Que change la pluie pour les pilotes?

Comme on a encore pu le constater lors de ces essais libres 2, le Grand Prix de Malaisie est fréquemment perturbé par ce qui s'avère être en général une forte pluie

Comme on a encore pu le constater lors de ces essais libres 2, le Grand Prix de Malaisie est fréquemment perturbé par ce qui s'avère être en général une forte pluie. Très localisée sur une portion géographique du circuit cet après-midi, elle peut cependant littéralement balayer la piste de part en part et provoquer d'importantes rigoles, le circuit étant bâti sur un ancien marécage au milieu de la jungle tropicale.

La course fut même arrêtée en 2009, la moitié des points seulement étant attribuée. Pirelli dispose ce weekend de nouvelles spécifications sur l’intermédiaire (Cinturato Vert) et le pluie (Cinturato Bleu), proposés tout au long de la saison. La nouvelle structure permet d’améliorer la traction et de réduire le survirage brutal.

La pluie a un autre facteur d'importance sur le comportement des monoplaces à Sepang : en dépit des niveaux d’adhérence élevées en Malaisie, la pluie fréquente « lave » la piste des dépôts de gomme en soirée, rendant ainsi la piste de nouveau fraîchement balayée au début de chaque séance.
Si une trajectoire peut rapidement émerger en raison des importantes températures ambiantes, l’évacuation de l’eau n’est pas particulièrement efficace à Sepang, ce qui peut provoquer des zones d‘eau stagnante importantes.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités