Formule 1
28 mars
Événement terminé
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
EL1 dans
5 jours
C
GP du Portugal
02 mai
Course dans
22 jours
09 mai
Prochain événement dans
25 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
64 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
81 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
113 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
141 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
148 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
169 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
172 jours
10 oct.
Course dans
182 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
197 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
204 jours
07 nov.
Course dans
211 jours

Quand Montezemolo recadrait Alonso chez Ferrari

L’histoire d’amour entre Fernando Alonso et Ferrari ne s’est pas terminée de la meilleure des manières, avec l’échec de l’Espagnol dans sa quête d’un troisième titre mondial dont il rêvait avec le cheval cabré.

Quand Montezemolo recadrait Alonso chez Ferrari
Fernando Alonso, Scuderia Ferrari
Fernando Alonso, Luca di Montezemolo, Felipe Massa
Fernando Alonso, Scuderia Ferrari
Fernando Alonso, Ferrari
Fernando Alonso, Scuderia Ferrari
Fernando Alonso, Scuderia Ferrari
Fernando Alonso, Ferrari
Fernando Alonso, Scuderia Ferrari
Fernando Alonso, Scuderia Ferrari
Fernando Alonso, Ferrari

De 2010 à 2014, il aura terminé trois fois au deuxième rang du championnat, y compris en 2013. Une année durant laquelle le développement en berne de la Scuderia avec la F138. 

Un GP de Hongrie à reculons

Dès la pause estivale, Alonso avait alors tiré la sonnette d’alarme, après une terne cinquième place obtenue en Hongrie. Sur cette course, Ferrari avait dû revenir en arrière avec son package, après l’entrée en vigueur décevante de ses dernières évolutions. Une situation qui n’avait pas manqué d’agacer un Alonso n’hésitant pas à faire part publiquement de sa frustration. 

Dès lors, Luca di Montezemolo avait ressenti le besoin de monter au créneau pour recadrer son pilote. D’abord via un communiqué officiel de la Scuderia Ferrari.

"Il est nécessaire de resserrer les rangs, sans céder à l’implosion même si cela est compréhensible après un mauvais résultat, car ce n’est d’aucune utilité à personne", pouvait-on lire sur le site officiel de l’écurie de Maranello. "C’est une référence aux derniers commentaires de Fernando Alonso, qui ne vont pas dans le bon sens avec Montezemolo ni avec quelqu’un d’autre dans l’équipe."

Et Montezemolo, alors Président de Ferrari, d’ajouter en personne : "Tous les grands champions qui ont piloté pour Ferrari ont été priés de mettre les intérêts de l’équipe devant les leurs. C’est le moment de rester calme, d’éviter les polémiques et de montrer l’humilité et la détermination pour que chacun apporte sa contribution, reste aux côtés de l’équipe et de son personnel à la fois sur le circuit et en dehors."

Objectif manqué

Cet épisode avait trouvé son épilogue quelques jours plus tard en interne, avant que Ferrari ne laisse entendre que Montezemolo comprenait lui-même la frustration d’Alonso et qu’il restait pleinement derrière lui. A Maranello, on affirmait même que ce qui avait été interprété comme un recadrage de la part de l’Italien devait en fait être perçu comme un souffle positif pour unir de nouveau l’équipe vers un objectif de victoire commun. 

La suite ne fut toutefois pas concluante, puisque le duo Alonso-Ferrari ne décrocha plus aucune victoire en 2013, ni la saison suivante, marquant la fin de la collaboration et le départ du double Champion du Monde pour McLaren-Honda.

partages
commentaires
Gutiérrez - Les chances de rejoindre Haas maximisées par Ferrari

Article précédent

Gutiérrez - Les chances de rejoindre Haas maximisées par Ferrari

Article suivant

Daniil Kvyat - "À Spa, il faut en avoir dans le caleçon!"

Daniil Kvyat - "À Spa, il faut en avoir dans le caleçon!"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Grand Prix de Hongrie
Lieu Hungaroring
Pilotes Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Auteur Basile Davoine
L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1 Prime

L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1

Daniel Ricciardo a été parmi les pilotes les plus virulents ces derniers mois pour dénoncer l'exploitation, selon lui à outrance, des images des accidents par la Formule 1. Une vision des choses compréhensible bien qu'excessive et vaine.

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen Prime

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen

Juste avant de jouer la victoire au Grand Prix de Bahreïn avec une Red Bull finalement dominatrice, Max Verstappen a accordé une longue interview à Motorsport.com. Ses progrès depuis ses débuts, ses espoirs pour la saison à venir, la fin du règne de Hamilton... il s'est confié sur ces sujets en détail.

Formule 1
8 avr. 2021
Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres Prime

Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres

Les débuts en Formule 1 de Nikita Mazepin, à Bahreïn, n'ont duré que quelques mètres, mais une saison complète l'attend grâce à ses soutiens financiers. En 1993, Marco Apicella n'a, lui, été pilote de Grand Prix que pendant 800 mètres. Voici son histoire.

Formule 1
7 avr. 2021
Leclerc : "Être en colère et impatient n'est pas constructif" Prime

Leclerc : "Être en colère et impatient n'est pas constructif"

Alors que vient de débuter la saison 2021 de F1, Charles Leclerc s'est longuement confié à Motorsport.com. Un entretien exclusif dans lequel il aborde l'arrivée de Carlos Sainz, sa vision de la F1, la crise sanitaire et, bien sûr, ses objectifs avec Ferrari.

Formule 1
6 avr. 2021
Un jour, Porsche a gagné en F1... connaissez-vous la 804 ? Prime

Un jour, Porsche a gagné en F1... connaissez-vous la 804 ?

Au-delà des férus de F1 et d'histoire du sport automobile, quels sont ceux capables de citer l'unique victoire de Porsche dans la discipline en tant que constructeur ? Nombreux sont peut-être aussi ceux qui ignoraient l'existence d'un engagement d'usine du constructeur allemand...

Formule 1
5 avr. 2021
Le timing cauchemardesque qui pourrait entraver Mercedes Prime

Le timing cauchemardesque qui pourrait entraver Mercedes

Même s'ils n'avaient pas la voiture la plus rapide, Mercedes et Lewis Hamilton ont remporté le Grand Prix de Bahreïn de Formule 1. Toutefois, un développement poussé de la W12 afin de surpasser la Red Bull RB16B ne pouvait pas tomber au plus mauvais moment.

Formule 1
4 avr. 2021
Les pilotes de Formule 1 partis à l'assaut de la NASCAR Prime

Les pilotes de Formule 1 partis à l'assaut de la NASCAR

Si Daniel Ricciardo a la possibilité d'essayer une NASCAR très prochainement, l'Australien ne sera pas le premier pilote de Formule 1 à dompter une stock-car et son moteur V8 survitaminé. Avant lui, une dizaine de stars de la F1 ont goûté au sport mécanique le plus populaire des États-Unis.

Formule 1
2 avr. 2021
Pourquoi la "famille" passe toujours en premier chez Williams Prime

Pourquoi la "famille" passe toujours en premier chez Williams

La nomination de François-Xavier Demaison en tant que nouveau directeur technique de l'écurie Williams est la dernière manifestation de la mission du nouveau PDG Jost Capito de préserver le caractère "familial" de l'écurie. Il faudra du temps avant que cela ne prenne effet, mais il est convaincu que c'est la bonne approche.

Formule 1
1 avr. 2021