Racisme : Abiteboul appelle à la "vigilance" sur les actions de groupe

Alors que la Formule 1, les écuries et les pilotes multiplient les déclarations et initiatives dans le cadre de la lutte contre les discriminations raciales, Cyril Abiteboul se veut un fervent défenseur des prises de position individuelles et des actions concrètes mais estime qu'il faut se montrer "vigilant" quant aux "actions de groupe".

Racisme : Abiteboul appelle à la "vigilance" sur les actions de groupe

La Formule 1 a pleinement embrassé la cause de la lutte contre l'injustice raciale suite aux mouvements de protestation qui ont été la conséquence de la mort de George Floyd lors d'une arrestation par la police américaine. Des initiatives institutionnelles ont été lancées, comme la campagne de la discipline "#WeRaceAsOne", alors que Mercedes a été jusqu'à se passer de sa couleur historique, l'argent, pour privilégier une livrée noire tout en annonçant la mise en place d'un programme pour favoriser la diversité au sein de l'entreprise. 

Mais avant ces prises de position, c'est Lewis Hamilton qui avait été le premier à réagir aux événements américains, le Britannique se posant pour beaucoup en fer de lance d'une volonté de changement au sein de la discipline reine où il a été le premier pilote de couleur à courir en Grand Prix et l'un des deux seuls avec Pascal Wehrlein depuis 2007. Un combat pour la diversité et contre le racisme, matérialisé, entre autres, par la création d'une commission à l'initiative du sextuple Champion qui va effectuer des recherches sur les causes et solutions liées cette problématique, que Cyril Abiteboul a salué, au micro de Canal+ : "Oui, c’est important comme tout ambassadeur qu’ils prennent la parole à titre individuel sur des causes qui leur tiennent à cœur, en particulier s’ils ont une position crédible sur ces sujets-là et de fait, c’est le cas pour Lewis."

Lire aussi :

Pour le directeur général de Renault, c'est toutefois avant tout par des mesures concrètes qu'il faut prolonger ces prises de parole. "Nous, c’est là-dessus qu’on veut se concentrer : c’est bien évidemment encourager nos pilotes à titre individuel de prendre la parole là-dessus, et c’est ce que fait aussi quelqu’un comme Daniel Ricciardo, qui a aussi été assez actif sur le sujet, et ensuite c’est d’être vraiment très concentrés sur des actions concrètes, ne pas s’éparpiller sur de la communication."

"Des actions concrètes autour de la discrimination, autour également de tout ce qui peut réellement changer tous ces plafonds de verre qui peuvent exister, toutes ces barrières invisibles qui peuvent exister, notamment dans l’éducation. Que ce soit Renault en tant que groupe ou côté Renault Sport Racing, on a beaucoup d’actions et on va encore développer ça autour de l’éducation, en s’appuyant aussi sur les 30 nationalités qu’il y a dans notre équipe, pour vraiment expliquer ce que c’est que la Formule 1, que cette F1 doit être ouverte à tout le monde, pas uniquement à quelques happy few qui sortent des bonnes universités en Angleterre ou en France, mais extrêmement ouverte. C’est ce qu’on va faire autour de ce programme tourné vers l’éducation, c’est ce qu’on fait aussi avec notre académie de jeunes pilotes qui a vu toute sorte de nationalités défiler et qu’on va bien évidemment continuer de faire."

Aussi quand il lui est demandé s'il est en faveur d'actions collectives symboliques, avec la possibilité évoquée de voir les pilotes poser un genou à terre avant la course du GP d'Autriche, le dirigeant français se montre plus réservé : "Moi je soutiens les actions individuelles. Je pense qu’il faut être vigilant sur les actions de groupe, mais les actions individuelles bien évidemment il faut que ce soit des causes à porter par des ambassadeurs."

partages
commentaires
Le DAS de Mercedes jugé légal, réclamation rejetée pour Red Bull
Article précédent

Le DAS de Mercedes jugé légal, réclamation rejetée pour Red Bull

Article suivant

Le programme TV du GP d'Autriche 2020

Le programme TV du GP d'Autriche 2020
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021