Racing Point a été "surpris" par les critiques de Pérez

Le directeur technique de Racing Point, Andrew Green, a déclaré que l'écurie de Silverstone avait été "surprise" par les critiques de Sergio Pérez sur son traitement en interne depuis l'annonce de son départ.

Racing Point a été "surpris" par les critiques de Pérez

Sur le départ après sept années au sein de l'écurie de Silverstone, Sergio Pérez se heurte désormais à une limitation des informations auxquelles il a accès, dans un processus habituel au sein d'une structure qui sait qu'elle ne va pas poursuivre avec l'un de ses pensionnaires.

Toutefois, le Mexicain s'en est ému en conférence de presse jeudi dernier à Sotchi, regrettant que "certaines personnes au sein de l'écurie [aient] tendance à cacher des choses" ajoutant qu'il fallait être "aussi transparents que possible pour [s']assurer d'atteindre [les] objectifs et d'inscrire autant de points que possible".

Lire aussi :

Après une discussion avec la direction de Racing Point, Pérez a publié il y a quelques jours sur les réseaux sociaux une clarification, expliquant que la situation avait été "apaisée". Andrew Green, le directeur technique de l'équipe, a indiquait que la rétention d'informations ne concernait pour le moment que le programme 2021, une pratique standard dans ce genre de situations.

"Ces discussions sont pour la voiture de l'année prochaine, en gros. Nous ne l'excluons de rien de ce que nous faisons cette année. Il est dans notre intérêt qu'il soit aussi rapide que possible pour le reste de la saison. Nous sommes dans une lutte pour le championnat."

"Ça ne nous apporterait rien de le traiter différemment. Et ce n'est pas le cas. Et c'est pourquoi nous avons été surpris qu'au lieu de nous parler des problèmes qu'il avait, nous ayons d'abord lu cela dans la presse. C'était donc un peu étrange."

"Mais ensuite, quand nous lui avons parlé hier à ce sujet et lui avons demandé quel était le problème, il pensait que nous cachions des choses, il a réalisé qu'il s'était en fait trompé et que nous ne cachions rien. Et nous avons été ouverts jusqu'aux heures qui ont précédé l'annonce [de son départ]."

"Mais une chose dont nous n'allons pas discuter, c'est ce que nous faisons pour la voiture de l'année prochaine. Mais cela ne doit pas nous empêcher de faire le travail que nous faisons actuellement pour cette année."

Côté piste, vendredi dernier lors des essais libres du Grand Prix de Russie, les deux Racing Point ont fait rouler une suspension arrière revue, l'écurie poursuivant son travail d'évolution sur la RP20. "Ici nous avons une évolution de la suspension arrière, qui est assez significative. Et un peu au niveau de la suspension avant également, mais principalement à l'arrière. Et c'est ce que les pilotes essayaient d'affiner ce matin, et ça semblait donner de bons résultats."

partages
commentaires

Voir aussi :

Il y a 40 ans triomphait Alan Jones, l'autre champion australien

Article précédent

Il y a 40 ans triomphait Alan Jones, l'autre champion australien

Article suivant

Brawn invite Hamilton à réfléchir pour "éviter de tels incidents"

Brawn invite Hamilton à réfléchir pour "éviter de tels incidents"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Lieu Sochi Autodrom
Pilotes Sergio Pérez
Équipes Racing Point
Auteur Fabien Gaillard
Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021

Après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021