Qualifs - Hamilton dépasse Schumacher dans une séance dantesque !

Lewis Hamilton a signé la 69e pole position de sa carrière, dépassant le record de Michael Schumacher dans des conditions très pluvieuses. Lance Stroll et Esteban Ocon s'élanceront du deuxième et du troisième rangs.

Qualifs - Hamilton dépasse Schumacher dans une séance dantesque !
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13, et Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, attendent dans la voie des stands
Felipe Massa, Williams FW40
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Romain Grosjean, Haas F1 Team, parle à la journaliste Lee McKenzie
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Pluie et pneus Pirelli

C'est sur une piste détrempée que débutent les qualifications, la pluie de la nuit et de la matinée ayant fait son oeuvre.

Une averse d'un autre genre s'est également abattue sur le circuit de Monza : des pénalités ont plu sur un certain nombre de concurrents, à commencer par les Red Bull mais aussi les Renault, et les Espagnols Carlos Sainz et Fernando Alonso. La grille de départ risque donc d'être chamboulée.

Q1 - Un drapeau rouge de 2h30

La séance débute bien à l'heure et les Mercedes sont les premières en piste, Bottas devant Hamilton. Tous les pilotes sont évidemment en pneus pluie, sous une pluie désormais battante. Le Finlandais se fait d'ailleurs surprendre au freinage du premier virage et doit tirer tout droit. Hamilton signe le premier temps de référence en 1'40"1, deux secondes devant Vettel.

Grosjean se plaint de conditions trop dangereuses à la radio et il est d'ailleurs le seul pilote à connaître un accident, dans la ligne droite de départ/arrivée, victime d'aquaplaning après avoir passé la ligne pour signer le troisième temps provisoire. Le drapeau rouge est immédiatement brandi pour arrêter la séance et évacuer la Haas qui, compte tenu de la vitesse de la perte de contrôle, est assez peu abîmée.

Pendant l'interruption, la voiture de sécurité est renvoyée en piste pour évaluer les conditions, avec de jolies glisses dans les Lesmo. La reprise de la session est retardée à plusieurs reprises, avec une météo fluctuante. La piste, un moment très peu humide, est de nouveau balayée par une grosse averse aux alentours de 15h00 qui repousse encore le moment d'une éventuelle reprise.

En raison de la longueur du drapeau rouge, diverses activités sont proposées aux pilotes et membres des équipes : ainsi, Hamilton et Bottas s'offrent une partie de PS4, les mécaniciens Williams et Massa entament un petit foot devant le garage de l'écurie et Ocon et Ricciardo ont droit à une initiation au métier de caméraman. L'Australien tente même sa chance en allant dans le garage Mercedes pour filmer l'arrière du fond plat de la W08, mais les mécaniciens veillent au grain. Et finalement, à 16h40, la séance finit par reprendre.

La plupart des pilotes, Verstappen en tête, s'alignent à la sortie de la voie des stands. Les conditions sont meilleures qu'au début de la Q1 et les temps s'améliorent immédiatement : Vettel réalise 1'38"2 avant que Hamilton ne signe 1'36"9. Sur son second tour, Verstappen échoue à trois dixièmes du Britannique. Mais ce dernier améliore à nouveau, en 1'36"0.

Plusieurs pilotes, dont Vettel, choisissent, à cinq minutes de la fin de séance, de prendre le pari des intermédiaires sur une piste de moins en moins humide. L'Allemand améliore son temps, mais reste sur sa première tentative à 1,1 seconde de Hamilton. Räikkönen, relâché un peu trop tôt par son stand, manque d'harponner une Force India qui rentrait. Bottas améliore le meilleur temps en intermédiaires, en 1'35"7. Derrière, Palmer n'est pas parvenu à sortir de la zone rouge.

Éliminés en Q1 : Magnussen, Palmer, Ericsson, Wehrlein et Grosjean

Q2 - Les intermédiaires par défaut

Avec un risque de pluie plus important, les choix sont divers à la sortie des stands, avec des pilotes en intermédiaires et quelques-uns en pluie. Vandoorne se fait une frayeur dans la Parabolique mais sauve sa McLaren et peut entamer son tour lancé. En pneus pluie, Verstappen signe 1'37"7 puis 1'37"4, alors que Vettel établit 1'37"1. Hamilton, troisième à six dixièmes, estime que les intermédiaires ne fonctionnent pas très bien.

Vettel continue d'améliorer en 1'36"7, 27 millièmes devant Bottas. Hamilton parvient finalement à un temps satisfaisant avec 1'36"4, mais le leader du championnat l'efface à nouveau avec 1'36"2. En fin de Q2, tous les pilotes se rendent à l'évidence : il faut passer en intermédiaires. Avec des gommes neuves, le #44 reprend l'avantage en 1'35"3. 

Dans la zone rouge, les Force India et les Toro Rosso sont sous la menace, mais Ocon parvient à se sauver de justesse ! Vandoorne élimine Pérez dans son dernier tour, tandis que Hülkenberg ne passe pas non plus la Q2. Dans son ultime tentative, Hamilton s'offre une nouvelle amélioration avec 1'34"6.

Éliminés en Q2 : Pérez, Hülkenberg, Alonso, Kvyat et Sainz

Q3 - Hamilton dans des conditions dantesques !

Et, comme la sous-préfète, revoilà la pluie ! Les Mercedes se précipitent en piste avec les intermédiaires, tout comme la Ferrari de Vettel. Ce choix tourne rapidement au vinaigre puisqu'une grosse averse s'abat sur la piste. Bottas, Hamilton et donc Vettel doivent se résoudre à repasser par les stands. Verstappen, en revanche, a fait le bon choix avec les gommes pluie et réalise 1'37"7.

