Qualifs - Hamilton en pole, encore et toujours

Lewis Hamilton a signé la pole position du Grand Prix de Toscane, sa quatrième consécutive, face à un Valtteri Bottas handicapé par un drapeau jaune en Q3.

Qualifs - Hamilton en pole, encore et toujours

Q1 - Grosjean qualifié, Gasly déjà sorti

Avec 29°C dans l'air et 46°C au sol, les conditions étaient bonnes, bien qu'un peu chaudes, pour ces qualifications au Mugello. Les Williams ont mené la danse, avec Nicholas Latifi en 1'17"924 et George Russell un dixième derrière, chrono qui n'a pas résisté longtemps à Lance Stroll, en 1'16"701, puis aux Mercedes : Valtteri Bottas a tourné en 1'15"749, Lewis Hamilton en 1'15"778. Max Verstappen s'est logiquement hissé au troisième rang en 1'16"335.

Lire aussi :

À l'issue de la première salve de chronos, ce sont les Williams, les Haas et l'Alfa Romeo de Kimi Räikkönen qui se trouvaient dans la zone rouge, Latifi améliorant ensuite pour y reléguer Pierre Gasly. Cependant, entre la 12e et la 17e place (Giovinazzi, Latifi, Vettel, Norris, Gasly, Räikkönen), il y avait moins d'un dixième.

Malgré un impressionnant passage avec deux roues dans l'herbe et les graviers, Russell a amélioré, tout comme Räikkönen, Giovinazzi, Grosjean, Gasly, Norris et Vettel. Cela a suffi à obtenir le passage en Q2 pour la plupart d'entre eux – y compris Romain Grosjean, pour qui ce n'était pas vraiment attendu – mais pas Gasly, qui a échoué à un demi-dixième de seconde de Vettel, Giovinazzi étant un dixième plus loin. Russell était 18e devant Latifi et Magnussen, qui n'ont pas progressé par rapport à leur run précédent.

Éliminés en Q1 : Gasly, Giovinazzi, Russell, Latifi, Magnussen

Q2 - Vettel derrière Räikkönen

Les Mercedes ont frappé fort dès le début de la seconde phase des qualifications, en pneus tendres, avec Hamilton en 1'15"309 et Bottas en 1'15"322, mais Verstappen n'était pas loin : 1'15"471. Alexander Albon est parvenu à prendre la quatrième place qui devrait toujours être la sienne, auteur d'un 1'15"914 ; derrière, c'était très serré, les Renault, les Racing Point et la Ferrari de Leclerc se tenant en deux dixièmes.

Daniil Kvyat, Carlos Sainz, Sebastian Vettel, tous trois proches d'une éventuelle Q3, ainsi que Romain Grosjean et Kimi Räikkönen, plus loin, étaient en danger. Seul Sainz est parvenu à s'extirper de la zone rouge, aux dépens de son coéquipier Lando Norris toutefois ; Kvyat est sorti dans les graviers à Savelli. Vettel, lui, a subi l'infamie d'être battu par l'Alfa Romeo de son ancien coéquipier Räikkönen, à quatre millièmes de seconde près.

Éliminés en Q2 : Norris, Kvyat, Räikkönen, Vettel, Grosjean

Q3 - Ocon siffle la fin de la partie

Les Mercedes paraissaient intouchables lors des premiers instants de la Q3, et Hamilton a pris l'avantage sur son coéquipier de justesse, avec 1'15"144 à son actif contre 1'15"203 pour Bottas. Verstappen était relégué à quatre dixièmes, Albon à huit dixièmes, tandis que Sergio Pérez et Stroll étaient les "meilleurs des autres" avec 1,2 seconde de retard, juste devant la Renault de Daniel Ricciardo. Charles Leclerc et Sainz étaient plus d'une seconde plus loin, tandis qu'Esteban Ocon n'a fait qu'un run, en fin de séance.

Hamilton n'a pas amélioré par la suite malgré le meilleur temps absolu dans le deuxième partiel, et Ocon est parti en tête-à-queue à la sortie de Poggio Secco, empêchant tout le monde d'améliorer – sauf Leclerc, qui s'est hissé à la cinquième place devant Pérez. La stratégie de ce dernier, avec un run unique entre les deux relais de ses rivaux, a néanmoins bien fonctionné, même s'il partira septième en raison de sa pénalité sur la grille. Quant à Hamilton, il signe ainsi la 95e pole position de sa carrière.

Italy Grand Prix de Toscane

Q1

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 3 1'15.749  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 5 1'15.778 0.029
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 3 1'16.335 0.586
4 Thailand Alexander Albon Red Bull 6 1'16.527 0.778
5 Mexico Sergio Pérez Racing Point 7 1'16.596 0.847
6 Monaco Charles Leclerc Ferrari 6 1'16.698 0.949
7 Canada Lance Stroll Racing Point 3 1'16.701 0.952
8 France Esteban Ocon Renault 6 1'16.825 1.076
9 United Kingdom Lando Norris McLaren 6 1'16.895 1.146
10 Russian Federation Daniil Kvyat AlphaTauri 6 1'16.928 1.179

Q2

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 3 1'15.309  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 3 1'15.322 0.013
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 3 1'15.471 0.162
4 Thailand Alexander Albon Red Bull 3 1'15.914 0.605
5 Australia Daniel Ricciardo Renault 3 1'16.243 0.934
6 Canada Lance Stroll Racing Point 6 1'16.271 0.962
7 France Esteban Ocon Renault 6 1'16.297 0.988
8 Monaco Charles Leclerc Ferrari 6 1'16.324 1.015
9 Mexico Sergio Pérez Racing Point 6 1'16.489 1.180
10 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 6 1'16.522 1.213

Q3

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 6 1'15.144  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 5 1'15.203 0.059
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 6 1'15.509 0.365
4 Thailand Alexander Albon Red Bull 5 1'15.954 0.810
5 Monaco Charles Leclerc Ferrari 6 1'16.270 1.126
6 Mexico Sergio Pérez Racing Point 3 1'16.311 1.167
7 Canada Lance Stroll Racing Point 5 1'16.356 1.212
8 Australia Daniel Ricciardo Renault 5 1'16.543 1.399
9 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 5 1'17.870 2.726
10 France Esteban Ocon Renault 2    

partages
commentaires
Toute nouvelle écurie de F1 devra verser 200 M$ aux autres
Article précédent

Toute nouvelle écurie de F1 devra verser 200 M$ aux autres

Article suivant

Hamilton surgit en qualifs et sape le moral de Bottas

Hamilton surgit en qualifs et sape le moral de Bottas
Charger les commentaires
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021