Qualifs - Hamilton, le suspense et la pole à domicile !

partages
commentaires
Qualifs - Hamilton, le suspense et la pole à domicile !
Par : Fabien Gaillard
9 juil. 2016 à 13:03

Lewis Hamilton a signé la pole position du Grand Prix de Grande-Bretagne 2016 au bout du suspense devant Nico Rosberg et Max Verstappen, après avoir vu son premier tour en Q3 effacé par les commissaires de piste.

Rio Haryanto, Manor Racing MRT05
Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05
Felipe Nasr, Sauber C35
La Sauber C35 de Marcus Ericsson, Sauber F1 Team ramenée aux stands sur un camion après son accident
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team R.S.16
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Jenson Button, McLaren MP4-31
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Felipe Massa, Williams FW38
Valtteri Bottas, Williams FW38
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid

Si cette séance de qualifications promet d'être disputée, elle ne le sera pas par Marcus Ericsson. Le Suédois victime d'un gros accident en fin d'EL3, est en effet à l'hôpital pour un contrôle de routine et ne peut donc être présent à temps. Il devrait cependant, si les examens réalisés sont positifs, prendre le départ de la course ce dimanche.

La pluie pourrait venir perturber une séance qui devrait logiquement se résumer, pour la pole, à un duel entre Nico Rosberg, le leader du Championnat, et Lewis Hamilton, auteur de cinq poles sur les neuf premières courses, qui n'ont eu de cesse de se tenir en quelques millièmes lors des trois premières séances d'essais libres. Derrière, Red Bull sera particulièrement scruté, avec une RB12 qui semble proche des W07 Hybrid et en capacité de devancer les Ferrari.

Chez Ferrari, justement, première difficulté du week-end : la pénalité qui sera infligée à Sebastian Vettel pour un nouveau problème de boîte de vitesses qui est intervenu à la toute fin de la dernière séance d'essais, après avoir franchi la ligne d'arrière de son ultime tour lancé.

Q1 - Button ne réédite pas l'exploit

Sous un ciel menaçant, beaucoup de pilotes vont en piste pour un premier tour lancé, en gommes tendres, à commencer par les deux Flèches d'argent. L'Allemand signe le premier temps de référence en 1'30''724, 15 millièmes devant son équipier britannique. Plusieurs équipes patientent encore dans les stands à l'image de Williams, Red Bull et Ferrari, ces derniers, comme souvent, attendant le plus longtemps pour laisser leurs pilotes aller en piste.

Verstappen est le premier à s'approcher des "Étoiles", à 0''581 tout de même, quatre dixièmes devant Ricciardo. Les Ferrari s'intercalent entre les RB12, Räikkönen devant Vettel, à six et huit dixièmes de Rosberg. Les Williams sont quant à elle déjà repoussées à plus d'une seconde. 

Notons que, comme annoncé par les commissaires, aucune tolérance n'est admise concernant le respect des limites de piste et plusieurs tours rapides sont tout bonnement annulés, du côté des Renault notamment, qui doivent donc retenter leur chance. Les monoplaces jaunes sont, comme souvent, en lutte pour passer en Q2 avec les Haas, les Manor et la Sauber de Nasr. Gutiérrez et Grosjean se mettent à l'abri ; Kvyat se retrouve en danger, en tant que dernier pilote qualifié.

Dans son dernier tour lancé, Magnussen améliore et se sort de la zone rouge, mettant en grand danger Kvyat. Le Russe signe un chrono lui permettant à son tour de passer en Q2 mais cela ne fait pas les affaires de Button, qui était aux stands en raison d'un problème d'aileron arrière, et qui devra s'élancer du 17e rang ! Le Britannique, qui partait dans le paddock, revient au pas de charge dans sa monoplace car Magnussen a mis quatre roues en dehors de la piste très brièvement dans son dernier tour chronométré.

Éliminés en Q1 : Button, Palmer, Haryanto, Wehrlein, Nasr et Ericsson (forfait).

Q2 - Räikkönen se complique la vie

La séance débute avec Magnussen toujours qualifié et Button, bien qu'éliminé, dans son cockpit mais qui finit par en descendre, les commissaires ne sanctionnant pas le Danois. Les Mercedes n'en n'ont cure et vont immédiatement en piste pour signer un temps avec le train de pneus qui devra débuter la course (si elle ne démarre pas sous la pluie). Il s'agit évidemment de gommes tendres. Hamilton profite de ce premier tour pour signer 1'29''243 : il s'agit du record absolu de la piste. Il devance Rosberg de plus de sept dixièmes, l'Allemand n'ayant sans doute pas tout donné sur cette boucle.

