Canada Lance Stroll 6 1'13.450 1.301

Q3 : La débandade de Ferrari se poursuit avec Leclerc !

Seules deux équipes ont maintenu deux autos en Q3 : Mercedes et Red Bull. La Ferrari de Leclerc, la McLaren de Sainz, l'Alfa de Räikkönen, la Haas de Grosjean, la Racing Point de Pérez et la Renault de Hülkenberg complètent la donne pour ces dernières minutes de qualifications.

Hamilton instaure un 1'11''767 et signe la pole position provisoire au moment même où les visages des tifosi se décomposent : la monoplace de Leclerc est immobilisée au garage et le Monégasque est contraint de mettre pied à terre, incapable de défendre le rythme solide affiché pendant tout le reste du week-end qui l'avait placé dans la position de favori pour la pole position ! Un problème mécanique a aussi affecté la seconde Ferrari ! Intercalé entre les deux Mercedes en seconde position, Verstappen n'en espérait pas tant.

L'intensité de la fin de séance provient de la bataille pour la cinquième place de la grille, alors que Hamilton n'améliore pas son temps et voit aussi Bottas échouer à reprendre la seconde place des mains de Verstappen. Gasly échoue à un dixième de la première ligne de la grille, tandis que Räikkönen signe une solide 5e position pour Alfa Romeo, devant Grosjean.

 
P. Pilote Tours Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton 6 1'11.767  
2 Netherlands Max Verstappen 6 1'12.113 0.346
3 Finland Valtteri Bottas 6 1'12.129 0.362
4 France Pierre Gasly 6 1'12.522 0.755
5 Finland Kimi Räikkönen 3 1'12.538 0.771
6 France Romain Grosjean 6 1'12.851 1.084
7 Spain Carlos Sainz Jr. 6 1'12.897 1.130
8 Mexico Sergio Pérez 3 1'13.065 1.298
9 Germany Nico Hülkenberg 3 1'13.126 1.359

partages
commentaires
L'homme derrière le casque hommage de Vettel à Hockenheim

Article précédent

L'homme derrière le casque hommage de Vettel à Hockenheim

Article suivant

"Très amer", Vettel s'élancera de la dernière place sur la grille

"Très amer", Vettel s'élancera de la dernière place sur la grille
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021