Qualifs - Nouvelle pole position pour Verstappen

Max Verstappen a signé la pole position du Grand Prix de Styrie en dépit des nombreuses tentatives chronométrées de Lewis Hamilton.

Qualifs - Nouvelle pole position pour Verstappen

Q1 - Ocon en chute libre

Les pilotes ne sont pas pressés à la sortie de la voie des stands au coup d'envoi des qualifications. Avec 25°C dans l'air, 55°C sur la piste et un grand soleil, les conditions étaient idéales. À dix minutes de la fin de la Q1, Max Verstappen occupait la première place du classement avec un temps de 1'04"489 en pneus tendres. Contrairement à la troisième séance d'essais libres, le pilote Red Bull n'a pas été battu par Lewis Hamilton. Le Champion du monde en titre était à moins de deux dixièmes du Néerlandais, uniquement devancé par Valtteri Bottas et l'étonnant Lando Norris.

Lire aussi :

Sergio Pérez, vainqueur en Azerbaïdjan, n'occupait que le onzième rang en fin de séance tandis que Nicholas Latifi, au terme d'un tour impressionnant, était neuvième. Ainsi, Red Bull a été dans l'obligation de renvoyer le Mexicain en piste avec un nouveau jeu de pneus tendres. Les conditions et les chronos se sont améliorés au fil des passages. Pérez a pu prendre une bouffée d'air frais en accrochant la cinquième place, Carlos Sainz est sorti de la zone rouge, de même que George Russell... mais pour une poignée de millièmes, Nicholas Latifi et Esteban Ocon ont été refoulés à l'entrée de la Q2.

Éliminés en Q1 : Latifi, Ocon, Räikkönen, Schumacher, Mazepin

Q2 - Russell surnage

Pas de surprise chez Williams, Russell s'est élancé avec les gommes rouges pour tenter de se hisser en Q3. En revanche, les deux pilotes Mercedes, Max Verstappen, et même Antonio Giovinazzi ont opté pour les mediums. À noter que Red Bull a décidé de diviser sa stratégie entre ses pilotes : pneus mediums pour Verstappen et pneus tendres pour Pérez.

Le 1'04"7 de Bottas n'a pas été jugé "sûr" par son équipe, le Finlandais a dû effectuer un deuxième tour lancé avec ses pneumatiques jaunes. Même scénario pour Lewis Hamilton, qui a bloqué ses roues au troisième virage et accusait un retard de huit dixièmes sur le meilleur temps de Verstappen (1'04"540). Sur le même set, le Néerlandais et le Britannique ont amélioré leur temps dans une deuxième tentative.

En 1'04"429, Pierre Gasly était le pilote le plus rapide avec ses pneus rouges à cinq minutes du drapeau à damier mais moins de quatre dixièmes séparaient le premier du onzième. L'ensemble des pilotes, à l'exception de Gasly, est donc reparti pour un tour, les Mercedes et Verstappen continuant de faire confiance aux pneus mediums.

Lando Norris puis Pérez (1'04"197) se sont adjugés le meilleur temps. Pendant un bref moment, Russell était qualifié en Q3 mais le Britannique a été sorti par Alonso. Déjà en difficulté en Q1, Ricciardo et Sainz ne sont pas parvenus à augmenter la cadence et ont été éliminés.

Éliminés en Q2 : Russell, Vettel, Sainz, Ricciardo, Giovinazzi

Q3 - Hamilton attaque, Verstappen impérial

Depuis le début du week-end, Max Verstappen a fait figure de favori pour la pole position, Lewis Hamilton le suivant à la trace. Le septuple Champion du monde a décalé ses passages en piste et a été le premier à dégainer : 1'04"205. Un chrono battu bien facilement par Verstappen, auteur d'un temps de 1'03"841.

Malgré un record dans le troisième secteur, le Britannique ne s'est pas trop rapproché de son adversaire dans son deuxième tour. Et sa dernière tentative s'est avérée infructueuse, assurant au pilote Red Bull une troisième pole cette saison. 