Derrière les deux pilotes Mercedes, Verstappen échoue à 1''4 et Ricciardo à 2''0 ; cependant, sur les ralentis, il apparaît clairement que le Néerlandais a mis les quatre roues hors piste dans Woodcote. Räikkönen se fait pour sa part une frayeur dans le tout dernier virage du tracé avec un tête-à-queue, pendant que Vettel s'intercale à nouveau entre les Red Bull, deux dixièmes derrière Verstappen. 

 

Le Finlandais, qui est repassé par les stands pour changer de pneus, repart en piste à cinq minutes de la fin de la Q2 pour se qualifier. Mais dans son premier tour lancé, il commet une erreur et doit l'avorter, ce qui ne plait pas vraiment à Maurizio Arrivabene sur le muret des stands. Il doit retenter sa chance et l'erreur n'est plus permise. Le Champion du monde 2007 se sauve en prenant la 6e place provisoire.

Derrière, quelques surprises notables : Massa et Pérez ne parviennent pas à se qualifier pour la Q3 alors qu'Alonso fait forte impression en se hissant aisément dans le top 10, tout comme Sainz.

Éliminés en Q2 : Pérez, Massa, Grosjean, Gutiérrez, Kvyat et Magnussen.

Q3 - Hamilton, un seul tour pour la pole !

Rosberg est le premier pilote en piste, suivi par Hamilton. Le ciel est menaçant mais ne semble pas décidé à se déverser sur Silverstone et la pole se joue donc sur le sec entre les deux hommes, qui ont été très proches tout le week-end. La fin du premier tour lancé de l'Allemand est rendue compliquée par la présence de trafic dans le second secteur, que le Britannique ne rencontre, lui, qu'en fin de tour. Mais surtout, Hamilton a commis une erreur en mettant quatre roues hors piste à Copse, ce qui entraîne l'annulation pure et simple de son temps.

Il doit se relancer, ce qu'il fait rapidement après un changement de gommes, en premier, pour se laisser une marge de sécurité. Dans tous les cas, Verstappen est encore l'homme le plus proche d'une Mercedes, avec sept dixièmes de débours avant la dernière salve de tours rapides.

Dans sa seconde tentative, Hamilton est à l'attaque mais parvient à devancer de nouveau Rosberg, de trois dixièmes cette fois, et Rosberg ne peut pas améliorer ! Il s'agit de la 55e pole position du Britannique, à domicile ! 

Artwork McLaren MP4/4 1988 d'Ayrton Senna
Grand Prix de Grande-Bretagne - Qualifications
 PiloteTrsQ1Q2Q3
01 L. Hamilton 14 1:30.739 1:29.243 1:29.287
02 N. Rosberg 14 1:30.724 1:29.970 1:29.606
03 M. Verstappen 12 1:31.305 1:30.697 1:30.313
04 D. Ricciardo 12 1:31.684 1:31.319 1:30.618
05 K. Räikkönen 15 1:31.326 1:31.385 1:30.881
06 S. Vettel 17 1:31.606 1:30.711 1:31.490
07 V. Bottas 12 1:31.913 1:31.478 1:31.557
08 C. Sainz 15 1:32.115 1:31.708 1:31.989
09 N. Hülkenberg 18 1:32.349 1:31.770 1:32.172
10 F. Alonso 15 1:32.281 1:31.740 1:32.343
11 S. Pérez 12 1:32.336 1:31.875  
12 F. Massa 10 1:32.146 1:32.002  
13 R. Grosjean 14 1:32.283 1:32.050  
14 E. Gutiérrez 14 1:32.237 1:32.241  
15 D. Kvyat 12 1:32.553 1:32.306  
16 K. Magnussen 12 1:32.729 1:37.060  
17 J. Button 3 1:32.788    
18 J. Palmer 9 1:32.905    
19 R. Haryanto 9  1:33.098    
20 P. Wehrlein 9 1:33.151    
21 F. Nasr 8 1:33.544    
22 M. Ericsson 0      
Article suivant
Vettel à nouveau pénalisé sur la grille de départ

Article précédent

Vettel à nouveau pénalisé sur la grille de départ

Article suivant

La grille de départ du GP de Grande-Bretagne

La grille de départ du GP de Grande-Bretagne
Charger les commentaires