Qualifs - Hamilton en pole, encore et toujours

Lewis Hamilton a signé la pole position du Grand Prix de Toscane, sa quatrième consécutive, face à un Valtteri Bottas handicapé par un drapeau jaune en Q3.

Qualifs - Hamilton en pole, encore et toujours

Q1 - Grosjean qualifié, Gasly déjà sorti

Avec 29°C dans l'air et 46°C au sol, les conditions étaient bonnes, bien qu'un peu chaudes, pour ces qualifications au Mugello. Les Williams ont mené la danse, avec Nicholas Latifi en 1'17"924 et George Russell un dixième derrière, chrono qui n'a pas résisté longtemps à Lance Stroll, en 1'16"701, puis aux Mercedes : Valtteri Bottas a tourné en 1'15"749, Lewis Hamilton en 1'15"778. Max Verstappen s'est logiquement hissé au troisième rang en 1'16"335.

Lire aussi :

À l'issue de la première salve de chronos, ce sont les Williams, les Haas et l'Alfa Romeo de Kimi Räikkönen qui se trouvaient dans la zone rouge, Latifi améliorant ensuite pour y reléguer Pierre Gasly. Cependant, entre la 12e et la 17e place (Giovinazzi, Latifi, Vettel, Norris, Gasly, Räikkönen), il y avait moins d'un dixième.

Malgré un impressionnant passage avec deux roues dans l'herbe et les graviers, Russell a amélioré, tout comme Räikkönen, Giovinazzi, Grosjean, Gasly, Norris et Vettel. Cela a suffi à obtenir le passage en Q2 pour la plupart d'entre eux – y compris Romain Grosjean, pour qui ce n'était pas vraiment attendu – mais pas Gasly, qui a échoué à un demi-dixième de seconde de Vettel, Giovinazzi étant un dixième plus loin. Russell était 18e devant Latifi et Magnussen, qui n'ont pas progressé par rapport à leur run précédent.

Éliminés en Q1 : Gasly, Giovinazzi, Russell, Latifi, Magnussen

Q2 - Vettel derrière Räikkönen

Les Mercedes ont frappé fort dès le début de la seconde phase des qualifications, en pneus tendres, avec Hamilton en 1'15"309 et Bottas en 1'15"322, mais Verstappen n'était pas loin : 1'15"471. Alexander Albon est parvenu à prendre la quatrième place qui devrait toujours être la sienne, auteur d'un 1'15"914 ; derrière, c'était très serré, les Renault, les Racing Point et la Ferrari de Leclerc se tenant en deux dixièmes.

Daniil Kvyat, Carlos Sainz, Sebastian Vettel, tous trois proches d'une éventuelle Q3, ainsi que Romain Grosjean et Kimi Räikkönen, plus loin, étaient en danger. Seul Sainz est parvenu à s'extirper de la zone rouge, aux dépens de son coéquipier Lando Norris toutefois ; Kvyat est sorti dans les graviers à Savelli. Vettel, lui, a subi l'infamie d'être battu par l'Alfa Romeo de son ancien coéquipier Räikkönen, à quatre millièmes de seconde près.

Éliminés en Q2 : Norris, Kvyat, Räikkönen, Vettel, Grosjean

Q3 - Ocon siffle la fin de la partie

Les Mercedes paraissaient intouchables lors des premiers instants de la Q3, et Hamilton a pris l'avantage sur son coéquipier de justesse, avec 1'15"144 à son actif contre 1'15"203 pour Bottas. Verstappen était relégué à quatre dixièmes, Albon à huit dixièmes, tandis que Sergio Pérez et Stroll étaient les "meilleurs des autres" avec 1,2 seconde de retard, juste devant la Renault de Daniel Ricciardo. Charles Leclerc et Sainz étaient plus d'une seconde plus loin, tandis qu'Esteban Ocon n'a fait qu'un run, en fin de séance.

Hamilton n'a pas amélioré par la suite malgré le meilleur temps absolu dans le deuxième partiel, et Ocon est parti en tête-à-queue à la sortie de Poggio Secco, empêchant tout le monde d'améliorer – sauf Leclerc, qui s'est hissé à la cinquième place devant Pérez. La stratégie de ce dernier, avec un run unique entre les deux relais de ses rivaux, a néanmoins bien fonctionné, même s'il partira septième en raison de sa pénalité sur la grille. Quant à Hamilton, il signe ainsi la 95e pole position de sa carrière.

Italy Grand Prix de Toscane

Q1

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 3 1'15.749  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 5 1'15.778 0.029
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 3 1'16.335 0.586
4 Thailand Alexander Albon Red Bull 6 1'16.527 0.778
5 Mexico Sergio Pérez Racing Point 7 1'16.596 0.847
6 Monaco Charles Leclerc Ferrari 6 1'16.698 0.949
7 Canada Lance Stroll Racing Point 3 1'16.701 0.952
8 France Esteban Ocon Renault 6 1'16.825 1.076
9 United Kingdom Lando Norris McLaren 6 1'16.895 1.146
10 Russian Federation Daniil Kvyat AlphaTauri 6 1'16.928 1.179

Q2

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 3 1'15.309  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 3 1'15.322 0.013
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 3 1'15.471 0.162
4 Thailand Alexander Albon Red Bull 3 1'15.914 0.605
5 Australia Daniel Ricciardo Renault 3 1'16.243 0.934
6 Canada Lance Stroll Racing Point 6 1'16.271 0.962
7 France Esteban Ocon Renault 6 1'16.297 0.988
8 Monaco Charles Leclerc Ferrari 6 1'16.324 1.015
9 Mexico Sergio Pérez Racing Point 6 1'16.489 1.180
10 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 6 1'16.522 1.213

Q3

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 6 1'15.144  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 5 1'15.203 0.059
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 6 1'15.509 0.365
4 Thailand Alexander Albon Red Bull 5 1'15.954 0.810
5 Monaco Charles Leclerc Ferrari 6 1'16.270 1.126
6 Mexico Sergio Pérez Racing Point 3 1'16.311 1.167
7 Canada Lance Stroll Racing Point 5 1'16.356 1.212
8 Australia Daniel Ricciardo Renault 5 1'16.543 1.399
9 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 5 1'17.870 2.726
10 France Esteban Ocon Renault 2    

partages
commentaires
Toute nouvelle écurie de F1 devra verser 200 M$ aux autres

Article précédent

Toute nouvelle écurie de F1 devra verser 200 M$ aux autres

Article suivant

Hamilton surgit en qualifs et sape le moral de Bottas

Hamilton surgit en qualifs et sape le moral de Bottas
Charger les commentaires
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021