Räikkönen "l'anti-corporate", rarement à l'usine

L’intégration de Kimi Räikkönen chez Lotus est passée comme une lettre à la Poste la saison dernière

L’intégration de Kimi Räikkönen chez Lotus est passée comme une lettre à la Poste la saison dernière. Le pilote Finlandais a trouvé au sein du team d’Enstone l’environnement idéal pour exercer sa passion pour la Formule 1, sans devoir composer avec le fréquent revers de médaille que représentent les attentes de l’équipe en termes de relations publiques et d’image véhiculée.

ToileF1 faisait le point, l'hiver dernier, avec Eric Boullier à Jerez sur le mariage entre le pilote-superstar-malgré-lui et les intérêts commerciaux et relationnels du team.

Aujourd'hui sur le départ pour Ferrari et en froid avec son team suite à des retards de paiement et des mots crus échangés en Inde, Räikkönen laisse le paddock dans le doute concernant sa participation aux dernières manches de la saison 2013 avec le team d'Enstone.

--

Dans la vie courante à Enstone, comment se passent les choses pour les pilotes ? A quelle fréquence peut-on les voir à l’usine ?

Kimi, pas souvent ! Romain vient plus souvent car il est dans une approche différente : il est jeune et a besoin de s’imprégner de l’écurie. Kimi aujourd’hui a suffisamment de vécu pour être un peu plus distant, mais Romain passe pratiquement toutes les semaines, quand Kimi va passer tous les deux ou trois mois.

Par rapport à Kimi et ses anciennes équipes (McLaren, Ferrari), qui essayaient de le changer et de le rendre plus « social », comment cela se passe-t-il chez Lotus ?

Bien, moi je n’ai pas de problème avec lui ! La différence est que sur des grosses machines marketing comme Ferrari, ils ont des contrats que nous n’avons pas aujourd’hui. On joue différemment, car on peut aussi se le permettre.

Dans le cas de Kimi c’est même l’inverse : c’est un des pilotes les plus populaire, peut-être même le plus populaire de la F1. Sur un évènement avec Unilever en Chine, les Chinois sont venus lui remettre un trophée de sportif le plus populaire en Chine ! Cela vous donne une idée de l’importance ! Malgré son comportement anti-corporate, les gens l’adorent. Donc on fait l’inverse : on le laisse faire, et on communique dessus !

Cela veut-il dire qu’un team champion du monde pourrait se permettre moins de choses ?

Je ne sais pas, j'espère pouvoir vous dire ça dans quelques années ! J’espère qu’on gardera toujours cet esprit différent.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités