Nouvelle réprimande pour Racing Point après le GP d'Espagne

Suite à l'utilisation en course des écopes de freins dont la conception a été jugée illégale, une nouvelle réprimande a été adressée à Racing Point au GP d'Espagne 2020 de F1.

Nouvelle réprimande pour Racing Point après le GP d'Espagne
Charger le lecteur audio

Reconnu coupable d'avoir conçu des écopes de freins de façon illégale, Racing Point a été condamné suite à la réclamation portée par Renault pour le GP de Styrie. Pour les autres courses concernées par des réclamations, les commissaires qui avaient rendu la décision avaient indiqué que les 15 points de pénalité au classement constructeurs et 400'000 euros d'amende suffisaient et qu'une réprimande pouvait être infligée à chaque nouvelle course avec ces écopes.

Pour la quatrième course de suite donc, Racing Point est réprimandé pour ses écopes de freins arrière. Comme lors du GP du 70e Anniversaire, Renault a déposé une réclamation pour la forme, qui a été retirée ensuite quand le délégué technique de la FIA s'est lui-même emparé de l'affaire.

Lire aussi:

La décision rendue par les commissaires entre les GP de Grande-Bretagne et du 70e Anniversaire a été l'objet d'un appel de trois écuries. Racing Point d'un côté, qui veut prouver son innocence, et Renault et Ferrari de l'autre, qui souhaitent une sanction plus dure et une clarification des tenants et aboutissants de l'affaire.

La décision de la Cour d'Appel Internationale de la FIA sur le dossier n'est pas attendue avant plusieurs semaines au moins et veut donc dire que l'ensemble des résultats de Racing Point à partir du GP de Styrie pourront être remis en cause. L'appel étant suspensif le temps de la procédure, les 15 points de retrait au championnat constructeurs ne s'appliquent pas encore.

partages
commentaires

Voir aussi :

Vettel n'avait "rien à perdre" à faire un seul arrêt
Article précédent

Vettel n'avait "rien à perdre" à faire un seul arrêt

Article suivant

Sergio Pérez juge sa pénalité "très injuste" lors du GP d'Espagne

Sergio Pérez juge sa pénalité "très injuste" lors du GP d'Espagne