Valtteri Bottas est remonté jusqu'à la première ligne mais le Finlandais a écopé de trois places de pénalité sur la grille de départ pour une conduite dangereuse dans la voie des stands pendant les essais libres. Copieusement gêné par Yuki Tsunoda dans l'un de ses tours lancés, Bottas pourrait être rejoint dans le clan des pénalisés par le Japonais.

Demain, nous trouverons donc Verstappen et Hamilton en première ligne, et Norris et Pérez sur la deuxième rangée. Gasly a signé le sixième temps des qualifications, devant Leclerc, Tsunoda, Alonso et Stroll.

Austria Grand Prix de Styrie - Qualifications

Q1

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Netherlands Max Verstappen Red Bull 6 1'04.489  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 6 1'04.537 0.048
3 United Kingdom Lando Norris McLaren 5 1'04.584 0.095
4 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 9 1'04.608 0.119
5 Mexico Sergio Pérez Red Bull 9 1'04.638 0.149
6 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 6 1'04.672 0.183
7 Monaco Charles Leclerc Ferrari 9 1'04.745 0.256
8 France Pierre Gasly AlphaTauri 9 1'04.765 0.276
9 Canada Lance Stroll Aston Martin 9 1'04.821 0.332
10 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 9 1'04.859 0.370
11 Spain Fernando Alonso Alpine 6 1'04.971 0.482
12 United Kingdom George Russell Williams 8 1'05.033 0.544
13 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 9 1'05.051 0.562
14 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 9 1'05.092 0.603
15 Australia Daniel Ricciardo McLaren 8 1'05.142 0.653
16 Canada Nicholas Latifi Williams 9 1'05.175 0.686
17 France Esteban Ocon Alpine 6 1'05.217 0.728
18 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 8 1'05.429 0.940
19 Germany Mick Schumacher Haas 8 1'06.041 1.552
20 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 9 1'06.192 1.703

Q2

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Mexico Sergio Pérez Red Bull 6 1'04.197  
2 United Kingdom Lando Norris McLaren 6 1'04.298 0.101
3 France Pierre Gasly AlphaTauri 3 1'04.429 0.232
4 Netherlands Max Verstappen Red Bull 7 1'04.433 0.236
5 Finland Valtteri Bottas Mercedes 10 1'04.443 0.246
6 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 9 1'04.512 0.315
7 Spain Fernando Alonso Alpine 6 1'04.582 0.385
8 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 6 1'04.631 0.434
9 Monaco Charles Leclerc Ferrari 6 1'04.646 0.449
10 Canada Lance Stroll Aston Martin 6 1'04.663 0.466
11 United Kingdom George Russell Williams 6 1'04.671 0.474
12 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 6 1'04.800 0.603
13 Australia Daniel Ricciardo McLaren 6 1'04.808 0.611
14 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 6 1'04.875 0.678
15 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 8 1'04.913 0.716

Q3

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Netherlands Max Verstappen Red Bull 7 1'03.841  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 7 1'04.035 0.194
3 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 10 1'04.067 0.226
4 United Kingdom Lando Norris McLaren 6 1'04.120 0.279
5 Mexico Sergio Pérez Red Bull 6 1'04.168 0.327
6 France Pierre Gasly AlphaTauri 6 1'04.236 0.395
7 Monaco Charles Leclerc Ferrari 6 1'04.472 0.631
8 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 6 1'04.514 0.673
9 Spain Fernando Alonso Alpine 6 1'04.574 0.733
10 Canada Lance Stroll Aston Martin 3 1'04.708 0.867
partages
commentaires
Ocon sorti en Q1 : "On est plutôt inquiets"

Article précédent

Ocon sorti en Q1 : "On est plutôt inquiets"

Article suivant

La grille de départ du Grand Prix de Styrie

La grille de départ du Grand Prix de Styrie
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021