Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
6 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
27 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
41 jours
Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Racing Point avec un nez modifié à Spa-Francorchamps

partages
commentaires
Racing Point avec un nez modifié à Spa-Francorchamps
Par :
30 août 2019 à 12:49

À l’occasion du Grand Prix de Belgique, l’écurie Racing Point a modifié le nez distinctif de sa RP19 pour un autre aux allures plus conventionnelles.

Alors qu’elle portait le nom de Force India, cette écurie avait introduit un nez doté d’ouvertures allongées en forme de narines qui favorisaient l’écoulement des flux d’air sous le châssis. Ce nez était apparu sur la version B de la voiture en 2015. Par la suite, ce type de nez a ensuite toujours été utilisé sur les bolides de cette écurie.

Pour le Grand Prix de Belgique, les RP19 ne disposent pas de ce nez à narines, mais d’un nez plus conventionnel, qui conserve l’extension avant destinée à absorber des impacts. Les montants qui soutiennent l’aileron avant sont désormais allongés et possèdent trois échancrures ; une solution semblable à celle des Ferrari.

Ce nouveau nez n'est pas le premier changement de concept qu’effectue Racing Point en 2019, puisqu'une première modification a été apportée au Canada quand la limite inférieure de chaque narine a été déplacée vers le haut afin de pouvoir fixer une cape. Cependant, le nez vu ici à Spa ne possède pas de cape, ce qui suggère qu'il profite d’une portance réduite avec la disparition des narines.

L'avant de la Racing Point RP19

Il y a d'autres changements à l'avant de la RP19 ce week-end, et l'équipe a ajouté une paire d’ailettes plus haut sur le nez (photo ci-dessus). Attachées au point le plus à l'avant de la cloison du châssis, ces ailettes favorisent des flux d’air descendants, ce qui facilite la gestion du débit d'air à l’endroit où le nez rejoint le châssis.

Ces ailettes semblent diriger les filets d’air au-dessus des points d’ancrage des poussoirs de suspension, puis de les guider vers les dérives latérales situées plus bas.

L'aileron avant de la Red Bull Racing RB15

L’écurie Red Bull Racing a elle aussi modifié le nez de sa RB15, installant celui utilisé lors du Grand Prix de Monaco et dépourvu de d’une ouverture. Comme les narines du nez de la Racing Point, cette ouverture favorisait le glissement de l’air sous le châssis.

Article suivant
La F1 pourrait tester des courses qualificatives dès 2020

Article précédent

La F1 pourrait tester des courses qualificatives dès 2020

Article suivant

Ocon recruté parce qu'il est français ? Ricciardo en doute

Ocon recruté parce qu'il est français ? Ricciardo en doute
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Auteur Jake Boxall-Legge