Räikkönen : "La chaleur devrait nous aider en Inde"

Engagé en WRC lors des deux dernières saisons, Kimi Räikkönen n’était pas de la partie en Inde l’an dernier

Engagé en WRC lors des deux dernières saisons, Kimi Räikkönen n’était pas de la partie en Inde l’an dernier. Le Finlandais découvrira donc le circuit de Buddh le week-end prochain, mais cela ne lui pose pas tellement de problème.

Contrairement à la plupart des pilotes du plateau, Kimi Räikkönen ne juge pas nécessaire un passage dans le simulateur afin d’apprendre les caractéristiques d’un tracé qui lui est inconnu. Le Finlandais préfère être vieux jeu, sans cet outil qui pris une place importante dans la vie d’un pilote moderne.

"Comme pour la Corée, je ne suis jamais allé dans ce pays et donc je n’ai jamais vu le circuit réellement. Je ne suis pas comme les autres pilotes et je ne l’ai donc pas étudié en simulateur", explique Iceman "Mais dans l’ensemble, cela ne me complique pas la vie. J’aime découvrir des endroits différents et le challenge de piloter sur un nouveau circuit est toujours intéressant. Jusque-là, j’ai appris des circuits en quelques tours lors des premiers essais libres, le vendredi. En procédant ainsi, le circuit de Yeongam ne m’a causé aucun souci et je ne pense pas en avoir avec celui-ci non plus. Quant à l’Inde, je ne l’ai jamais visitée, mais j’ai beaucoup apprécié les restaurants indiens dans la plupart des pays où je suis allé !"

En 2011, le Grand Prix d’Inde avait été marqué par la forte présence de poussière sur le circuit, cela étant dû à nombreux espaces agricoles de la région. Une donnée qui pourrait avoir son importance pour cette 17ème manche de la saison. "Nous savons que la piste sera probablement très poussiéreuse au début du week-end et cela rendra les séances libres assez intéressantes", ajoute-t-il."Nous aurons quelques nouveautés sur la voiture et ce sera la deuxième sortie du nouveau système d’échappement. Alors j’espère que nous pourrons progresser en performance. Enfin, il devrait faire chaud en Inde et cela a tendance à nous convenir. J’ai hâte d’y être".

En Corée, Kimi Räikkönen a rallié l’arrivée en cinquième position avec une monoplace équipée d’un nouveau système d’échappement. Malgré ces nouveautés, le Finlandais ne pouvait pas espérer mieux de sa Lotus E20. "En une ou deux occasions, je me suis trouvé en position de grappiller des places, mais pour différentes raison, je n’ai pas pu réussir. De toute façon, je n’avais pas la vitesse pour tenir les Red Bull et les Ferrari. En fin de course, je me suis retrouvé un peu solitaire, mais il fallait continuer à attaquer pour conserver ma position et ce n’était pas si facile. Je ne dirai pas que la course a été fantastique, mais à l’heure des comptes, j’ai encore pris des bons points pour le championnat. Donc ce n’était pas trop mal".

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités