Räikkönen a dû adapter son style après sa touchette

Lotus inscrit 20 points en Chine, avec la seconde position de Kimi Räikkönen et les deux petites unités complémentaires rapportées par Romain Grosjean

Lotus inscrit 20 points en Chine, avec la seconde position de Kimi Räikkönen et les deux petites unités complémentaires rapportées par Romain Grosjean.

Si statistiquement, l’équipe d’Enstone enregistre 6 arrivées dans les points sur les 3 Grand Prix, les performances de la E21 du franco-suisse ne permettent pas au team noir et or de se hisser au niveau de Red Bull et Ferrari, qui gardent la main au championnat constructeurs, avec respectivement 78 et 73 unités.

Kimi est content de finir sur le podium”, décrit Eric Boullier au micro de Sky Sports. “C'était un peu n'importe quoi au début de la course et certains pilotes continuaient d'utiliser le DRS dans les zones de drapeaux jaunes, ça explique les investigations”.

Les conditions étaient une nouvelle fois différentes en Chine. Résultat : un troisième vainqueur en autant de GP. Régulier, Räikkönen a su tirer parti d’une solide gestion pneumatique.

La Malaisie était difficile avec la météo”, poursuit le Directeur d'Equipe français. “On avait le rythme sur le sec, c'est très encourageant pour Bahrein. Nous avons été chanceux quand Kimi a percuté Perez, il n'a pas endommagé de partie vitale de la voiture ; il a toutefois dû adapter son pilotage pour ne pas détruire ses pneus avants”.

On doit travailler avec Romain pour qu'il comprenne la voiture mais le rythme est là, il a fait une course solide”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Romain Grosjean
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités