Qualifs Sprint - Bottas vainqueur, Verstappen en pole !

Valtteri Bottas remporte les Qualifications Sprint du Grand Prix d'Italie mais en raison de sa pénalité sur la grille de départ, la pole position revient à Max Verstappen, deuxième de l'épreuve.

Qualifs Sprint - Bottas vainqueur, Verstappen en pole !

Après avoir été inaugurées à Silverstone, les Qualifications Sprint font leur retour en F1 au Grand Prix d'Italie. Cette épreuve de 100 kilomètres détermine la grille de départ pour la course de dimanche. Valtteri Bottas s'élance en position de pointe, mais le Finlandais est muni d'une quatrième unité de puissance et écope donc d'une pénalité sur la grille de départ du dimanche.

Lire aussi :

Les arrêts au stand ne sont pas obligatoires et le choix de pneumatiques est libre lors des Qualifs Sprint. Au sommet de la grille, Bottas, Lewis Hamilton et Max Verstappen optent pour les gommes mediums, moins performantes mais plus endurantes. Ce choix assez prudent est également fait par d'autres pilotes. En revanche, les McLaren, quatrième et cinquième, Sebastian Vettel, Lance Stroll, Fernando Alonso, Esteban Ocon et Yuki Tsunoda, tous hors du top 10, choisissent les tendres.

Gasly, de héros à zéro

Bottas conserve l'avantage au départ mais à côté du Finlandais, Hamilton prend un très mauvais envol. Le Britannique est débordé par les deux McLaren avant d'atteindre le premier virage et manque d'être dépassé par Pierre Gasly, qui touche légèrement l'arrière de Daniel Ricciardo. L'aileron avant du Français se casse ensuite dans la Curva Grande, et l'AlphaTauri est envoyée contre les barrières. Un an après sa victoire à Monza, Gasly prendra le départ de la course en dernière ligne.

L'accident de Gasly provoque la sortie de la voiture de sécurité. AlphaTauri boit le calice jusqu'à la lie puisque Yuki Tsunoda s'accroche avec Robert Kubica à la deuxième chicane. Le premier casse son aileron et doit passer par les stands, le second est envoyé en tête-à-queue.

La neutralisation avantage les hommes en pneus tendres car ils préservent leurs pneus en bouclant trois tours à un rythme très faible. La course est relancée au quatrième passage, Bottas en tête, Verstappen, Ricciardo, Norris et Hamilton à sa poursuite. Les deux britanniques se disputent la quatrième place, et Norris est rappelé à l'ordre à la suite du non-respect des limites de la piste à Alboreto, dernier virage du circuit. Derrière le groupe de tête se trouvent les pilotes Ferrari, Antonio Giovinazzi, et Lance Stroll et Sergio Pérez, qui se disputent la neuvième position. Le Mexicain doit s'y prendre à deux fois avant de prendre l'avantage sur l'Aston Martin.

Au fil des passages, le peloton s'étire et les opportunités de dépassement se raréfient. Bottas file vers une victoire certaine, tandis que Pérez met la pression sur Giovinazzi pour le gain de la huitième place. Mais l'Italien tient bon jusqu'au drapeau à damier, qui est enlevé par Bottas, devant Verstappen et Ricciardo.

Le Finlandais récolte les trois points de la victoire en Qualifs Sprint, mais il ne jouit pas de l'avantage offert par la pole position à cause de sa pénalité. Cela signifie que Verstappen, qui n'a mené aucun tour en Qualifs Sprint, part en pole. Classé cinquième, Hamilton s'élancera quatrième dimanche après-midi.

Italy Grand Prix d'Italie - Qualifs Sprint

P. Pilote Constructeur Tours Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 18  
2 Netherlands Max Verstappen Red Bull 18 2.325
3 Australia Daniel Ricciardo McLaren 18 14.534
4 United Kingdom Lando Norris McLaren 18 18.835
5 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 18 20.011
6 Monaco Charles Leclerc Ferrari 18 23.442
7 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 18 27.952
8 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 18 31.089
9 Mexico Sergio Pérez Red Bull 18 31.680
10 Canada Lance Stroll Aston Martin 18 38.671
11 Spain Fernando Alonso Alpine 18 39.795
12 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 18 41.177
13 France Esteban Ocon Alpine 18 43.373
14 Canada Nicholas Latifi Williams 18 45.977
15 United Kingdom George Russell Williams 18 46.821
16 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 18 49.977
17 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 18 1'02.599
18 Poland Robert Kubica Alfa Romeo 18 1'05.096
19 Germany Mick Schumacher Haas 18 1'06.154
20 France Pierre Gasly AlphaTauri 0  

partages
commentaires
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Article précédent

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Article suivant

Verstappen-Hamilton : l'écart passe à 5 points

Verstappen-Hamilton : l'écart passe à 5 points
Charger les commentaires
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021