Qualifs - Un Hamilton magistral danse sous la pluie

Lors d'une séance de qualifications disputée sous la pluie, Lewis Hamilton (Mercedes) a repoussé toute concurrence à plus de 1,2 seconde au GP de Styrie. C. Sainz a signé le 3e temps, E. Ocon le 5e.

Qualifs - Un Hamilton magistral danse sous la pluie

Après les averses de la matinée qui ont entraîné l'annulation des Essais Libres 3 du Grand Prix de Styrie de F1, la pluie a un temps cessé à une heure de l'horaire initial des qualifications avant de reprendre de plus belle une grosse vingtaine de minutes avant. Dans ces conditions, la direction de course a préféré attendre pour lancer la séance. Celle-ci débute finalement, sur une piste évidemment très humide mais praticable, à 15h46.

Lire aussi :

Q1 - Pérez piégé, Grosjean maudit

Les Ferrari et Alfa Romeo ont été les premières à se positionner en sortie des stands et sont donc les premières en piste, avec Vettel qui ouvre le bal. Il y a beaucoup d'aquaplaning, même en ligne droite. Grosjean est le premier à sortir de piste, au large au virage 4.

Vettel signe le premier temps en 1'24"2, battu par Russell, Giovinazzi et Leclerc. Les temps s'améliorent progressivement à mesure que les pilotes prennent confiance. Leclerc améliore à nouveau en 1'21"8, se fait passer très brièvement par Hamilton, avant se rependre les commandes. Bottas se porte à un moment en tête, avant que Verstappen ne s'y hisse en 1'20"6. Quelques petites fautes sont à signaler pour Latifi et Albon, sans gravité.

Lire aussi :

Bottas puis Hamilton se positionnent en tête alors que la Haas de Grosjean est toujours bloquée au stand après son tout droit de début de séance. Ocon s'intercale entre les Flèches d'Ébène. Le Finlandais reprend la P1 mais Norris fait encore mieux avec 1'19"1 avant Hamilton en 1'19"0. Sainz abaisse la marque en 1'18"7 mais Hamilton répond avec 1'18"1. En dehors des Mercedes, des McLaren, des Red Bull et de la Renault de Ricciardo, tout le monde a chaussé un deuxième train de pneus pluie.

À moins de deux minutes de la fin, Giovinazzi perd le contrôle de son Alfa dans les derniers virages et va taper, relativement doucement et par l'arrière, le mur à l'extérieur. Le drapeau jaune est brandi, l'Italien parvient à revenir en piste, en dispersant quelques débris. Il finit par s'arrêter aux abords du virage 4, ce qui déclenche le drapeau rouge car il n'est pas très bien placé. Pérez, en difficulté tout au long de la séance, n'est pas parvenu à se mettre à l'abri à temps. Il est éliminé en compagnie notamment de Grosjean qui n'a pas pu reprendre la piste après le passage par les graviers. Belle performance de Russell qui extirpe sa Williams de la Q1.

Éliminés en Q1 : Räikkönen, Pérez, Latifi, Giovinazzi et Grosjean

Q2 - Leclerc et Stroll bloqués en zone rouge

Vettel est de nouveau le premier en piste, devant Bottas et Hamilton. Le #77 signe la première référence, en 1'19"0. Dans son deuxième tour, Hamilton réalise 1'18"7 puis Verstappen 1'18"1. Le Britannique se rapproche à 0"061 du Néerlandais par la suite, mais le pilote Red Bull répond avec 1'17"9. Cinq minutes avant la fin de cette Q2, Hamilton passe en tête, en 1'17"8.

Plusieurs pilotes changent de train, à l'image des Ferrari, en difficulté, et de Stroll, au moment précis où la pluie se ré-intensifie. Quelques pilotes parviennent à améliorer, sur leur premier train de pneus majoritairement, mais la zone rouge n'évolue plus : Leclerc y est piégé pour une poignée de centièmes (il ne devance Russell que de 0"008 !), tout comme Stroll. Le pari du second train n'a donc pas été payant. Vettel passe de justesse, dans un scénario qui ressemble à s'y méprendre à celui de la séance sur le sec du GP d'Autriche la semaine précédente pour la Scuderia Ferrari. Belle performance des deux Français rescapés qui passent tous les deux aisément en Q3.

