Räikkönen heureux de revenir en Europe

Retour en Europe pour le petit monde de la F1, avec le Grand Prix d'Espagne, du 10 au 12 mai

Retour en Europe pour le petit monde de la F1, avec le Grand Prix d'Espagne, du 10 au 12 mai. Pour de nombreuses équipes, à commencer par Lotus, une nouvelle saison commence avec l'arrivée de nouveaux éléments sur les monoplaces, devant soit corriger le tir du début de saison, soit optimiser une base déjà solide...

Kimi Räikkönen répond à quelques questions avant ce rendez-vous très attendu sur ce circuit bien connu des teams après les tests hivernaux.

Est-ce bon de courir en Europe à nouveau?

J’aime vraiment courir en Europe. Pas besoin de voyage lointain, donc vous préservez votre énergie pour le week-end. Traditionnellement, la saison commence vraiment à partir du retour en Europe. Pour moi, c’est parfait.

Barcelone est le seul circuit sur lequel vous avez fait des essais préalables avec la E21. Cela compte-t-il?

C’est vrai, mais il faut se rappeler que c’était fin février, début mars. Les conditions étaient très différentes de celles que nous espérons avoir en mai. Il était très difficile de faire fonctionner les pneus correctement la dernière fois, mais c’était pareil pour tout le monde. Nous repartirons tous de zéro en essais libres 1.

L’équipe n’a pas beaucoup roulé pendant les tests à Barcelone. Mais la fiabilité ne semble pas être un sujet d’inquiétude depuis le début de la saison…

Je n’ai pas fait beaucoup de tours lors des tests ici, parce qu’il y a eu un problème sur la voiture et ensuite j’ai été malade une journée. Cela dit, l’équipe et moi nous connaissons très bien le circuit, alors je ne pense pas que nous soyons trop surpris par la piste ou par le type de réglage à utiliser sur la voiture. Même si je n’ai pas fait beaucoup de kilomètres aux essais d’hiver, le plus important était que je me suis senti bien dans la voiture à tout moment. La voiture parait bien sur tous les circuits, pour l’instant

Vous aviez l’air un peu sur la réserve sur le podium à Bahreïn. Etiez-vous content du résultat?

Vous n’êtes jamais tout à fait satisfait quand vous ne gagnez pas, mais je suppose que la deuxième place est ce qu’il y a de plus proche. Nous aurions peut-être pu être quelques places plus haut sur la grille, ce qui aurait facilité les choses, mais j’ai attaqué au maximum et heureusement la voiture avait en course la performance qui lui manquait aux qualifications. Espérons que je sois plus heureux en Espagne.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen
Type d'article Actualités