Qualifs - Hamilton prend la pole et explose le chrono

Au Qatar, Lewis Hamilton signe la 102e pole position de sa carrière. Grâce à un excellent dernier tour, le Britannique repousse son rival Max Verstappen, qualifié en première ligne, à plus de quatre dixièmes.

Qualifs - Hamilton prend la pole et explose le chrono
Charger le lecteur audio

Q1 - Hamilton et Verstappen remettent le couvert

Les pilotes et les équipes n'ont pu compter que sur trois petites séances d'essais libres pour recueillir le plus d'informations sur Losail, un circuit qui fait ses débuts en Formule 1 ce week-end. Mercedes semble avoir l'avantage sur Red Bull, en témoigne le meilleur temps de Valtteri Bottas en EL2 et en EL3, mais le taureau rouge n'a pas encore dit son dernier mot.

Lire aussi :

Les malheurs de Mazepin se poursuivent en qualifications. Privé de roulage en EL2 et en EL3 à la suite de problèmes détectés sur sa monoplace, le Russe casse son aileron avant dès les premières minutes de la Q1.

Lewis Hamilton prend le meilleur temps provisoire grâce à un tour impressionnant bouclé en 1'22"019. Personne n'avait été plus rapide que le Britannique précédemment. Son rival Max Verstappen accuse deux dixièmes de retard tandis que Bottas, qui a raté son tour, est repoussé à près d'une seconde. Le Finlandais doit s'y prendre à deux fois pour signer un temps validant son ticket pour la Q2, et il s'agit du tour le plus rapide : 1'22"016 !

Les Français connaissent des fortunes diverses. D'un côté, Pierre Gasly est si à l'aise sur la piste qatarie qu'il roule en pneus mediums (il est le seul à le faire) ; de l'autre, Esteban Ocon n'est pas satisfait du comportement de son Alpine A521.

En fin de séance, deux pilotes s'aventurent dans les 1'21 : Verstappen (1'21"996), dont les problèmes d'aileron arrière semblent avoir été résolus, et Hamilton, qui reprend sur le fil le meilleur temps en 1'21"901. Charles Leclerc manque quant à lui d'être éliminé en raison d'un chrono annulé pour non-respect des limites de la piste mais le pilote Ferrari finit par se hisser en Q2.

Éliminés en Q1 : Räikkönen, Latifi, Giovinazzi, Schumacher, Mazepin

Q2 - Red Bull perd une voiture

Les dix premiers de la Q2 devront prendre le départ avec les pneus utilisés lors de cette séance. Par conséquent, la majorité des pilotes chaussent les gommes mediums. Parmi les exceptions, on trouve George Russell, Yuki Tsunoda et, étonnamment, Gasly, qui sont en tendres.

Hamilton se charge de prendre le commandement avec un 1'21"682 lors de sa première tentative. Verstappen doit s'incliner pour trois dixièmes et le pilote Red Bull est même devancé par Gasly, qui ne compte que deux dixièmes de retard sur Hamilton grâce à ses gommes rouges. Bottas est quant à lui quatrième à trois dixièmes également. Plus tard, Gasly et Alonso améliorent leur marque et se rapprochent dangereusement du meilleur temps du septuple Champion du monde.

Pérez et Leclerc sont dans la zone rouge et doivent donc troquer leurs mediums pour des tendres. Même chose pour les pilotes McLaren, eux aussi dans la zone rouge. Ça se passe très bien pour Norris puisque le Britannique remonte dans le top 10, en revanche Leclerc, Ricciardo et Pérez en restent là ! La surprise est de taille dans le camp Red Bull, qui se retrouve désormais avec une seule monoplace pour battre les Mercedes.

