Quelle suite pour le marché des transferts en F1 ?

Après plusieurs mois où la fameuse "silly season" de la Formule 1 promettait d'exploser si Ferrari décidait de recruter un nouveau pilote, l'annonce de la prolongation de Kimi Räikkönen a douché une grande partie de l'excitation.

Quelle suite pour le marché des transferts en F1 ?
Stoffel Vandoorne, pilote d'essais et de réserve McLaren
Valtteri Bottas, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38
Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Kimi Räikkönen, Ferrari SF16-H
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team R.S.16 devant son équipier Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16
Valtteri Bottas, Williams sur la grille
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team
Kimi Raikkonen, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1
Jenson Button, McLaren signe des autographes pour les fans
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1

Le second baquet Ferrari était l'opportunité la plus compétitive qui était en théorie disponible, donc avant que l'accord avec Kimi Räikkönen ne soit signé, il s'agissait d'un point d'intérêt notable pour les managers et les pilotes qui cherchaient à se positionner.

Au final, Ferrari a senti que son futur serait mieux servi par le fait de conserver Räikkönen pour une autre campagne, surtout avec des candidats de pointe comme Daniel Ricciardo, Carlos Sainz, Stoffel Vandoorne, Valtteri Bottas et Nico Rosberg tous plus ou moins bloqués ailleurs.

Mais malgré le verrouillage par Ferrari de son duo - la Scuderia rejoignant Red Bull en tant que seules équipes avec deux pilotes confirmés pour la saison prochaine - la probabilité est qu'il n'y ait pas beaucoup de mouvements ailleurs non plus.

La prochaine confirmation majeure qui est attendue est celle de Nico Rosberg chez Mercedes, les négociations se poursuivant pour conclure un contrat qui liera l'Allemand à la structure Championne du monde pour les deux prochaines saisons. Il semble entendu que les éléments principaux de l'accord sont en place, et des petits détails seulement doivent maintenant être finalisés.

Button contre Vandoorne

Une fois que cet accord sera conclu, l'attention va probablement se tourner vers la situation de Jenson Button chez McLaren alors que ses patrons travaillent pour savoir s'il serait mieux de garder l'expérimenté ancien Champion du monde ou de choisir le Champion de GP2 Stoffel Vandoorne.

McLaren a une option sur le contrat de Vandoorne, donc la balle est dans son camp concernant ce qui va se passer, et la structure de Woking sait que de nombreuses autres équipes, y compris Renault, souhaitent s'offrir les services du Belge. Une décision sur ce sujet ne sera pas prise avant la fin de la pause estivale.

Button est également bien conscient du fait qu'il n'y a aucune garantie que McLaren ne le conserve, et que s'il attend que l'équipe prenne sa décision plus tard dans l'année, il pourrait se retrouver sans autre opportunité.

Williams semble intéressé par lui, et des premières discussions ont déjà commencé. Au final, si un package financier correct peut être trouvé, alors il y a peu de raisons de penser que le partenariat ne soit pas bon pour les deux parties.

Si Button devait rejoindre Williams, ce serait probablement au détriment de Felipe Massa, dont l'actuel contrat avec l'équipe arrive à échéance à la fin de cette année.

A priori, la conservation de Valtteri Bottas pour une saison supplémentaire devrait être une formalité, surtout que l'équipe semble avoir une option pour s'assurer ses services si elle le souhaite.

Le line-up de Renault

Si Massa devait se retrouver sans baquet, alors Renault serait une cible probable pour lui, le constructeur français continuant de reconstruire son écurie de F1.

Les actuels pilotes Kevin Magnussen et Jolyon Palmer sont tous les deux sans contrat, et Massa serait probablement en lutte avec Magnussen pour une des places de l'équipe d'Enstone.

Renault est aussi désireux de faire signer au moins un jeune pilote pour bâtir sur le long-terme - d'où son intérêt pour Vandoorne - et le pilote de réserve Esteban Ocon serait un autre candidat solide s'il continuait à impressionner.

Force India a déjà Nico Hülkenberg sous contrat, et la probabilité est maintenant que Sergio Pérez reste aussi après que la porte de Ferrari ait été fermée avec fermeté.

Chez Toro Rosso, Red Bull a déjà levé l'option qu'elle avait sur Carlos Sainz et tous les indicateurs semblent dire que Daniil Kvyat sera conservé pour une autre campagne, surtout qu'aucun pilote junior de Red Bull ne semble en mesure de prétendre à un baquet pour le moment.

La situation la plus ouverte sera tout à la fin de la grille, avec les baquets chez Sauber et Manor. Marcus Ericsson et Felipe Nasr ont de bons soutiens, alors que Wehrlein sera presque certainement conservé par Manor grâce à ses liens avec Mercedes et à la bonne forme qui lui a offert son premier point en carrière en Autriche.

partages
commentaires
EL1 - Mercedes débute son week-end dans un autre monde
Article précédent

EL1 - Mercedes débute son week-end dans un autre monde

Article suivant

Mallya retrouve le paddock pour la première fois en 2016

Mallya retrouve le paddock pour la première fois en 2016
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021