Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
40 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
58 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
97 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
114 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
131 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
145 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
173 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
180 jours
12 sept.
Course dans
187 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
201 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
205 jours
10 oct.
Course dans
215 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
230 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
237 jours
07 nov.
Course dans
243 jours

Qualifs - Stroll se joue des conditions et de Verstappen !

Lance Stroll a pris une superbe et inattendue pole position au Grand Prix de Turquie 2020 de F1, lors d'une séance courue dans des conditions humides et interrompue par deux drapeaux rouges !

Qualifs - Stroll se joue des conditions et de Verstappen !

Quelques minutes avant le début des qualifications, un chien errant est repéré sur le tracé d'Istanbul. Une chose habituelle sur la piste turque. Les conditions du tracé restent humides au moment de démarrer les qualifications.

Q1 - Drapeaux rouges et conditions dantesques

Les pilotes se pressent à la sortie des stands pour démarrer rapidement le roulage et mettre les gommes en température en enchaînant les tours ; il y a un mélange de pneus intermédiaires et pluie. Verstappen, en inters, est le premier pilote à partir en tête-à-queue après être passé hors piste ; il se plaint de ne pas avoir d'adhérence. Le premier temps inscrit est celui de Norris, dans les 2'07, Bottas signant le meilleur chrono à l'issue de cette première salve, avec 2'07"001.

C'est alors que de la forte pluie est annoncée. Ocon prend les commandes en 2'06 en pneus pluie, huit dixièmes devant Bottas, 1,3 seconde devant Stroll et 1,4 devant Hamilton. Les erreurs et sorties se multiplient, heureusement sans trop de gravité : Kvyat est notamment en tête-à-queue à la sortie du dernier virage alors que Gasly part en glisse dans le virage 7.

Lire aussi :

Les conditions sont telles désormais que la direction de course décide de brandir le drapeau rouge, alors qu'il reste moins de sept minutes de roulage en Q1. Leclerc, Grosjean, Gasly, Russell et Latifi sont dans la zone rouge à ce stade, Verstappen n'ayant que 0"007 d'avance sur le Monégasque. Durant l'interruption, le Safety Car est envoyé inspecter la piste et des balayeuses sont dépêchées pour tenter de réduire la quantité d'eau dans certains virages.

La séance reprend à 13h55, heure française, sur un tracé où la quantité d'eau a grandement diminué. Une file se crée avec notamment les deux Red Bull et les deux Ferrari. Räikkönen part en tête-à-queue dès la sortie des stands, sans gravité. Alors que les pilotes entament leurs tours lancés, dans des conditions précaires, Grosjean est piégé au premier virage, part à la faute et se retrouve bloqué dans les graviers, ce qui déclenche un nouveau drapeau rouge, à 3:30 de la fin de Q1.

Cette interruption est courte, la séance reprenant à 14h03. La piste s'étant encore considérablement améliorée, Verstappen qui bénéficie d'une visibilité idéale explose le meilleur temps en 1'57"4. Les drapeaux jaunes se multiplient dans ces derniers instants et rendent les améliorations difficiles, d'ailleurs la direction de course va enquêter de près sur les temps mais après la séance. Au petit jeu des améliorations tardives, Leclerc s'en sort alors que Hamilton est à la limite mais passe. Latifi est sorti de piste également, ce qui nécessite l'intervention d'un véhicule de levage.

Éliminés en Q1 : Magnussen, Kvyat, Russell, Grosjean et Latifi.

Q2 - Ferrari boit la tasse

La séance reprend alors que la voiture de Latifi n'est pas totalement évacuée... et qu'un drapeau jaune est toujours brandi au virage 8. Les choses rentrent dans l'ordre mais cela traduit évidemment l'urgence à terminer la séance alors que la luminosité décline. Les choix de pneus varient de nouveau entre intermédiaires et pluie. Norris inscrit le premier temps en 2'00"6 mais il est annulé ; Albon réalise 2'00"0.

Lire aussi :

Les temps s'abaissent rapidement : Verstappen réalise 1'57"1, Albon 1'56"7 et Stroll 1'55"7. À moins de six minutes, Verstappen réalise 1'53"4, six dixièmes devant Pérez et 1,5 seconde devant les Mercedes. Les pneus pluie semblent être le bon choix sur cette piste qui s'améliore et rapidement tous les pilotes les montent.

Quatre minutes avant la fin de séance, Verstappen franchit la ligne avec un 1'52"0, 1"7 et 1"8 devant Bottas et Hamilton. Le Néerlandais continue d'améliorer en 1'50"2 ce temps lui permet de compter en fin de Q2 1,9 seconde d'avance sur Albon, 2,4 sur Hamilton et 3,0 sur Stroll. En revanche, la désillusion est grande pour les Ferrari qui ont beaucoup roulé dans les conditions humides mais échouent en Q2, avec Vettel 12e et Leclerc 14e.

Éliminés en Q2 : Norris, Vettel, Sainz, Leclerc et Gasly.

Q3 - Stroll marche sur l'eau

La plupart des pilotes sortent en pneus pluie, sauf Ocon et Pérez en intermédiaires. Verstappen, parti premier, signe le premier temps de référence en 1'52"3, Stroll se rapprochant à 1"5. Mais Pérez fait parler le choix des intermédiaires, en réalisant 1'52"0, même s'il part à la faute dans l'entame de son second tour. Alors qu'il semblait en passe d'améliorer grandement, Verstappen choisit de son côté de passer par les stands pour mettre les gommes vertes. Mercedes, Stroll et Giovinazzi font de même.