Hamilton signe sur son premier tour 1'37"2, que Ricciardo améliore très légèrement, avant que le Britannique améliore encore en 1'36"9. La pluie s'intensifie à trois minutes de la fin de séance et cela semble piéger les Ferrari qui peinent à améliorer.

Ocon impressionne dans ces conditions : longtemps quatrième, il s'offre un dernier tour superbe pour revenir à huit dixièmes de Hamilton. Verstappen améliore le meilleur temps, deux dixièmes devant Hamilton mais le triple Champion du monde ne s'en laisse pas compter et réalise 1'35"5.

Stroll sort du bois au dernier moment et s'offre une quatrième place synonyme de première ligne avec les pénalités des Red Bull ! Ocon s'élancera troisième et derrière, les Ferrari déçoivent avec les septième et huitième places en Q3.

 Grand Prix d'Italie - Qualifications

Q1

 PiloteÉquipeTrsTempsÉcart
1 finland Valtteri Bottas  Mercedes 12 1'35.716  
2 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 11 1'36.009 0.293
3 germany Sebastian Vettel  Ferrari 11 1'37.198 1.482
4 netherlands Max Verstappen  Red Bull 11 1'37.344 1.628
5 canada Lance Stroll  Williams 10 1'37.653 1.937
6 finland Kimi Räikkönen  Ferrari 12 1'38.235 2.519
7 australia Daniel Ricciardo  Red Bull 9 1'38.304 2.588
8 brazil Felipe Massa  Williams 10 1'38.338 2.622
9 mexico Sergio Pérez  Force India 10 1'38.511 2.795
10 belgium Stoffel Vandoorne  McLaren 10 1'38.767 3.051
11 france Esteban Ocon  Force India 11 1'38.775 3.059
12 spain Fernando Alonso  McLaren 7 1'39.134 3.418
13 russia Daniil Kvyat  Toro Rosso 11 1'39.183 3.467
14 germany Nico Hülkenberg  Renault 11 1'39.242 3.526
15 spain Carlos Sainz Toro Rosso 11 1'39.788 4.072
16 denmark Kevin Magnussen  Haas 12 1'40.489 4.773
17 united_kingdom Jolyon Palmer  Renault 10 1'40.646 4.930
18 sweden Marcus Ericsson  Sauber 11 1'41.732 6.016
19 germany Pascal Wehrlein  Sauber 9 1'41.875 6.159
  france Romain Grosjean  Haas 3 1'43.355 7.639

Q2

 PiloteÉquipeTrsTempsÉcart
1 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 10 1'34.660  
2 finland Valtteri Bottas  Mercedes 10 1'35.396 0.736
3 netherlands Max Verstappen  Red Bull 10 1'36.113 1.453
4 germany Sebastian Vettel  Ferrari 9 1'36.223 1.563
5 canada Lance Stroll  Williams 9 1'37.002 2.342
6 finland Kimi Räikkönen  Ferrari 10 1'37.031 2.371
7 australia Daniel Ricciardo  Red Bull 9 1'37.313 2.653
8 brazil Felipe Massa  Williams 9 1'37.456 2.796
9 belgium Stoffel Vandoorne  McLaren 10 1'37.471 2.811
10 france Esteban Ocon  Force India 10 1'37.580 2.920
11 mexico Sergio Pérez  Force India 9 1'37.582 2.922
12 germany Nico Hülkenberg  Renault 9 1'38.059 3.399
13 spain Fernando Alonso  McLaren 4 1'38.202 3.542
14 russia Daniil Kvyat  Toro Rosso 10 1'38.245 3.585
15 spain Carlos Sainz Toro Rosso 10 1'38.526 3.866

Q3

 PiloteÉquipeTrsTempsÉcart
1 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 8 1'35.554  
2 netherlands Max Verstappen  Red Bull 8 1'36.702 1.148
3 australia Daniel Ricciardo  Red Bull 8 1'36.841 1.287
4 canada Lance Stroll  Williams 8 1'37.032 1.478
5 france Esteban Ocon  Force India 8 1'37.719 2.165
6 finland Valtteri Bottas  Mercedes 7 1'37.833 2.279
7 finland Kimi Räikkönen  Ferrari 8 1'37.987 2.433
8 germany Sebastian Vettel  Ferrari 8 1'38.064 2.510
9 brazil Felipe Massa  Williams 8 1'38.251 2.697
10 belgium Stoffel Vandoorne  McLaren 5 1'39.157 3.603
partages
commentaires
Hamilton attend la décision de Mercedes sur le rôle de Bottas

Article précédent

Hamilton attend la décision de Mercedes sur le rôle de Bottas

Article suivant

La grille de départ officielle du Grand Prix d'Italie

La grille de départ officielle du Grand Prix d'Italie
Charger les commentaires
Comment s'est dessinée la victoire d'Ocon au GP de Hongrie Prime

Comment s'est dessinée la victoire d'Ocon au GP de Hongrie

Le Grand Prix de Hongrie 2021 est une course très spéciale qui, sans nul doute, rejoint la liste des plus beaux GP de l'Histoire de la Formule 1. L'événement s'est divisé en trois intrigues, et toutes plongent leurs racines dans le spectaculaire carambolage du premier tour.

Formule 1
4 août 2021
Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Formule 1
3 août 2021
Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021