Racing Point manquait de pièces de rechange après le GP de Bahreïn

Entre les Grands Prix de Bahreïn et Sakhir, Racing Point a dû remuer ciel et terre afin de remonter entièrement ses deux monoplaces.

Racing Point manquait de pièces de rechange après le GP de Bahreïn

Une victoire en Formule 1 tient parfois à peu de choses. Vainqueur de son tout premier Grand Prix dimanche dernier à Sakhir, Sergio Pérez aurait pu connaître une issue bien plus défavorable. Chacun pense bien sûr à l'accrochage dont a été victime le Mexicain dans le premier tour, provoqué par Charles Leclerc. Mais en coulisses, son équipe a dû gérer des soucis en amont qui n'ont été révélés qu'après la course.

Lire aussi :

Une semaine plus tôt, sur la même piste lors du Grand Prix de Bahreïn, Lance Stroll a lui aussi été accroché, cette fois par Daniil Kvyat, au point de partir en tonneau. Pérez, lui, a perdu un podium à la suite d'une défaillance de son MGU-K. Les dégâts provoqués sur les deux RP20 ont mis Racing Point devant un manque de pièces de rechange qui aurait pu avoir de lourdes répercussions. Afin d'y remédier, l'avion privé du propriétaire de l'écurie, Lawrence Stroll, a même fait un aller-retour avec le Royaume-Uni pour aller récupérer des pièces à temps. Faute de quoi l'équipe n'aurait pas pu reconstruire les deux monoplaces.

"Nous avons connu un gros accident le week-end dernier et nous avons aussi eu une voiture en feu, donc le dimanche soir et à une semaine de l'autre course, nous avions très peu de pièces de rechange", a révélé Otmar Szafnauer, directeur de Racing Point, au micro de Sky Sports. "Nous ne pouvions pas assembler les deux monoplaces. Mais tout le monde s'est vraiment démené à l'usine, nuit et jour. Nous avons envoyé l'avion de Lawrence. Il a attendu jusqu'au jeudi pour ramener les pièces, de manière à ce que nous puissions construire deux voitures. C'est ce qu'il faut dire : cette [victoire] n'est pas celle d'un seul individu."

En une semaine sur la piste de Sakhir, Racing Point aura vécu un ascenseur émotionnel considérable, mais a pris une petite option dans la lutte pour la troisième place au championnat constructeurs, avec désormais dix points d'avance sur McLaren. "Les bas que nous avons connus la semaine précédente ont rendu les hauts encore plus appréciables", ne cache pas Otmar Szafnauer.

"Lorsque nous avons repris cette équipe, nous savions qu'elle se battait face à des rivaux mieux armés et qu'elle signait des résultats malgré un budget inférieur à celui de la concurrence", a rappelé Lawrence Stroll. "Ce résultat n'est pas une énorme surprise compte tenu de ce qu'a pu faire cette équipe en terminant quatrième du championnat deux fois de suite par le passé. Quand je suis arrivé, il s'agissait de lui donner le financement qu'elle méritait et de travailler avec son personnel exceptionnel pour poursuivre son épanouissement. Les plus de 400 membres de l'écurie peuvent être immensément fiers de leurs efforts."

partages
commentaires
Haas ne développera pas sa F1 2021 pendant la saison

Article précédent

Haas ne développera pas sa F1 2021 pendant la saison

Article suivant

Hamilton : "L'une des semaines les plus dures que j'aie connues"

Hamilton : "L'une des semaines les plus dures que j'aie connues"
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021