Räikkönen aime le défi proposé par Pirelli

Kimi Räikkönen est toujours dans le coup après six Grand Prix disputés cette saison et se maintient à un écart suffisemment proche du leader Fernando Alonso pour être considéré comme un candidat au titre mondial

Kimi Räikkönen est toujours dans le coup après six Grand Prix disputés cette saison et se maintient à un écart suffisemment proche du leader Fernando Alonso pour être considéré comme un candidat au titre mondial. A Montréal, Iceman devra déjouer les nombreux pièges d'une piste réservée habituellement à la circulation urbaine.

Montréal est un circuit difficile sur lequel le niveau d’adhérence change beaucoup sur un tour. Il y a différents types de surface sur la piste, et il faut donc trouver de bons réglages pour être confiant avec le comportement des pneus sur tous ces revêtements”, résume Iceman.

Préserver les gommes n'est pas si aisé à Montréal, les importants freinages et les besoins en traction pouvant rapidement attaquer les enveloppes.

On a pu voir un grand nombre de conditions météo et de types de températures au Canada au fil des ans, et les piste et la température des pneus semble être un challenge intéressant cette saison. Il n’y a pas de virage à grande vitesse sur le tracé et les pneus doivent faire le travail en phase de freinage et répondre à d’importantes demandes de traction. Il faut une bonne voiture au freinage, car il n’est pas souhaitable de faire des plats”, poursuit Räikkönen.

Le pilote Lotus est à l'aise avec les Pirelli, et estime que la donne pneumatique complexe fait partie du défi pour les pilotes.

Cette année, les Pirelli me conviennent bien. Pour la stratégie, je travaille avec mes ingénieurs et nous faisons les meilleurs choix possibles. Parfois, nous le faisons bien, comme à Bahreïn. D’autres, nous sommes très proches, comme à Shanghai. Après la course en Chine et les qualifications à Bahreïn, les gens ont probablement commencé à penser que nous étions des idiots et que nous n’arrivions à rien. Mais nous avons montré en course pourquoi nous avions fait cela. C’était déjà serré en Chine, mais cette fois, notre stratégie a payé de très belle façon. Cela fait partie de la course et c’est la même chose pour tout le monde”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso
Type d'article Actualités