Verstappen n'est pas satisfait de cette monte pneumatique alors que Pérez améliore encore en 1'49"3 alors que Stroll prend la seconde place provisoire à 2,1 seconde. Verstappen parvient à s'intercaler à 1,3 seconde mais c'est Stroll qu'il faut surveiller, il signe 1'47"765 ! Les Mercedes sont bien loin du compte et les yeux se tournent alors vers Verstappen mais le Néerlandais échoue à deux dixièmes du temps de la Racing Point ! La pole est pour Stroll !

Le Canadien exulte mais il reste évidemment à clarifier les temps signés alors que des drapeaux jaunes étaient de sortie lors des différentes sessions. Beau tir groupé en tout cas de Racing Point qui place également Pérez dans le top 3, derrière les écarts sont énormes avec Albon à 2,6 secondes, Ricciardo à 3,8 et Hamilton à 4,7.

Turkey Grand Prix de Turquie - Qualifications

Q1

P. Pilote Tours Temps Écart
1 Netherlands Max Verstappen 10 1'57.485  
2 Thailand Alexander Albon 10 1'59.431 1.946
3 Finland Kimi Räikkönen 11 2'01.249 3.764
4 Germany Sebastian Vettel 9 2'03.356 5.871
5 Monaco Charles Leclerc 9 2'04.464 6.979
6 France Pierre Gasly 9 2'05.579 8.094
7 Australia Daniel Ricciardo 10 2'05.598 8.113
8 France Esteban Ocon 10 2'06.115 8.630
9 Finland Valtteri Bottas 9 2'07.001 9.516
10 United Kingdom Lando Norris 9 2'07.167 9.682
11 Italy Antonio Giovinazzi 10 2'07.341 9.856
12 Canada Lance Stroll 7 2'07.467 9.982
13 Spain Carlos Sainz Jr. 10 2'07.489 10.004
14 United Kingdom Lewis Hamilton 8 2'07.599 10.114
15 Mexico Sergio Pérez 7 2'07.614 10.129
16 Denmark Kevin Magnussen 10 2'08.007 10.522
17 Russian Federation Daniil Kvyat 8 2'09.070 11.585
18 United Kingdom George Russell 9 2'10.017 12.532
19 France Romain Grosjean 7 2'12.909 15.424
20 Canada Nicholas Latifi 9 2'21.611 24.126

Q2

P. Pilote Tours Temps Écart
1 Netherlands Max Verstappen 8 1'50.293  
2 Thailand Alexander Albon 8 1'52.282 1.989
3 United Kingdom Lewis Hamilton 8 1'52.709 2.416
4 Canada Lance Stroll 8 1'53.372 3.079
5 Italy Antonio Giovinazzi 9 1'53.431 3.138
6 France Esteban Ocon 9 1'53.657 3.364
7 Finland Valtteri Bottas 7 1'53.767 3.474
8 Finland Kimi Räikkönen 9 1'53.793 3.500
9 Mexico Sergio Pérez 8 1'54.097 3.804
10 Australia Daniel Ricciardo 9 1'54.278 3.985
11 United Kingdom Lando Norris 9 1'54.945 4.652
12 Germany Sebastian Vettel 9 1'55.169 4.876
13 Spain Carlos Sainz Jr. 8 1'55.410 5.117
14 Monaco Charles Leclerc 9 1'56.696 6.403
15 France Pierre Gasly 8 1'58.556 8.263

Q3

P. Pilote Tours Temps Écart
1 Canada Lance Stroll 7 1'47.765  
2 Netherlands Max Verstappen 8 1'48.055 0.290
3 Mexico Sergio Pérez 6 1'49.321 1.556
4 Thailand Alexander Albon 8 1'50.448 2.683
5 Australia Daniel Ricciardo 7 1'51.595 3.830
6 United Kingdom Lewis Hamilton 7 1'52.560 4.795
7 France Esteban Ocon 7 1'52.622 4.857
8 Finland Kimi Räikkönen 7 1'52.745 4.980
9 Finland Valtteri Bottas 7 1'53.258 5.493
10 Italy Antonio Giovinazzi 7 1'57.226 9.461
partages
commentaires
Grosjean prêt à "mettre sa peur de côté" en IndyCar

Article précédent

Grosjean prêt à "mettre sa peur de côté" en IndyCar

Article suivant

Drapeaux jaunes : Magnussen furieux, enquête en cours à Istanbul

Drapeaux jaunes : Magnussen furieux, enquête en cours à Istanbul
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Turquie
Catégorie Qualifs
Lieu Istanbul Park
Auteur Fabien Gaillard
Volkswagen en F1 : les raisons d'y croire (enfin) Prime

Volkswagen en F1 : les raisons d'y croire (enfin)

Pour la troisième fois en moins de dix ans, le groupe Volkswagen flirte sérieusement avec la Formule 1. Et cette fois-ci, les chances de voir le géant allemand concrétiser son projet paraissent plus élevées que jamais.

Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte" Prime

Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte"

Le lancement de la nouvelle Formule 1 d'Aston Martin était l'un des événements les plus attendus de l'intersaison, les fans se demandant quel serait le look de l'AMR21.

Formule 1
7 mars 2021
Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance Prime

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance

Après avoir produit une voiture en progrès mais manqué les points l'an passé, Williams débute l'ère Dorilton Capital avec la FW43B et avec comme objectif de grimper dans la hiérarchie de la F1 dès 2021.

Formule 1
6 mars 2021
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Formule 1
4 mars 2021
Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021