Éliminés en Q2 : Pérez, Stroll, Leclerc, Ricciardo, Russell

Q3 - Hamilton reçu 3/3

Hamilton fait un pas de plus vers la pole position en abaissant la barre à 1'21"262 en Q3. Plus rapide dans le premier secteur, Verstappen concède du terrain sur son rival dans les deux portions suivantes et s'incline sur la ligne, le Néerlandais accusant un déficit d'un dixième et demi. En retrait depuis le coup d'envoi des qualifications, Bottas est relégué à deux dixièmes. Au total, ce sont six pilotes qui parviennent à tourner sous les 1'22 lors de leur première tentative.

Après une courte période de repos, les dix derniers hommes reprennent la piste, Hamilton en tête de cortège et Verstappen fermant la marche. Le couteau entre les dents, le pilote Mercedes roule encore plus vite et s'assure la pole position avec un temps fou de 1'20"827. L'écart avec Verstappen est repoussé à plus de quatre dixièmes.

Hamilton a eu raison de couper la ligne en premier car derrière lui, Gasly a semé la panique. Le Français a perdu son aileron en escalant le vibreur du virage 15, ce qui a eu pour effet de crever son pneu avant gauche. Malgré les débris et le danger que constitue une voiture sur trois roues, la direction de course n'a pas présenté le drapeau jaune et certains pilotes ont donc dû ralentir d'eux mêmes.

Hamilton et Verstappen verrouillent donc la première ligne, Bottas et Gasly occupant la rangée suivante. Alonso fait une apparition remarquée en troisième ligne, aux côtés de Norris. Enfin, Sainz, Tsunoda, Ocon et Vettel complètent le top 10.

Qatar Grand Prix du Qatar - Qualifications

Q1

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'21.901  
2 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'21.996 0.095
3 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'22.016 0.115
4 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 1'22.304 0.403
5 Mexico Sergio Pérez Red Bull 1'22.398 0.497
6 Spain Fernando Alonso Alpine 1'22.422 0.521
7 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 1'22.458 0.557
8 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'22.535 0.634
9 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 1'22.549 0.648
10 Canada Lance Stroll Aston Martin 1'22.551 0.650
11 France Esteban Ocon Alpine 1'22.565 0.664
12 Australia Daniel Ricciardo McLaren 1'22.688 0.787
13 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'22.742 0.841
14 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'22.839 0.938
15 United Kingdom George Russell Williams 1'22.863 0.962
16 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 1'23.156 1.255
17 Canada Nicholas Latifi Williams 1'23.213 1.312
18 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 1'23.262 1.361
19 Germany Mick Schumacher Haas 1'23.407 1.506
20 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 1'25.859 3.958

Q2

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'21.682  
2 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'21.728 0.046
3 Spain Fernando Alonso Alpine 1'21.894 0.212
4 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'21.984 0.302
5 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'21.991 0.309
6 France Esteban Ocon Alpine 1'22.012 0.330
7 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 1'22.058 0.376
8 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 1'22.146 0.464
9 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'22.216 0.534
10 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 1'22.241 0.559
11 Mexico Sergio Pérez Red Bull 1'22.346 0.664
12 Canada Lance Stroll Aston Martin 1'22.460 0.778
13 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'22.463 0.781
14 Australia Daniel Ricciardo McLaren 1'22.597 0.915
15 United Kingdom George Russell Williams 1'22.756 1.074

Q3

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'20.827  
2 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'21.282 0.455
3 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'21.478 0.651
4 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'21.640 0.813
5 Spain Fernando Alonso Alpine 1'21.670 0.843
6 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'21.731 0.904
7 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 1'21.840 1.013
8 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 1'21.881 1.054
9 France Esteban Ocon Alpine 1'22.028 1.201
10 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 1'22.785 1.958

partages
commentaires
Oscar Piastri devrait passer la saison 2022 sur la touche
Article précédent

Oscar Piastri devrait passer la saison 2022 sur la touche

Article suivant

Verstappen : Red Bull a "plus de mal que d'habitude" à Losail

Verstappen : Red Bull a "plus de mal que d'habitude" à Losail
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021