Éliminés en Q2 : Leclerc, Russell, Stroll, Kvyat et Magnussen

Q3 - Hamilton et les autres

Verstappen sort des stands le premier, alors que la pluie semble plus forte que lors de la Q2. Il signe 1'21"8, deux dixièmes devant Hamilton et quatre devant Bottas. Le #33 améliore encore en 1'21"5, mais le #44 réalise 1'21"2. Quelques instants après, Bottas prend la tête en 1'21"0 mais Hamilton réplique avec 1'20"6.

Deux minutes avant la fin, Verstappen reprend les commandes en 1'20"4 avant que Hamilton n'inscrive 1'19"7. Verstappen est en passe d'améliorer son temps dans le dernier tour mais commet une erreur en attaquant trop sur les vibreurs du dernier secteur et hypothèque ses chances. Hamilton en profite alors pour améliorer à nouveau le meilleur temps, en 1'19"273, ce qui le place plus d'une seconde et deux dixièmes devant le reste de la concurrence. Sainz signe une superbe troisième place devant Bottas et... Ocon, toujours à son aise dans des conditions difficiles.

Il s'agit de la 89e pole position de Lewis Hamilton en F1.

Austria Grand Prix de Styrie - Qualifications

Q1

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 12 1'18.188  
2 Netherlands Max Verstappen Red Bull 13 1'18.297 0.109
3 United Kingdom Lando Norris McLaren 13 1'18.504 0.316
4 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 13 1'18.590 0.402
5 Finland Valtteri Bottas Mercedes 13 1'18.791 0.603
6 Australia Daniel Ricciardo Renault 13 1'19.662 1.474
7 France Esteban Ocon Renault 12 1'19.687 1.499
8 Canada Lance Stroll Racing Point 12 1'19.697 1.509
9 Russian Federation Daniil Kvyat AlphaTauri 12 1'19.824 1.636
10 France Pierre Gasly AlphaTauri 12 1'20.192 2.004
11 Germany Sebastian Vettel Ferrari 13 1'20.243 2.055
12 United Kingdom George Russell Williams 12 1'20.382 2.194
13 Monaco Charles Leclerc Ferrari 12 1'20.871 2.683
14 Thailand Alexander Albon Red Bull 12 1'20.882 2.694
15 Denmark Kevin Magnussen Haas 11 1'21.140 2.952
16 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 12 1'21.372 3.184
17 Mexico Sergio Pérez Racing Point 12 1'21.607 3.419
18 Canada Nicholas Latifi Williams 12 1'21.759 3.571
19 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 12 1'21.831 3.643
20 France Romain Grosjean Haas 1    

Q2

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 24 1'17.825  
2 Netherlands Max Verstappen Red Bull 24 1'17.938 0.113
3 United Kingdom Lando Norris McLaren 24 1'18.448 0.623
4 Finland Valtteri Bottas Mercedes 24 1'18.657 0.832
5 France Pierre Gasly AlphaTauri 24 1'18.744 0.919
6 France Esteban Ocon Renault 23 1'18.764 0.939
7 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 24 1'18.836 1.011
8 Thailand Alexander Albon Red Bull 23 1'19.014 1.189
9 Australia Daniel Ricciardo Renault 23 1'19.229 1.404
10 Germany Sebastian Vettel Ferrari 25 1'19.545 1.720
11 Monaco Charles Leclerc Ferrari 24 1'19.628 1.803
12 United Kingdom George Russell Williams 22 1'19.636 1.811
13 Canada Lance Stroll Racing Point 23 1'19.645 1.820
14 Russian Federation Daniil Kvyat AlphaTauri 24 1'19.717 1.892
15 Denmark Kevin Magnussen Haas 22 1'20.211 2.386

Q3

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 34 1'19.273  
2 Netherlands Max Verstappen Red Bull 34 1'20.489 1.216
3 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 33 1'20.671 1.398
4 Finland Valtteri Bottas Mercedes 34 1'20.701 1.428
5 France Esteban Ocon Renault 33 1'20.922 1.649
6 United Kingdom Lando Norris McLaren 34 1'20.925 1.652
7 Thailand Alexander Albon Red Bull 31 1'21.011 1.738
8 France Pierre Gasly AlphaTauri 33 1'21.028 1.755
9 Australia Daniel Ricciardo Renault 32 1'21.192 1.919
10 Germany Sebastian Vettel Ferrari 33 1'21.651 2.378
partages
commentaires
Vettel ne compte pas quitter Ferrari en cours de saison

Article précédent

Vettel ne compte pas quitter Ferrari en cours de saison

Article suivant

Ocon cinquième sur la grille avec une Renault "saine" à piloter

Ocon cinquième sur la grille avec une Renault "saine" à piloter
Charger les commentaires
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021